À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, septembre 24, 2006

    #6 DE L'EUROPE...

    À force d'écouter les conneries de nos chers hommes politiques (enfin bon, moi, ça fait longtemps que je n'écoute plus, je préfère me rabattre sur Bach, Brahms, ou Björk, remember THE SEVEN "B", ou encore LE CONCERT QUI TUE DE SA RACE...), on finirait presque par croire que l'Europe est devenue comme une sorte de grand pays tout pareil, l'Euro ayant fini, à force, par grignoter tous les petits particuliarismes nationaux.
    Et pourtant, difficile d'imaginer plus grand contraste que lorsque l'on passe de l'Autriche (Innsbruck) :

    ...à l'Italie (Vipiteno) :

    Rien que dans l'architecture, d'ailleurs, tout oppose complètement la rigueur teutonique du style autrichien, très construit et austère (Wilken Basilika, Innsbruck) :

    ...à la liberté absolue du style italien, très coloré et tout empreint de "Dolce Vita" (Bressanone, Duomo) :

    Même dans la façon de peindre, il y a très clairement des années-lumière entre le "rococo" autrichien et son style quelque peu "choucroute" :

    ...et le "barocco" italien, avec son style "spaghetti", une totale inversion des valeurs, si l'on peut dire :

    Pouf, pouf...

    Nan, j'déconne, là... Mais pas tant que ça, finalement. Dans l'imaginaire des gens, je crois qu'en effet subsistent encore bien trop souvent les bons vieux stéréotypes, qui font des Autrichiens des bouffeurs de choucroute néo-nazis et rabat-joie, et des Italiens des glandeurs qui ne pensent qu'à picoler en chantant du Bel Canto (alors qu'en réalité, ce sont les Français qui travaillent le moins dans le monde, je vous scannerai un article du Corriere della Sera à ce sujet dès que cette grande saga sera terminée).

    Pourtant, s'il y a bien un endroit où l'on peut sentir la VRAIE réalité de l'Europe, pas celle des politiques, c'est vraiment cette région très privilégiée qui englobe le Tyrol autrichien, l'Alto Adige italien, une partie du Trentino, et même, peut-être, la vallée du Triclav en Slovénie. Car malgré le nombre absolument incroyable de dialectes parlés en ces contrées (au moins trois dialectes romanches, une dizaine d'allemands et d'italiens, sans parler du slovène), il y a une vraie unité et communauté d'esprit entre tous ces gens qui maîtrisent tous, au minimum, trois langues... une communauté qu'on pourrait sans doute qualifier d'alpine, liée par l'amour et le respect de la montagne, bien au-delà des soi-disants "barrières" linguistiques.
    Avec même parfois, par moment, un petit souffle venu des pays de l'est, qui fait que l'on se croirait presque en plein film de Kusturica :

    Quinzième question très connectée au thème de ce Post : de quel drapeau européen s'agit-il ?

    Pas très facile, je crois....

    Libellés : ,

    3 Comments:

    Anonymous isolamenti said...

    ma dove sta posizionato il counter dei visitatori? Su questo blog l'ho trovato, ora cerco meglio anche sull'altro, sarà che mi sono svegliata da poco, è domenica e non sono molto lucida:-)

    dimanche, 24 septembre, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Per rispondere, ho bisogno del tuo email. Puoi l'inviare in tutta sicurreza al mio indirizzo :
    buffaddict@aol.com

    Ci vediamo (oppure, ci scriviamo !)

    dimanche, 24 septembre, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Questo counters sono ottimi (e facili), il solo problemo è che puoi solo instargli se ha la possibilità di vedere il tuo code HTML...

    lundi, 25 septembre, 2006  

    Enregistrer un commentaire

    << Home