À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, septembre 08, 2007

    #14 : UEBER WETTER

    Autrement dit, de la météo...
    Car s'il y a UN seul facteur à ne pas négliger en montagne, c'est bien celui-ci !
    Alors bien sûr, évidemment, on aimerait tous que cela se passe toujours comme ça (Wienerwald, depuis Windberg, 1903m) :

    Mais malheureusement, surtout quand on fait de longues randonnées comme moi (enfin bon, un peu écourtée cet été, 160 kms au lieu des 400 habituels, lol !), on ne peut pas non plus s'attendre à des miracles, niveau météo, n'est-ce pas ? Si vous saviez... le nombre d'abrutis, de crétins et de tarés (dsl, mais il n'y a pas d'autres mots) que j'ai pu voir partir en altitude sans même avoir dans leurs sacs à dos ni gourde, ni pull, ni anorak, sous prétexte que le ciel était bleu, en plus en impliquant leurs enfants... Sans ces comportements débiles et irresponsables, il y a fort à parier que le nombre de morts en montagne (une petite centaine chaque année, à tout casser) redescendrait probablement jusqu'à une vingtaine, voire moins.
    Car il ne faut pas oublier qu'un ciel paradisiaque, tel que le précédent, peut en quelques minutes se transformer en ceci - regardez bien, c'est carrément comme un orage tropical, on voit littérallement la coulée de pluie s'approcher à une vitesse grand "V" :

    De mémoire de Vincenttheone, c'est véritablement le plus énorme orage que je n'ai jamais expérimenté de toute ma vie ! Bon. Il m'est arrivé, au moins par deux fois, d'assister à de véritables catastrophes naturelles vraiment impressionnantes en montagne (d'ailleurs, s'il y a de la demande, j'ai les photos !!!), mais fort heureusement, toujours le soir, à l'abri d'un refuge :

    Sauf que là, malgré l'aspect vespéral de ces photos, c'était en plein jour (mais oui !), et que pour la première (et j'espère, dernière) fois de ma vie, j'ai vu un impact de foudre tomber à quelque chose comme 200 mètres devant moi :

    Et je ne vous parle même pas du bruit, là... J'aurais été à Bagdad en 1990, c'était pareil, je suppose, lol !

    Quoiqu'il en soit, mon ange gardien (voir le Post #19) était comme d'habitude à mes côtés pour me faire atterrir - juste avant le déclenchement de grêlons de la taille d'une pêche ! - dans une très providentielle Unterstandhütte (comment traduire ça ? disons : "cabane de fortune"), où j'ai fort heureusement eu la présence d'esprit de penser à vous toutes, et de faire une petite photo souvenir à l'aide du retardateur (OK, je ne suis pas à mon avantage, mais bon... En même temps, je suis tout mouillé, et encore un petit peu sous le choc, malgré tout) :

    Oui, je sais, c'est débile, mais bon... Comme le prétend l'un de mes meilleurs amis, gardien de refuge (cf. Post #18) : "Si tu aimes VRAIMENT la montagne, tu l'aimes par beau temps, tu l'aimes par mauvais temps, etc..." !

    Et je dois bien dire qu'il n'a pas tort ! Même si l'on en chie, qu'on se les caille, et qu'on n'arrête pas de ne penser qu'à une seule chose (putain, vivement le soleil, merde !), il faut bien admettre que le brouillard et le mauvais temps ont aussi leur charme (Langstein, 1709m, et Kulmstein, 1725m)

    Ceci dit : quoi de plus beau que de décoller d'un aéroport noyé sous une pluie battante et de se retrouver quelques minutes plus tard, comme par une sorte de miracle, bien au-dessus de toutes ces contingences ?

    J'adoooooooore le navion, comme vous le savez (et d'ailleurs, probablement que l'un des vingt Post de cette série ne portera que là-dessus) !

    En attendant (et comme je m'étais fixé un quota de huit photos par Post, ni plus, ni moins), la question qui suit sera purement verbale :

    Vu que je n'arrête pas de commencer chaque Post par le mot UEBER ("au sujet de", "à propos de", etc.), admettons ces six orthographes possibles : UEBER, ÜBER, ueber, über, üeber, uber... Trois seulement sont correctes (plus une tolérée). Question : quelles sont les deux "corrompues" ?

    Libellés : , ,

    3 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    quel look monsieur le professeur! Mais quel look !

    samedi, 08 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Bof, bof, bof... Moi, je me trouve plutôt minable,sur ce coup, mais bon. Si j'ai des "fans", hein, après tout, comme on dit, je ne vais tout de même pas "cracher dans la soupe", n'est-ce pas ?

    samedi, 08 septembre, 2007  
    Anonymous zoun said...

    les photos des catastrophes naturelles!!!

    vendredi, 14 septembre, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home