À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, septembre 13, 2008

    #17 : UEBER BRENNER

    E viva Italia !!!
    Et voilà... Je vous l'avais promis, et je m'y tiens, lol ! Lassé par le foehn et les mauvaises prévisions météo autrichiennes à venir, il a bien fallu, à un moment ou à un autre, opter pour le pays du soleil, du bien manger, du bon vin et des jolies filles, dont acte (pas jusqu'à Rimini, tout de même, comme annoncé sur cette photo, beaucoup trop chaud pour moi en cette saison !) :

    Afin d'expliciter un peu le titre de cet article, curieusement intitulé #17, je vous dirai pourquoi plus loin, il faut savoir que le col du Brenner (1375m) est, d'une façon parfaitement naturelle, le plus vaste et le plus ancestral passage entre ces deux pays, traversé de nos jours par une énorme autoroute presque constamment bouchée (et oui, il faut bien que les douaniers s'amusent, lol !) :

    Pour enfin parvenir dans cet étrange région, surnommée selon les cas Sud-Tyrol (vu que les Autrichiens n'ont toujours pas digéré que les Italiens leur aient piqué ce territoire en 1919, et continuent d'ailleurs toujours à parler leur propre dialecte), ou encore Alto Adige, selon la version italienne, l'Adige étant ce grand fleuve séparant les deux grands groupes de Dolomites, celles - très "intimes" - de Brenta à l'ouest, et celles, les plus connues, constituant l'énorme chaîne de l'est (DSL pour la mauvaise qualité des photos, mais bon, tout ceci est pris du train, alors excusez-moi d'avance, mercy !) :

    Adoncques, dans toute cette province, tout est obligatoirement (et légalement, je crois) affiché dans les deux langues, y compris le nom des villes, comme par exemple Bolzano (Bozen), Bressanone (Brixen), ou parfois, de façon plus étonnante, Vipiteno (Sterzing) :

    Ce qui reste rassurant, malgré les différences de langage, c'est au moins l'universalité de la connerie, des deux côtés de la frontière (là, si mes souvenirs sont bons, le douanier doit être en train de me dire quelque chose du genre : "Ah, mais Monsieur, même dans les gares, vous n'avez pas le droit de fumer" ! Quel monde de fachos, tout de même...) :

    Et voilà... Enfin l'arrivée à Trento (avec le soleil), la "ville-musée" par excellence ! Déjà, à 50 mètres en sortant de la gare, on tombe comme par hasard sur une église classée :

    Mais ensuite, dans le centre-ville (pas bien grand, certes), l'on ne peut pas faire dix mètres sans se retrouver face à une maison peinte par Bellini, ou par l'école de Mantegna, c'est hallucinant :

    Enfin bref ! Je m'arrête là, car comme vous en doutez, vous allez avoir droit à deux articles très illustrés sur cette superbe ville...
    Ah oui, j'allais oublier : pourquoi parlais-je au début de cet article de la fameuse coïncidence du #17 (certes, j'aurais pu poser cela comme question, mais bon... Vu qu'avec Google, on a réponse à tout, désormais, j'essaye de me concentrer sur des questions visuelles) ?
    Et bien, de même qu'en France le 13 est tabou à cause de la table des apôtres, le 17 est redouté en Italie à cause de sa version romaine : XVII, qui dans un autre sens donne VIXI, autrement dit, "Il a vécu" (il est mort, en résumé)...
    Question N°17 : Qu'est-ce qui peut bien justifier un tel étalage (étonnant, il faut bien le dire) ?

    Ou encore (c'est au choix, pour une fois) : Quelle faute d'orthographe se cache dans la quatrième photo ?

    Libellés : , , , ,

    2 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    En plus, tu l'avais déjà posée une autre année, non, la question avec le XVII ?

    lundi, 13 octobre, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Exact... Mais tu sais, les vieux, ça radote, lol !

    lundi, 13 octobre, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    << Home