À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, janvier 14, 2011

    LA NULLITÉ DE PARIS !!!

    Voire même son "fascisme", en l'occurence...
    Pour tout dire, je rentre aujourd'hui de mon Conservatoire habituel en ayant été complètement "scotché" par les deux affiches suivantes (parmi bien d'autres de même couleur, depuis début janvier), avec du même coup l'immense chance de ne pas avoir été instantanément frappé d'une cataracte, d'une conjonctivite, sans même parler d'une éventuelle crise cardiaque !
    Incroyable, tout ceci, non ?

    Alors de quoi s'agit-il ? Et bien comme cela se produit hélas très souvent dans les soi-disants établissements "supérieurs", quels qu'ils soient, la plupart des "responsables" censés justifier leurs salaires de la Direction des Affaires Culturelles (DAC, autrement dit) passent leur temps à inventer de nouvelles règles, créer de nouvelles lois, imposer de nouvelles contraintes, bien évidemment sans jamais demander le moindre avis aux gens "réellement" compétents, les artistes & les professeurs, en l'occurence...
    Résultat consternant : depuis peu (et ceci dans TOUS les conservatoires de Paris), les affiches concernant la musique devront désormais toujours être "vert pomme", et celles concernant la danse toujours "rose fuschia" ! Une nouvelle règle qui va du coup massacrer pratiquement toutes les photos, règle probablement imaginée par une personne qui se croit totalement "artiste", et a dû se dire quelque chose du genre : "Tiens, je vais associer la musique à la couleur de l'espoir, et dans la foulée, pourquoi pas la danse à la couleur des nanas et des homos, tel génie pictural que je suis ?"...

    Hallucinant, quelque part, ne trouvez-vous pas ? D'autant plus que jusqu'à fin décembre 2010, la jeune fille du Conservatoire qui créait nos affiches de concerts, sans avoir jusqu'alors de comptes à rendre à la DAC, faisait toujours preuve d'un très bon goût dans ses choix d'images et ses harmonies de couleurs :

    Sans parler (pour une fois) de ma toute récente affiche en vue d'un prochain concert avec mon ami & collègue Mathieu Lamboley, pour laquelle je m'étais donné beaucoup de mal sur deux ou trois logiciels d'images (notamment Photofiltre & DesignPro, excellents et en prime gratuits à télécharger !) :

    Résultat final : les deux photos que nous avions mis pas mal de temps à choisir, ainsi que la jolie couleur "sable marbre" du fond et mes caractères inspirés de X-Files, tout ceci va désormais se trouver massacré sous la fameuse couleur "vert pomme", avec le résultat lamentable que vous pouvez imaginer !
    Moralité : ne gaspillez pas pour rien un ticket de métro, étant donné que le concert en question va se trouver hélas annulé (de notre part, évidemment)...

    Ceci me rappelle du reste une anecdote consternante à ce sujet, mais très révélatrice (durant l'époque où je travaillais chaque semaine à la télévision avec le fameux Jacques Martin)... Je collaborais toujours avec trois ingénieurs du son, Bernard, plutôt bon, "Dédé", quasiment génial de sa race, et Christian, à l'inverse d'une telle nullité que l'on finissait par se demander, comme Woody Allen, s'il n'avait pas "le nez à la place des oreilles", lol ! Et bien à une certaine époque, la télévision fut obligée de nommer un "chef responsable" des ingénieurs du son, alors devinez lequel d'entre tous fut sélectionné ?
    Et oui : bien sûr, le plus nul des trois... En avouant à tout le monde d'une façon à peine dissimulée : "Là, au moins, à la place où il se trouve désormais, il gagnera peut-être légèrement mieux sa vie, mais au moins, il ne réalisera plus jamais de prises de son, et c'est toujours ça de gagné" !

    Faites une légère transposition niveau graphisme et peinture, et vous verrez très exactement ce que je veux dire, malheureusement...

    Libellés : , , , , , , , , ,

    7 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    et oui vincent la connerie des incompetent n'auras jamais de limite,vient voir dans les montagne et c' est a peu prés pareil.
    a plus et pas trpo de decouragement
    la vachette

    dimanche, 16 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone said...

    Mais oui, je sais...
    Lorsque j'étais bien plus jeune, j'ai encore connu les vrais "refuges" de haute montagne, autrement dit de vrais endroits accueillants et chaleureux où peu importait le nombre de places disponibles, l'essentiel étant de "sauvegarder" tous les gens à plus de 2000m dans la soirée, qu'il y en ait eu le double ou le triple que prévu !
    Jusqu'à ce que la DRASS (probablement aussi compétente que la DAC) s'en mêle, et finisse par imposer les mêmes règles que celles concernant les restaurants de la vallée, autrement dit : si le refuge de 50 places prend feu, tout sera pris en compte par le CAF ou la ville, sauf s'il y avait 51 personnes ou plus, auquel cas tout serait de la faute du gardien...
    Moralité, le terme de "refuge" a désormais totalement perdu son sympathique sens initial (l'une des raisons pour lesquelles je fais depuis des années presque toujours de la montagne en Autriche ou en Italie, deux pays pour l'instant encore "civilisés"), lol !

    dimanche, 16 janvier, 2011  
    Anonymous Unter said...

    Hmm, c’est pas tant le vert & le rose qui passent mal, mais la mise en page globale de l’affiche, on dirait. On pourrait faire quelque chose de bandant, avec cette base d’affiche “splittée” avec une couleur franche, mais là ouais, c’est pas glorieux…

    lundi, 17 janvier, 2011  
    Anonymous Lunapei said...

    Effectivement la charte graphique n'est pas des plus jolies/ingénieuses/sortant de l'ordinaire (ne rayer aucune mention).

    Ceci dit je trouve que les deux autres que tu montres ne sont pas non plus des chefs d'oeuvres (sans vouloir te vexer ou la demoiselle qui s'en occupait >_<).
    Eh oui , être graphiste est un vrai travail, c'est pas seulement savoir se servir de photoshop.

    Il y a notamment une hiérarchie de l'information ultra importante à mettre en place (ce qui manque sur la tienne par exemple !), il faut savoir pourquoi on choisi telle ou telle couleur, typo, en fonction de son histoire et de son sens, etc.

    C'pas un hobbie quoi :)

    lundi, 17 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci de vos précieux commentaires, vous deux dessinateurs & graphistes professionnels !
    Unter@ : Effectivement, je n'avais pas parlé de la mise en page, mais c'est vrai qu'elle n'est pas glorieuse elle non plus...
    Lunapei@ : Bon, je ne comprends pas tout, là, mais pas grave... J'admets bien que les deux autres ne soient pas non plus parfaites, mais je les trouve tout de même nettement plus jolies, lol !
    Sinon, j'avais choisi de mon côté la couleur "sable" parce qu'elle s'accordait bien à la teinte de nos deux visages... Mais si j'avais dû choisir en fonction de l'histoire et du sens (du Verseau en l'occurence, le plus grand des signes d'air), j'aurais dû me décider pour le "bleu ciel", peut-être ceci aurait-il mieux rendu ?
    D'autant que les portes du Conservatoire (où sont collées les affiches) sont toutes bleues elles-aussi, ce qui te permet d'imaginer le rendu encore plus agressif du "vert pomme" et du "rose fuschia", lol !!!

    mardi, 18 janvier, 2011  
    Anonymous jerome said...

    Bienvenue dans l'aire de la mutualisation et de la globalisation où la communication sert avant tout à valoriser l'institution ou la municipalité bien plus que l'action culturelle (ou autre chose)... C'est désolant et anti-productif mais c'est pas qu'à Paris.

    mercredi, 19 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ah oui, je vois donc que c'est la même chose à Nancy...
    Quelle tragédie, mine de rien, non ?

    mercredi, 19 janvier, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    << Home