À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, septembre 17, 2006

    #12 LE MASSIF DU PELMO

    Avec la Civetta, c’était l’un de mes grands buts de cet été, et je suis enfin parvenu jusqu’à lui : le mythique massif du Pelmo, une gigantesque pyramide de plus de mille mètres au sud de Cortina d’Ampezzo, encore plus isolée que la plupart des autres Dolomites, et donc d’autant plus impressionnante, comme le laissait déjà deviner la carte (Copyright Tabacco) :

    Certes, ma première vue sur celui-ci, depuis le Passo di Giau, n’a pas vraiment été inoubliable (on dirait le sommet d'un oeuf à la coque) :

    Mais ce qui s’annonçait dès le matin comme une journée particulièrement calamiteuse (je me suis rarement autant forcé à partir en montagne que ce jour-ci), s’est finalement transformé peu à peu en une belle après-midi, où j’ai pu cette fois découvrir enfin "Sa Majesté" dans toute sa splendeur, d’autant plus que tout le refuge était environné de ces adorables petits chevaux tyroliens, les "Haflingers" :

    C’était très précisément le 15 août, le jour où il a neigé à 1800m et où deux jeunes sont morts de froid à la Civetta, pourtant guère plus haute (voir le Post #15). Le lendemain, le spectacle était donc encore plus hallucinant (juste pour le "fun", comparez cette photo avec la précédente, prise à quelques heures - et non quelques saisons - d'intervalle) :

    De gauche à droite : le Pelmo (3168m) et le Pelmetto (2990m), séparés tous deux par cette énorme cassure nommé La Fessura (ce qui ne veut pas dire "la raie des fesses", mais "la fissure", tout simplement). Curieusement, alors que cette immense masse verticale s’avère presque aussi impressionnante que le Cervin ou les Tre Cime di Lavaredo, l’affluence y est très nettement moindre, notamment du fait que les allemands et les autrichiens (qui constituent entre 70 et 90% de la clientèle des refuges italiens) préfèrent les Dolomites du nord, où ils sont sûr de pouvoir compter sur le bilinguisme des autochtones. Un bon plan, donc, si vous avez quelques velléités de découvrir ces montagnes absolument uniques en Europe :

    Géologiquement, ce massif comporte en outre de très intéressantes curiosités (voir à ce sujet la première question du SUPER QUIZZ, prise justement au Pelmo), et nul besoin d’être géologue pour apprécier :

    Même longtemps après l’avoir quitté, sa silhouette est tellement caractéristique qu’on la reconnaît de partout sans le moindre doute, par exemple sur ce cliché, pris du Lago Coldai (2143m), dans la Civetta :

    Et voici maintenant la neuvième question du SUPER QUIZZ :

    Mais qu’est-ce que c’est t’y que c’t’engin ???

    Libellés :

    4 Comments:

    Blogger Touille said...

    Je dois avouer que les belles images qu'on trouve dernièrement sur le site me laissent dans un état d'esprit mitigé : d'un côté mes petits yeux ravis papillonnent gaiement (cuicui), d'un autre j'enrage d'être restée bloquée à Paris cet été. Je vais réfléchir à une attitude cohérente pour l'avenir.

    dimanche, 17 septembre, 2006  
    Blogger Buffaddict said...

    L'attitude cohérente, du temps de nos chers Roys de France, ça aurait été de situer la capitale à Grenoble ou à Briançon. Comme ça on aurait pu, tout comme les Genevois ou les Milanais, se faire de bonnes randonnées le week-end, tout en jouissant des avantages de la Big Citiy. Mais c'est trop tard, maintenant... Sniff !

    dimanche, 17 septembre, 2006  
    Blogger Touille said...

    ouais, en même temps ils auraient rigolé pour creuser le métro :p

    dimanche, 17 septembre, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Certes ! Mais à la place, on aurait eu 712 buttes Montmartre...
    C'eut été mieux, n'est-ce pas ?

    dimanche, 17 septembre, 2006  

    Enregistrer un commentaire

    << Home