L'INDEX DE TOUS LES LIENS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • jeudi, avril 18, 2019

    JOYEUX PRINTEMPS !

    Au mois d'avril, ne te découvre pas d'un fil…
    Mais au mois de mai, fais ce qu'il te plaît…
    Comme ce site (ainsi que PARIS ARCHIS) tourne vraiment au ralenti, allez vite voir en contrepartie soit le site MUSIQUE CLASSIQUE, soit l'excellent film LETTRES D'IWO JIMA de Clint Eastwood, sur LE CINEMA DE VINCENT :
    Ou bien, suivant vos propres goûts, les articles récemment assez étranges dans SNEAKERS & BUFFALOS :
    Ne vous cassez pas le cul à laisser un commentaire, je sais à quel point c'est dur… N'est-ce pas ?

    Libellés : ,

    samedi, février 02, 2019

    LOUIS MARCHAND (1669-1732)

    Et oui, ce n'est pas seulement, aujourd'hui, l'occasion de fêter les 350 ans de l'Opéra Garnier, à Paris, comme chacun le sait…
    Mais aussi l'opportunité de rejoindre, jour pour jour (car il est né le 2 février 1669), Louis Marchand, l'un des rares organistes français à résider également à Paris, à être l'un des favoris de Louis XIV, et à avoir vécu 16 ans avant J.S Bach…
    Alors oui, étant du verseau moi aussi, je n'ai pas pu m'empêcher de lui consacrer en 2006 un roman entier, retraçant sa vie pour le moins sulfureuse :
    Parmi ses deux pièces les plus célèbres, il faut tout d'abord mentionner la plus expérimentale de toutes, très calme, et aussi très courte, interprétée sur le sublime orgue de Saint-Maximin la Sainte Baume :
    Mais surtout le fabuleux Grand Dialogue de 8'51" (dont la fugue se situe très précisément à 6'33"), joué ici par le très grand organiste Jean-Baptiste Robin, sur l'orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers :
    Ce dernier est dû, soit dit entre parenthèses, à François-Henri Clicquot, l'un des plus grands facteurs du XVIIème siècle.... Louis Marchand est mort pour sa part à 63 ans, également en février, et bel et bien de retour à Paris, après un long détour vers l'Allemagne…
    En résumé, il me reste moi aussi trois années à accomplir, après quoi… Bye, bye !

    Libellés : , , ,

    mardi, janvier 29, 2019

    ENFIN...

    Enfin, ça y est !
    Juste au-dessus, après de longues heures de travail, j'ai enfin terminé le total INDEX DE TOUS LES LIENS COMMENTÉS, avec les sous-liens à voir ci-après, selon vos goûts :
    01) BUFFALOS
    02) MONTAGNES
    03) MOVIES
    04) MUSIQUES
    06) DIVERS
    Je vous souhaite (en particulier, sur le 2, le 3, et le 4) de bien vous divertir !!!

    Libellés : , , , , ,

    vendredi, janvier 25, 2019

    HAPPY BIRTHDAY TO ME !!!

    Et oui, aujourd'hui, c'est mon anniversaire…
    De soixante ans, hein, ça n'a pas l'air de rien, non ?
    Alors autrefois (je dis bien autrefois), j'organisais des grandes fêtes à la maison, où il y avait des ami(e)s, de la musique jusque vers minuit, et bien sûr de quoi manger et boire, en toute dignité, cela va sans dire…
    Depuis 2012, où je me suis tapé six mois d'hôpital pour un tragique AVC, en avion, bêtement, je suis nettement repassé en baisse, à vrai dire…
    Je ne peux plus me déplacer facilement, il m'est devenu impossible de jouer du piano, enfin bref…
    Je vais quand même, déjà, vous montrer les deux photos que mon ami Gilles a prises avec son portable :
    Et voici la seconde : 
    Bon, ce n'est pas terrible, je sais… Mais ce n'est pas dû ni à son portable, ni à mon ordinateur, mais à mon aspect, quoi… 
    Alors, qui s'est mis sur le coup, aujourd'hui ? 
    Et bien, en tant que seul ami présent, Gilles (qui est un ami très ancien, de 1984, je crois), et nous avons fait un (très) bon repas, composé de Gambas, de saumon cru, de couscous "maison", de brie, et de toujours jouissifs Tiramisu… Et même, surtout pour moi, de Gewurztraminer d'Alsace, et d'un très bon Terroir, que ce dernier m'a rapporté de Sofia…
    A part ça, qu'est-ce que j'ai eu ? Et bien, pas grand-chose…
    1) Un vague mail de Dominique, mon beau-frère, me disant surtout de ne pas trop "picoler" (comme si)...
    2) Un commentaire de Chahrazade, très bien foutu, par contre, sur mon fameux site LE CINEMA DE VINCENT, et un aussi de Sabine…
    3) Aucun comment ni mail de la part de ma sœur, ou de mon neveu (qui ont le VRAI mail, pourtant)…
    4) Et peut-être aussi aucun comment de la part de Charlotte, de Satomi, de Sarah, etc... Mais ça, ce n'est de ma faute, ou plutôt, de la faute d'Orange, qui a laissé pirater ce site d'une façon, disons, remarquable...
    Pas d'inquiétude, j'espère que cela remarchera très bien dès (la fin de) la semaine prochaine…
    En tous cas, merci beaucoup à tous ceux qui se sont préoccupés pour moi…
    Et pour tous les autres, et bien il n'y a pour l'instant qu'une seule possibilité : laisser un comment ici, ou là : LE CINEMA DE VINCENT, ou encore PARIS ARCHIS
    Oui, je sais, c'est très long, très pénible, très chiant, mais bon…
    On n'a qu'une fois soixante ans dans la vie, n'est-ce pas ?

    Libellés : ,

    lundi, décembre 31, 2018

    JOYEUX NOUVEL AN !!!

    Et oui, nous sommes - aujourd'hui - le 31 décembre 2018...
    D'une part, plus que quelques heures avant la nouvelle année…
    D'autre part, plus que 25 jours m'attendent en janvier, avant de parler de mes soixante ans, date pas forcément indispensable, mais en tous cas inéluctable, surtout pour un verseau (ascendant balance, qui plus est) tel que moi…
    Alors, que vais-je manger ?
    Et bien, en guise d'entrée, du très bon foie gras (et oui, le même qu'à Noël) :
     
    Ensuite, c'est peut-être un tout petit peu moins flatteur, mais je compte sur une traditionnelle potée aux choux :
    Que l'on peut aussi voir comme ceci :
    Suivi d'un très bon fromage (en tous cas, l'un de ceux que je préfère), le fameux brie :
    Et enfin, pour finir (et bien supérieur à la très désagréable bûche de Noël), un excellent tiramisu :
    Bon, évidemment, on ne reste pas à un repas comme cela sans rien boire du tout… Même si je suis tombé d'une bouteille par jour à une bouteille par an ! Mais raison de plus pour bien orienter les choses… J'ai le choix entre deux Bordeaux d'un très haut niveau, tous deux datés de 1999, et tous les deux également offerts par deux femmes, Christine d'une part (pour le Château Brown, un Pessac-Léognan) :
    Et Audrey pour le Château Lagrange, un fameux St Julien-Médoc :
    Bon, ça ne s'avère pas mal, tout ça, non ?
    Alors, comme certains le savent sans doute, il y a un paquet de choses que j'aimais énormément avant 2012, date de mon très mystérieux AVC, et que je n'entretiens hélas quasiment plus du tout…
    Primo) La musique (car mon bras droit ne fonctionne pas)…
    Secundo) La peinture (pour les mêmes raisons)…
    Tertio) La montagne, que je pratiquais au moins un bon mois par an, et que désormais  j'ignore totalement, vu que j'ai déjà un mal fou à sortir à dix mètres de chez moi…
    Bon, la première, j'y ai totalement renoncé (après 48 ans de pratique intensive)… 
    La seconde, j'en profite toujours, en tant que simple spectateur…
    Mais la troisième, j'en garde plus d'un millier de photos, et rien qu'à ce sujet (et peut-être dans le but de favoriser votre nouvel an), je vous en montre seulement quatre, que j'ai prises aux plus hauts sommets du monde que j'ai personnellement montés…
    1) Au Fujisan, le plus haut sommet du Japon, de 3776 m (à 27 ans) :
    2) Au Breithorn, en Suisse, de 4164 m (à 33 ans) :
    3) Au très fameux Dôme des Ecrins, de 4102 m (à 36 ans) :
    4) Et pour finir, au Zugspitze, le plus haut sommet de l'Allemagne, de 2962 m (à 49 ans) :
    Voilà, cela remonte, donc, à dix ans…
    Tout ce que j'en ai retenu, c'est donc ça : deux sommets les plus hauts de leur pays (le premier et le dernier), et deux pics supérieurs à 4000 m, tous deux avec un guide (le second et le troisième)…

    Ah, au fait, j'allais complètement oublier de parler de la quatrième chose, que j'aimais déjà énormément avant mon accident, mais qui, de nos jours, devient quasiment obsessionnelle : le cinéma, bien sûr... Alors pour tout vous dire, j'ai quasiment publié un article sur mes seize films préférés sur mon autre blog, Le Cinéma de Vincent, C'EST ICI !!!
    Mais que ceci ne vous laisse pas renoncer à placer tout d'abord un commentaire ici, c'est le plus important pour moi, à la veille de mes soixante ans !

    Libellés :

    jeudi, décembre 20, 2018

    GRACE A GILLES...

    Je vous mets, aujourd'hui, une vidéo tout à fait surprenante, que le fameux Gilles m'a fait découvrir :
    Vous pouvez y aller facilement, ça ne dure que trois ou quatre minutes…
    Mais ce sont quatre minutes d'une très jeune suédoise, qui changerons définitivement votre vie…
    Ou bien, pas du tout… Et malheureusement, je crois bien qu'elle ne se trompe pas du tout sur "l'avenir" du monde…

    Libellés :

    dimanche, février 14, 2016

    NEW SITE !!!

    Je sais, cela ne m'arrive pas très souvent…
    Mais je vous présente, avec un grand plaisir, le site de Saturne Mezzasalma, qui est tout à la fois peintre, graphiste, chanteuse, et enseignante… Et dont le site se trouve très précisément ici, avec cette fort belle photo en couverture :
    Si vous avez envie de l'écouter chanter, rendez vous soit à cet endroit, qui est relativement court, mais doté d'une grande vidéo : 
    Ou encore à celui-ci, qui est nettement plus long...
    C'est elle, bien sûr, qui est à la tête de la photographie du groupe, Neko Light Orchestra… Mais cela ne l'empêche pas d'avoir sa propre classe, comme on le voit ici :
    Dois-je vous en dire plus ? Et bien, je l'aimais beaucoup autrefois en tant que peintre, et j'ai d'ailleurs toujours son tableau qui s'affiche dans ma pièce principale :
    Même si j'en préfère cette partie :
    Une autre toile, qu'elle a dû faire vers 2006, fut offerte à mon neveu, également musicien à ses heures :
    Mais cela ne l'empêchait pas de se peindre elle-même avec élégance :
    Ce qu'elle fit avec conscience à cette époque :
    Mais qu'elle fait aujourd'hui dans un tout autre genre, comme nous l'avons déjà vu ici :
    Voilà, c'est terminé… Elle se prénomme Saturne, se nomme Mezzasalma, est bélier ascendant cancer, habite à Toulouse (oui, la ville mythique de Claude Nougaro), et pour finir, vous donne volontiers des leçons de chant, si vous avez la chance de ne pas habiter trop loin !!!

    Libellés : , , , , , , ,

    samedi, avril 28, 2012

    CCIL

    Une nommée Ccil, donc, qui certes n'est pas musicienne, mais qui n'en reste pas moins photographe, ce qui est pour le moins aussi dur, comme le disent certains de leur côté...

    Une jeune fille qui est née le 23 Octobre 1985, mais n'en continue pas moins à vivre, du moins pour le moment :
    Et même à assez bien vivre, dirait-on, puisque non seulement assistante a l'atelier des Arts Décoratifs de Strasbourg, mais aussi - à titre individuel, pour l'heure - photographe indépendante :
    J'aime beaucoup ce dernier, personnellement... Si c'est aussi votre cas, n'hésitez pas à vous rendre à votre tour sur le Blog cité ici, vous n'y regretterez rien !

    Libellés : , , , ,

    dimanche, avril 15, 2012

    LA TOTALE !

    Et oui, la totale ! Un bon ami m'a en effet envoyé toutes les photos prises au moment de Noël, à commencer par celle-ci, l'une des plus réussies de l'ensemble :

    Suivie de celle-là, pas mal non plus :


    Mais par contre de nouveau de celle-ci, où j'ai vraiment une gueule impossible :


    Raison de plus pour se barrer loin :


    Voire très loin (malgré de fort belles baskets, je l'admets) :


    Sinon très, très loin :


    Que dois-je faire pour faire oublier au plus vite cette phrase prise dans le métro :


    Et bien, c'est simple... Mettre celle-ci prise dans son propre appartement :


    "Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue" (phrase, bien sûr, de Mr Alphonse Allais)... Un type capable d'afficher cela ne peut pas être intégralement mauvais, n'est-ce pas ?

    Libellés : , , , , , , , ,

    samedi, mars 17, 2012

    ME REVOICI...

    Après plus de six mois d'absence (dus à un hôpital, hein, vous me connaissez...), voilà comment je peux reprendre le titre de ce Blog...
    Les montagnes ? C'est désormais non, désolé : Le piano aussi, hormis les très rares oeuvres pour main gauche seule :
    Quant aux Buffalos que j'aimais beaucoup, cela risque aussi de prendre un certain temps :
    Résultat : ne reste pour l'instant que le cinéma, que vous verrez bien mieux sur le Blog LE CINEMA DE VINCENT  qu'ici ; Oui, je sais, ce n'est pas drôle... Enfin bon, je suis toujours vivant !

    Libellés : , , , , , ,

    lundi, juillet 04, 2011

    SALAIRE DES MUSICIENS !

    De la daube absolue, en résumé...
    Passer des années et des années d'études, juste pour être payé en tant qu'accompagnateur 26€ de l'heure par la richissime ville de Paris dans les Conservatoires Municipaux (mais oui, hallucinant, surtout comparé à ces grosses taches qui gagnent des millions d'Euros sans même savoir jouer de leurs dix doigts, tout juste de leurs deux pieds, n'est-ce pas ?) !
    Du coup, il y a peu, je me suis permis de sortir cette propre carte de visite pour donner d'éventuels cours particuliers (cartes, comme chacun le sait, extrêmement bon marché et très jolies chez Vistaprint) :

    Au tout début, j'avais marqué le prix de 80€, relativement raisonnable, vu que la plupart des professeurs de l'ENMP (tout comme moi, vu que ne nous devons être qu'une centaine dans toute la France), prennent en général entre entre 100€ et 120€ de l'heure, sinon plus... Mais au bout du compte, j'ai fini par trouver ceci plus cool de ne pas le mentionner d'emblée :

    Résultat : une nouvelle élève qui est venue chez moi cet après-midi s'est trouvé totalement "scotchée" par mon tarif soi-disant "exagéré" (alors que bon, l'on appelle un électricien ou un plombier, et c'est du genre 60€ de l'heure après juste deux ou trois ans d'études, sans même parler de leurs frais de déplacement, généralement autour de 30€) ! Ibidem de la part de certains médecins, par exemple les neurologues, qui tout en ayant fait de mêmes études que nous (genre, BAC + 8, minimum !), n'hésitent tout de même pas à prendre 100€ pour vingt minutes à tout casser, quoi, sans que personne ne se plaigne jamais...
    Bref, vive l'ENMP, où il y a de temps en temps de sublimes élèves, notamment ma très grande chérie Satomi Mochizuki, avec laquelle j'ai fait plusieurs très agréables concerts à quatre mains :

    Et en revanche, un grand concert que j'ai aussi beaucoup aimé, "THE SEVEN B", avec une quinzaine de chanteuses et une quinzaine de cordes :

    Sauf que là, comme d'habitude, la richissime ville de Paris n'a pas consacré un seul centime de plus à toute la préparation de ce concert, qui m'a tout de même pris un temps fabuleux, ne serait-ce que concernant toutes les répétitions, mais surtout vis-à-vis de l'écriture très fatiguante de toutes les partitions d'orchestre !

    Du coup, je m'arrête, là (normal, non) ?

    Soyez tout de même bien conscients que Christine Lagarde va désormais toucher 323257€ par an à son poste du FMI, sans même parler des fameux 57289€ accordés en cadeau (nets d'impôts, bien sûr, pas comme chez nous, lol !), juste pour les vêtements et les restaurants...

    Bref, j'hallucine, là... Putain, juste 57289€ sur mon compte, ceci m'irait très bien, en résumé!
    Cela me permettrait non pas de vivre "sans travailler" (ce qui doit être bien chiant, du moins je le suppose), mais m'autoriserait à choisir exactement ce que je veux, ce qui serait très cool, n'est-ce pas ?
    Bon... Plus que quelques jours, et je me tire en Autriche, comme d'habitude (un pays où les gens, certes, ne savent ni s'habiller ni faire de la cuisine, mais sont par contre les plus sublimes musiciens du monde, lol) !!!

    P.S (Assez hallucinant, lui aussi) : Il y a seulement quelques jours, Mr Jean-Pierre Thiollet - écrivain tout comme moi - vient tout juste de m'appeler dans l'optique de l'un de ses futurs bouquins (à sortir en septembre ou en octobre), et très gentiment juste pour me demander l'autorisation de citer l'un des extraits de mon fameux Le Ténor Provoque des Maladies Graves (2003) - en l'occurence celui-ci, concernant précisément les accompagnateurs, depuis longtemps recopié entièrement par Lyricae, et où je me plaignais déjà à l'époque de nos salaires absolument beaucoup trop monstrueux, lol !

    Libellés : , , , , , , , ,

    samedi, juin 25, 2011

    ANNOCHE !

    Arf, pas le mien, pour une fois !
    Mais celui de "my sister", qui vient de fêter grandiosement l'une de ses décennies - et bien sûr, je ne dirai absolument pas de laquelle il s'agit, vu que ceci ne se fait pas pour les filles, n'est-ce pas, lol !
    Bon, je débarque samedi 25/06 vers 17h dans ce village plutôt très loin de Paris (Villecresnes, 31 kms !), mais où une très grande amie de ma sœur - Catherine - était déjà là depuis un bon petit bout de temps, entre autres en train de préparer plein de choses, tout comme dans le fameux film mythique Les Tontons Flingueurs :

    Jolie maison, n'est-ce pas ?

    Notamment grâce à toutes ces très belles vignes vierges que j'adore (même si bêtement, je préfère les vignes vaguement retravaillées dans certaines bouteilles, vu de mon côté, lol !) :

    Même grâce à la maison d'en face (nettement moins jolie), l'on se sent tout de même vraiment à la campagne, ce qui n'est pas du tout le cas au terminus ultime du précédent RER, Boissy Saint-Léger, une ville moderne particulièrement laide, dont je n'ai du coup pas pris la moindre photo, fort heureusement !) :

    Petite vue dans la pièce principale sur un énorme tableau que j'ai offert à ma sœur il y a bien longtemps en guise de cadeau de mariage, car ce fut en fait une époque où j'étais particulièrement "fauché", et où j'ai du coup préféré passer plus d'un mois à me faire à l'huile la copie de cette grande toile de Eugène Fromentin (1820-1876), qu'elle adorait :

    Suite réelle : durant toute cette soirée, toute personne qui rentre est obligée de se rendre au premier étage afin de se faire photographier... Obligatoire avant de prendre le moindre verre, comme par exemple Mme Sandrine :

    Ou encore sa fille, Mlle Amandine :

    La suivante, je la reconnais très bien, car elle était déjà là avant même que je débarque... Il s'agit de la fille de la toute première Catherine, Amélie, très jolie de mon point de vue :

    Sans parler d'une autre jeune fille, Margaux, qui avait pour une fois des baskets aussi géantes que les miennes (D&C), ce qui de nos jours se révèle de plus en plus rare, n'est-ce pas ?

    D'autant plus sur un plancher en mosaïque absolument génial, que j'adore, de mon propre point de vue :

    Alors bon... Vers 20h, tout le monde (une trentaine de personnes, mine de rien) est obligé de se rendre à l'extérieur, pour certaines photos collectives, à commencer par celle-ci, Marie, mon neveu Rémy et son pote guitariste Mattéo :

    Bruno & Catherine :

    Et voilà, beaucoup de monde (dont je ne pourrais pas citer tous les prénoms)... Mais bref, de gauche à droite, comme précédemment, Mattéo, Rémy & Marie, mon beau-frère Dominique et ma sœur Valérie assis sur la moto, et juste en dessous d'eux, la soprano Lorraine et la très bonne pianiste Fabienne :

    Bon, vu que nous ne fûmes pas mal de trop mauvais musiciens durant cette soirée, autant en profiter pour de bon... Juste à commencer par Mattéo & mon neveu Rémy :

    Histoire de passer d'un seul coup du Rock'n Roll à Franz Schubert, ce qui bien sûr, surtout vu de mon côté, n'est pas du tout la même chose (de même que du point de vue de Lorraine et de Fabienne, lol !) :

    Juste histoire de finir : de même que dans tous les énormes anniversaires, il y a certaines personnes avec qui l'on discute une bonne demi-heure... Et d'autres avec qui l'on parle juste trente secondes, hélas, mais c'est comme ça (mais tout de même, Mlle Margaux avec ses sublimes D&C, lol) ! :

    Bref, "my sister" juste à gauche, en pleine forme :

    Et Me, Myself, I, juste en train de me boire un verre (autorisé) et de me fumer une clope (plus difficile !) :

    Avec, comme toujours, le T-Shirt avec le sublime dessin de Lunapei, que tout le monde a adoré, et bien sûr les plus géantes baskets du monde :

    Bon, c'était très cool, comme fiesta !

    Normalement, je marche toujours tous les étés entre 300 et 400kms de montagne (à pied, mais oui) ! Mais je suis hélas à Paris très paranoïaque des métros, des RERs, et de tout ce qui est souterrain... Vu que trois fois signe d'air, DSL...
    Adoncques : vive les taxis, pour une fois, lol !

    Libellés : , , , , , , ,