À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • mardi, décembre 28, 2010

    AZIZA MUSTAFA ZADEH

    L'une des plus grandes chanteuses du monde, lol !
    Exceptée Björk, bien évidemment...
    Il se trouve qu'aujourd'hui, nous avons pas mal répété avec Mathieu Lamboley, le pianiste né le même jour et à la même heure que moi (adoncques, Verseau ascendant Balance, bien sûr), avec qui nous allons faire le vendredi 4 février à 20h45 un concert "gratos" dans le Conservatoire du XVIème, uniquement dédié aux musiciens Verseaux : Marchand, Mozart, Schubert, Mendelssohn, Berg, plus quelques Balances au passage, Liszt et Bizet...
    Il n'empêche que ce soir, je lui ai parlé de la sublimissime chanteuse d'Azerbaïdjan, Aziza Mustafa Zadeh, qu'il ne connaissait absolument pas, et qui contrairement à nous autres n'a pas commencé le piano ni à 7 ans, ni à 5 ans, mais carrément à 3 ans (très rare) ! Et du coup, c'est déjà hallucinant de l'entendre juste jouer, sans qu'elle ne regarde jamais ses mains (comme tous les gens qui déchiffrent très bien, en l'occurence) :


    Mais alors attention, dès qu'elle se met en prime à chanter en même temps, c'est de la folie pure (please, toujours écouter les morceaux en entier, car même si elle se révèle assez "sage" durant la première moitié, la seconde partie se barre souvent de façon absolument "déjantée", même si totalement contrôlée à 712%, lol !) :

    Meilleure preuve avec cette pièce géantissime, basée en partie sur la musique de Jazz et les modes orientaux, grâce auxquels toutes les chanteuses et tous les pianistes vont se retrouver par la suite complètement "scotchés" :


    Plus cette version absolument délirante du très fameux Take Five de Dave Brubeck, dont le final est complètement à tomber "le cul par terre", quoi...

    OK, une super grande "folle furieuse", certes... Mais personnellement, je connais extrêmement peu de chanteuses capables de faire autant de choses, aussi impeccables dans les (très difficiles) doublures à la tierce avec le piano que dans le "suraigu", alors du coup, ceci serait vraiment super cool d'en rencontrer bien plus souvent de ce niveau démentiel !
    D'autant que - petit détail - je la considère également, dans la foulée, comme l'une des plus belles femmes du monde, avec juste en dessous des yeux des os zygomatiques plutôt forts (ce dont je raffole !), très proche physiquement de la trop rare actrice Natasha Mc Elhone que j'adore, entre autres à voir dans le sublime Solaris de Steven Soderbergh, ainsi que dans le très célèbre The Truman Show, fort bien connu...
    Que des Sagittaires toutes les deux, en l'occurence, tout comme Ludwig Van Beethoven ou Hector Berlioz... Donc, aucune raison de se plaindre, n'est-ce pas ???

    Libellés : , , , , , , , , , , , , ,

    jeudi, décembre 16, 2010

    ALLEZ SKIER, M'ENFIN !!!

    Mais oui, ce sont les vacances !
    Alors n'hésitez pas à vous rendre sans attendre, grâce au plutôt rapide TGV Paris-Bardonecchia (4h30 !), dans les fameuses Hautes-Alpes, d'une météo généralement beaucoup plus clémente qu'en Savoie, sans même parler de la bien pire Haute-Savoie, avec ce tout nouveau gîte absolument géant juste à côté de Briançon, Le Duranceau, à des prix en plus complètement dérisoires dignes de la Slovénie, pour tout dire...
    Ce gîte se trouve dans le très joli et très calme village de La Vachette, à peine à quelques kms de la seconde capitale des Hautes-Alpes, la très renommée Briançon :

    Sympathique, n'est-ce pas ?

    Et peut-être même encore plus l'hiver :

    D'autant plus que très curieusement, l'architecture de ce gîte ressemble par endroits à celle du très joli Rifugio Re Magi, lui aussi très proche de Bardonecchia (mais attention, la photo reste bel et bien celle du gîte Le Duranceau !) :

    Alors bon, que faire depuis cet endroit ?
    Et bien l'été, une tonne de très jolies randonnées, comme par exemple le col de la Lauze (2529m) :

    Voire même, encore plus géantes, celles du célèbrissime massif des Cerces, avec entre autres la très fameuse Main de Crépin (2942m), ou la sublime (mais néanmoins plutôt facile) Pointe des Cerces de 3097m, d'où s'offre une vue hallucinante sur toute La Meije & Les Écrins :

    Ceci dit, une fois l'hiver venu, il y a également beaucoup de possibilités, vu que ce gîte se situe à peine à quelques kilomètres de la très célèbre station de Serre-Chevalier, la plus vaste et la plus ancienne des Hautes-Alpes, sans même parler de Montgenèvre, plus petite, mais également très sympathique :

    Sans compter (souvenir personnel) que nous sommes ici à deux doigts de la frontière, et que donc les "pizzas" vous coûteront deux fois moins cher qu'en France, et en prime seront deux fois meilleures, lol !
    Et sinon, au pire (disons, si le temps s'avère vraiment lamentable, rarissime dans les Hautes-Alpes), il restera toujours beaucoup de belles choses à voir, soit dans la ville de Briançon, soit dans celle un peu plus lointaine de Montdauphin-Guillestre (ou encore en Italie, dans le magnifique musée d'Exilles) :

    Sans parler du nouveau gardien de ce gîte, Gilles, que je connais depuis 1984 (mais oui, refuge du Pavé, puis refuge des Drayères, durant plus d'une vingtaine d'années, il faut le faire, ça, tout de même !) :

    Petit détail : il est très accueillant, très sympathique, et en prime extrêmement doué pour la cuisine (argh, oui, 712 fois plus que moi, et bien plus que beaucoup d'autres gardiens de refuges, très souvent lamentables, lol !), probablement à la suite de toutes ces années à recevoir des touristes et des randonneurs...

    Alors bon, quelle raison valable de rester à Paris, voire même dans l'une des autres grandes villes Françaises, durant toutes ces vacances ? Barrez-vous tout de suite, vous ne le regretterez pas, lol !

    TOUTES LES RÉFÉRENCES :

    Le gîte à découvrir : Le Duranceau
    Le Mail pour réserver : (à venir)...
    Le téléphone fixe : 04-92-23-14-99
    Le téléphone portable : 06-37-10-02-17

    Libellés : , , , , , , , , , ,

    mardi, décembre 14, 2010

    LE CON COURT, LOL !

    Ah bon ?
    Mais non, pardon... Le concours, voulais-je dire (enfin bon, ceci dit, si le con court aussi, de préférence pour se barrer loin de ma maison, je n'ai rien contre, à priori, lol) !
    Enfin bon, voilà, nous sommes le 14 décembre, et le fameux concours correspondant aux vingt articles de ma vaste randonnée de l'été est désormais terminé (avec trois gagnantes et un gagnant), raison de plus pour en livrer cette fois-ci les bonnes réponses !

    RÉSUMÉ DES QUESTIONS :

    Question #1 : À quoi le suivant drapeau peut-il bien faire allusion ?
    1) Le CAF (Club Alpin Français) ?
    2) Le OEAV (Oesterreichischer Alpenverein) ?
    3) Le Club des "Rouges" ?
    4) Tout à fait autre chose ?

    Réponse : Mais bien sûr que c'était tout à fait autre chose ! En l'occurence, une fameuse publicité pour la bière (et oui, nous sommes en Autriche, pas n'importe où, lol !)...

    Question #2 : Que pouvait-il donc paraître si étrange sur l'autoroute conduisant de l'Autriche à la Slovénie ???

    Réponse : Oui, je sais que cette question devait sûrement être très difficile, car personne n'a trouvé, en fin de compte ! L'étrangeté réside en réalité dans le fait que toutes les initiales indiquées à droite de chaque ville ou pays ("I" pour Italie, "Slo" pour Slowenien) sont exactes, sauf "D" pour Salzburg... Car quand bien même cette ville serait effectivement très proche de la frontière Allemande, elle se trouve toujours bel et bien en Autriche !

    Question #3 (digne de la première) : Quel serait le sens très précis d'un tel drapeau (je ne parle pas de l'edelweiß, bien sûr) ?

    Réponse (à double sens) : Comme y faisait allusion la toute première question, il s'agit du drapeau du OEAV, flottant devant tous les refuges de ce Club Alpin Autrichien... Mais en même temps inspiré du plus ancien drapeau des Gebirgsjäger, les fameux Chasseurs Alpins de la région !

    Question #4 (très à la con, certes !) : Pourquoi un randonneur emportant avec lui un aussi bon sandwich que celui préparé magistralement par le gardien du refuge (à gauche) s'encombrerait-il bêtement avec un vide sachet de saucisson nul du supermarché (à droite) ?

    Réponse : Fastoche, là, et du reste, tout le monde a bien répondu... Bien sûr que l'on ne jette jamais rien en montagne, et que l'on conserve toujours ses poubelles dans le sac à dos jusqu'à la vallée (sauf si l'on est un connard de première, et que l'on préfère le poids léger de son propre sac à la pureté de la nature), lol !

    Question #5 : À quel film mythique américain pourrait bien faire allusion cette photo ?

    Pour une fois, je vais être gentil : ce n'est pas seulement un film, mais surtout une série très célèbre, lol !

    Réponse (certainement pas facile du tout, puisque seul le fameux cinéaste Zoun y a bien répondu) : La scène finale du tout premier film X-FILES de Rob Bowman, situé entre les saisons III & IV de la célèbrissime série TV (neuf saisons, mais oui) !

    Question #6 : Quel métier peut bien faire un Monsieur travaillant dans cette maison surmontée par le Christ ?

    Réponse : Certes, il y avait sans doute là un petit "piège", dans ma façon de poser la question... Mais il suffisait d'agrandir la photo et de détourner son regard du Christ pour se rendre juste au-dessus de la porte, et constater très facilement la publicité évidente de Monsieur le luthier pour lui-même, XD !
    Question #7 : Dans quel excellent film le célèbrissime Samuel L. Jackson pouvait-il donner un petit coup de fil du même genre que moi-même dans l'hôpital de München, disons plutôt périlleux, a priori ?

    Réponse : Une fois de plus, seul Zoun le grand "fan" du cinoche (tout comme moi) a tout de suite trouvé... DIE HARD III, bien sûr, avec le fameux coup de fil de Samuel L. Jackson dans le métro, juste avant que celui-ci explose !

    Question #8 (pas facile) : Quel serait le nom - en Français ou en Allemand - de ce papillon très fréquent dans le coin, et jamais fort peureux, au point de se poser très souvent sur ma main ?

    Réponse (guère simple, puisque même moi, je n'en savais rien lorsque j'ai posé cette question) : Un "nacré noirâtre", ou encore "nacré de la ronce", meilleure preuve ici en photos !
    Question #9 : Que pouvait donc bien fabriquer une usine branchée sur tant de couleurs ?

    Réponse : Alors là, ceci m'a bien "scotché" qu'une seule personne ait pu penser à la bière... Car après tout, nous sommes toujours en Autriche, et en agrandissant juste un peu la photo, l'on arrivait presque à lire le mot "Brauerei", autrement dit, la Brasserie (de Schladming, en l'occurence, et vive cette Weißbier, j'adore ça, contrairement aux bières Françaises, que je ne bois pratiquement jamais, lol) !

    Question #10 : Que peut-il y avoir de bien étrange dans les pierres de ce chemin ?

    Réponse : Bon, là, en revanche, presque tout le monde a trouvé... La nature se montre parfois sympathique, mais certes pas au point de grouper ces pierres de telle sorte qu'elles forment un parfait escalier, et du coup un chemin très agréable (gros travail de la part du OEAV, du moins, je le suppose) !

    Question #11 : Comment peuvent se nommer les tuyaux toujours montrés en façade des grandes orgues (comme par exemple celui-ci de Padova, Cattedrale Battistero de la Piazza del Duomo) ?

    Réponse : Très étonnant, mais juste une seule personne a bien trouvé... Elle a beau être musicienne, n'empêche que la réponse se trouvait en guise de cadeau déjà dans la question : bien sûr que ces tuyaux-ci sont toujours justement qualifiés du terme de "jeux de montre", lol !

    Question #12 : Quel pourrait bien être le film Américain (primé au Festival de Cannes) auquel m'a fait irrésistiblement penser ce couloir très étrange de l'hôtel Wastlwirt, à St.Michael ?

    Réponse (exceptionnelle) : Barton Fink, des fameux Frères Coen, qui ont remporté grâce à ce film le prix du Festival de Cannes en 1991... Mais comme presque tout le monde m'a cité, à juste titre également, le géantissime Shining du monstrueux Stanley Kubrick (où les scènes de couloirs sont toujours très flippantes, même en connaissant le film par cœur), je me suis résolu à considérer également ceci comme une bonne réponse ! Cool, non ?

    Question #13 : Pour quelle raison seraient plantés en permanence de grands bouts de bois sur certains chemins de montagne, tels que ceux-ci ?

    Réponse : Attention, beaucoup de gens se sont ici complètement plantés en me parlant de paratonnerres, comme si ces objets pouvaient ne pas s'avérer en métal, en prime placés tous les vingt mètres... Alors qu'évidemment, il s'agit de bâtons en bois destinés à toujours préciser le même chemin l'hiver que l'été, même avec plusieurs mètres de neige !!!
    Question #14 : Pourquoi des gens pourraient-ils bien s'amuser à fendre la route comme ceci ?

    Réponse : Facile, vu que tout le monde a eu bon... Bien sûr, cette fente est destinée à favoriser l'écoulement de l'eau de façon à préserver les routes de montagne en cas de gros orages, ce que les "fans" de randonnée ont trouvé instantanément !

    Question #15 : Quels seraient ces poissons visibles dans un minuscule étang au tout début de Schladminger Tauern ?

    Réponse : Des truites, bien sûr... Là encore, pratiquement tout le monde a trouvé, sauf quelqu'un qui m'a parlé de Piranhas (mais je ne le dénoncerai pas, promis) !

    Question #16 (plutôt "hard", après les précédentes généralement assez simples) : Quel serait le rapport de cette étrange photo avec la Symphonie N°VI de Gustav Mahler ?

    Réponse (également très "hard", à laquelle seule l'une de mes ex-élèves a répondu, comme quoi je n'étais finalement peut-être pas trop nul, en cours ?) : 1) Il faut déjà agrandir cette photo prise d'un col pour constater que les minuscules tâches noires sont en réalité des vaches... 2) Il faut ensuite bien connaître la VIème Symphonie de Gustav Mahler, et surtout la passion de ce compositeur pour les Dolomites, dont il s'offrait chaque été les plus hauts sommets, dans un silence bien sûr absolu... Et avait donc toujours l'impression en redescendant que le premier bruit "humain" à réentendre de nouveau était celui des cloches de ces vaches, sonorité qu'il a du coup expérimentée dans le premier mouvement de cette trop géniale Symphonie !

    Question #17 : Dans quel but utiliser des pierres blanches & jaunes pour graver une telle chose devant un refuge ?

    Réponse : En contrepartie, de nouveau fastoche, de sorte que tout le monde a bien répondu ! Certes, en Autriche, ce "H" signifie "Hubschrauber"... Mais en France, c'est la même chose devant tous les refuges, avec la même lettre et la même signification : "Hélicoptère" !

    Question #18 : Quel pourrait bien être le sport pratiqué par ce groupe d'ados (sachant qu'il ne s'agit pas d'escalade) ?

    Réponse : Là encore, il était très recommandable de cliquer sur la photo pour l'agrandir... Juste histoire de s'apercevoir que tous les gamins portaient les mêmes vestes fluorescentes oranges, les mêmes casques, et que l'entrée de la grande grotte de ces "futurs" spéléologues se situait juste sur la gauche !

    Question #19 : Quel pourrait bien être le "bug" découvert dans une très belle chambre d'hôtel de Villach ?

    Réponse : Oui, je sais, c'était facile (et en même temps, plutôt agréable pour un gros fumeur tel que moi, lol !)... Dans la même chambre d'hôtel, le panneau d'interdiction de fumer, avec tout de même - histoire de se rattraper - une boîte d'allumettes et un cendrier offerts, hallucinant, quelque part, n'est-ce pas ?

    Question #20 (l'ultime) : Quelle pourrait bien être cette fameuse ville Française, où j'ai un tout petit peu séjourné, juste avant de rentrer à Paris avec le TGV ?

    Réponse (ultime également) : Une question à laquelle beaucoup de gens ont répondu très justement, Briançon, bien sûr... Sauf une personne que très gentiment je ne citerai pas, mais qui à la suite de 19 réponses très sobres s'est subitement défoulée sur cette vingtième, en me disant : "Guillestre, avec en haut et à gauche le fort de Montdauphin... Héhé, ça, je connais par cœur" !
    Et bien non... Même si Sébastien Vauban est le même créateur des célèbres forts, il n'y en a qu'un seul à Montdauphin, alors que déjà quatre ou cinq sont visibles sur ma photo de Briançon, en l'agrandissant un tout petit peu !!!

    Et voilà... Le concours est cette fois-ci terminé pour de bon, avec pas mal de participant(e)s, mais comme prévu quatre gagnant(e)s qui se suivent de très près, en résumé deux chanteuses, une Blogueuses et un Blogueur (comme quoi, les instrumentistes sont toujours aussi nuls que d'habitude, lol !) :

    1) Chahrazade (le plus beau prénom du monde, comme chacun sait, avec bien sûr la très fameuse Sainte Cécile, pour nous autres musiciens) !
    2) Véronique, titulaire du très joli Blog photographique Textures cité en lien juste à droite...

    3) Zoun, le pseudonyme du fameux cinéaste Zoun, lui aussi à droite de mon Blog (et qu'en prime, je connais IRL) !

    4) Lise, une toute nouvelle élève fort douée... Mais la seule à se révéler suffisament combative envers tout le monde, comme quoi, merci beaucoup (ce fut une très bonne idée de sa part, dont les autres élèves feraient bien de s'inspirer de temps en temps, relol) !

    Juste histoire de rigoler pour de bon : pas une seule Parisienne dans le tas (consternant, n'est-ce pas) ? Autrement dit, juste dans l'ordre : Nice, Reims, Biarritz & Nancy... Comme quoi les personnes les plus intelligentes de la planète ne se trouvent pas forcément dans notre Capitale, contrairement à ce que certains prétendent, XD !
    Voili, voili, voilà... Je vais remettre certains prix en mains propres ce Week-End, et en envoyer d'autres par la poste, comme quoi : et bien, j'espère que ceci fera plaisir à tout le monde pour un joyeux Noël, de même que j'en fus de mon côté très ravi !

    Libellés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,