À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • jeudi, septembre 17, 2009

    #6 : JUSTE AVANT L'ITALIE...

    Mais déjà avec un bon avant-goût !
    De fait, ayant fait une bonne dizaine de balades depuis Briançon jusqu'au 16 aôut, le retour bien inspiré de ma bonne santé m'a finalement décidé à tenter ce que j'aime faire d'habitude : aller d'un endroit à l'autre, chaque jour différent, et de préférence que je ne connais pas encore...
    Alors certes, ce n'est bien sûr pas le cas du très beau (et plutôt très facile) Col des Thures (2194m), que j'ai largement dû traverser plus d'une dizaine de fois depuis le temps, pour la bonne raison que de même que le Col de l'Échelle (1762m, accessible en voiture), c'est lui qui mène de Névache jusqu'à Bardonecchia :

    Mais justement parce que je le connais très bien, au bas mot depuis 1985, je l'ai toujours considéré comme un typique symbole du passage en Italie - même si ce pur symbole n'est dû qu'au plus grand des hasards (sauf pour tous ceux qui ne croient jamais au moindre des hasards, il y en a, lol) ! Car il suffit de s'engager dans ce col pour être d'entrée frappé par la couleur orange de la face Ouest :

    Et une fois parvenu au bon endroit, on y trouve, à droite, le Piton Jaune (2292m) :

    Puis sur la gauche, l'Aiguille Rouge (2545m) :

    Et une fois parvenu au très sympathique Rifugio I Re Magi (Refuge des Rois Mages, officiellement toujours en France, mais déjà conçu et tenu par des Italiens), une toute petite demi-heure de marche presque sur du plat mène très facilement à l'incroyable Lago Verde :

    Qui, de fait, s'avère véritablement vert :

    Incroyable, n'est-ce pas ?

    Alors chaque fois, la même chose me vient au crâne, du style : "Attends, mais c'est le pied, là... Ecco, il y a de l'orange, du jaune, du rouge, du vert... Putain, c'est trop cool : ça y est, on y est, en Italie" !

    Adoncque, on va bientôt très bien manger - non seulement de la nourriture (différente de la nôtre, mais très souvent délicieuse, et deux fois moins chère, en général), mais aussi de la peinture, tout le temps, constamment, en permanence, par exemple à Pialpetta :

    À Groscavallo ("le Grand Cheval") :

    Ou encore, plus récemment, à Usseglio :

    Sans compter que ce n'est pas seulement à voir sur les églises, comme le laissent peut-être supposer mes photographies, mais aussi la plupart du temps sur presque toutes les maisons... et même très souvent dans les intérieurs, comme celui-ci dans un hôtel d'Usseglio où j'ai trouvé la décoration vraiment sublime (sans compter que leur chaîne Hi-fi qui passait du Coltrane en permanence sur des baffles d'enfer s'avérait ultra-géniale) :

    Bref. Étant donné que l'un des défauts typiques de tous les peuples est de critiquer celui d'à côté, je vais essayer pour une fois de faire le contraire... ce qui ne sera pas bien difficile, vu que j'adore toujours foutre les pieds en Italie. On y mange très bien, tout est toujours très beau, très coloré, très bien peint, l'architecture est souvent sublime, le coût de la vie très avantageux, les nanas savent bien mieux se fringuer que chez nous (surtout à Milano, je trouve), et la plupart des gens sont, d'une façon générale, extrêmement sympathiques et gentils... Alors certes, certaines personnes vont se dire, de façon bien sûr raciste : "Bon, les ritals, y sont quand même pas très "top" pour la musique, normal, du reste, vu que ce sont des grosses feignasses, en général" ! Ce à quoi je pourrais répondre : OK, d'accord (bien qu'il ne faille pas oublier Vivaldi & Monteverdi, au bas mot)... Mais d'une part, ils ont beau ne pas raffoler du solfège, ce sont très souvent les plus belles voix du monde, et du coup les meilleurs compositeurs d'Opéra (Donizetti, Rossini, Verdi, Puccini, etc., tout de même autre chose que Bizet, Gounod ou Massenet, non ?)... Et d'autre part : la vie, qui à mon âge à la con (50 ans) commence vraiment à se révéler plutôt courte, et bien ce n'est pas fait pour en consacrer les 3/4 à bosser pour un patron débile, vu le temps infini dont nous avons besoin pour la musique, la peinture, le cinéma, les amis, les fiestas, etc... Du coup, se montrer bien feignasse dans le job, et bien ce n'est pas un défaut pour moi, je trouve, lol ! Ce n'est pas pour cela qu'on est venu sur terre, n'est-ce pas ?

    Ah si, les Italiens ont peut-être un gros défaut (mais surtout dû à Berlusconi, et dont on s'est en plus rendu coupables nous-mêmes jusqu'en 2007, si mes souvenirs sont bons), il s'agit du racisme, associé à la composition en ville de petits groupes d'attaque contre les immigrés illégaux... Du coup, ceci sera le thème (facile) de la sixième question : sachant que parmi les trois Rois Mages, seul Balthazar était "black" (et oui, il n'y a pas que de l'orange, du jaune, du rouge et du vert), où se trouve l'Italie ? À droite ? Ou à gauche ?

    Merci d'avance : jamais de réponse aux questions dans les commentaires...

    Toutes les infos du concours sont à lire ici !

    Libellés : , , , , , ,

    6 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Ben dis donc, j'ai pas tout lu mais qu'est-ce que c'est beau !
    Cha - l'insomniak

    jeudi, 17 septembre, 2009  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci beaucoup (tellement il y a peu de commentaires sur ce Blog cette année début septembre, je n'ai toujours pas compris pourquoi, lol) !
    Bref, c'est très sympa de me dire que c'est super-beau... Mais bon, en montagne tout comme en musique (surtout si l'on se branche plutôt vers l'Autriche, tant qu'à faire), il n'y a pas à chier, ce n'est pas bien dur de faire des chefs d'oeuvres, vu qu'ils sont déjà là d'emblée, quoi...

    jeudi, 17 septembre, 2009  
    Anonymous Maryvelines said...

    "bien qu'il ne faille pas oublier Vivaldi, et Monteverdi"

    auxquels, avec votre permission, j'ajouterai Respighi ;-)

    dimanche, 20 septembre, 2009  
    Blogger Vincenttheone said...

    Pour être très honnête, je dois avouer que d'une façon générale, je ne suis déjà pas un grand "fan" d'opéras (bon, chacun ses goûts, hein, c'est comme ça, non ?)... Mais si je devais ne m'en prendre que quelques-uns, ce serait forcément tout d'abord ceux de Mozart, de Verdi, et bien sûr de Wagner !
    Mais bon... Vu mon état d'âme, je ne mets jamais ceci à la hauteur de ce que j'ai toujours trouvé de plus sublime, les Lieders de Schubert, de Schumann, de Brahms, de Liszt et de Mahler !

    dimanche, 20 septembre, 2009  
    Anonymous Maryvelines said...

    J'aurais dû préciser que je cite Respighi pour son oeuvre orchestrale et non pour ses opéras qui me sont inconnus.
    Moi non plus je ne suis pas fan d'opéras, à part certains passages de Wagner, Verdi ou Haendel.

    Par contre j'aime bien Les Fontaines et les Pins de Rome, les Fêtes Romaines, ainsi que les Danses et Airs Antiques de Respighi.

    lundi, 21 septembre, 2009  
    Blogger Vincenttheone said...

    Je ne raffole pas, si mes souvenirs sont bons... En général, je suis plus souvent attiré par les compositeurs allemands ou autrichiens, voilà, c'est comme ça...

    lundi, 21 septembre, 2009  

    Enregistrer un commentaire

    << Home