À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, février 29, 2008

    ÉVÈNEMENTS...

    Et oui, 4 petits évènements...
    1) C'est aujourd'hui le 29 février, chose qui n'arrive qu'une fois tous les quatre ans, comme chacun sait (c'est même la date de naissance du commissaire Bialès) :

    2) C'est aujourd'hui le 500ème Post de ce Blog (mais oui !!!), chose qui ne risque pas de se reproduire, bien sûr... En réalité, ce n'est pas tout à fait exact, puisque ce Blog n'a seulement démarré qu'en juillet 2005, les archives de juin 2005 ne me servant qu'à stocker mes "annexes" (articles liés, recettes de cuisines, bannières, etc.). Mais bon, il faut bien se fixer une règle et s'y tenir - en l'occurence les statistiques de Blogger !
    3) C'est, très bientôt, la nouvelle exposition de Sat (le 4 mars à l'atelier Gustave, tous renseignements à prendre sur son Blog)... Et ça, on espère bien que ça va se reproduire très souvent, par contre :

    4) Et enfin, c'était hier, ma toute première participation en tant qu'acteur à un tout petit court métrage de 2'40" (mais ça, tous ceux qui ont lu le Post suivant le savent déjà) !
    Bon, à très bientôt (c'est que j'ai de la cuisine à faire, moi, là, lol !)...

    Libellés : , , ,

    mardi, février 26, 2008

    MORE NEWS...

    Héhé, c'est les vacances...
    Du coup, je vais pouvoir updater ce Blog encore dix fois plus vite que d'habitude, il va donc bien falloir commencer à s'accrocher pour suivre, lol !
    Meuh nan, je déconne, là... C'est juste que là, j'ai deux petites choses à rajouter (à part : répondez vite, SVP, au questionnaire du Post suivant, et n'oubliez pas non plus de rendre une petite visite à l'un de mes autres Blogs, afin de découvrir l'Art Nouveau parisien comme vous ne l'avez jamais vu !)...
    1) À mon âge vénérable, et à ma très grande surprise, on m'a demandé de faire l'acteur (mais oui !) dans un petit court métrage de trois minutes, projet d'étudiant, certes, mais comme c'était la première fois de ma vie qu'on me le proposait, je me suis dit : "Allez tiens, pourquoi pas, ça sera sûrement rigolo, après tout ?" (et vous savez bien que la vie des verseaux est toute entière gouvernée par le désir permanent de faire de nouvelles expériences). En prime, tourné par un "djeun" entièrement nourri à la sauce Clint Eastwood (autrement dit : pourquoi se faire chier à faire 36 prises, alors que probablement, tout le monde va tomber d'accord sur le fait que la première est la meilleure)... Voilà, c'est ça que j'aime dans la jeunesse, beaucoup plus que chez les gens de mon âge (qui ont tout de même vaguement tendance à me gaver, d'une façon générale) : filmé le jeudi, monté le week end, et pouf, en ligne sur Youtube dès aujourd'hui ! Alors bon. Je ne vous dis pas que j'y suis à mon avantage (tant pis... Il faut bien assumer ses choix, une fois qu'on les a décidés), mais en même temps, le thème imposé de l'exercice étant de réaliser un court métrage sur UNE émotion bien précise (en l'occurence, la routine et le dépit), forcément, je suis un tout petit peu moins glamour que Tom Cruise dans Top Gun, c'est clair :

    Enfin bon... Je me suis bien amusé, j'ai rendu service, ça a dû me prendre deux heures à tout casser, et comme en plus, il s'agissait du fils de mon caviste NICOLAS préféré, j'ai même reçu en prime une bouteille de Hautes Côtes de Nuits, adoncques... Tout va bien !
    En toute logique commerciale, il me semble que Reebok devrait en outre au minimum nous reverser 712 000 $ chacun, vu le gros plan de la fin, mais bon, je ne sais pas vraiment trop pourquoi, je ne le sens pas trop, ce coup-là, quoi...
    2) Autre régalade (et Dieu sait si je fais très rarement ici de la pub pour autre chose que de la musique classique, lol !), ce groupe franco-finlandais que j'ai récemment découvert grâce à Didoff, THE DǾ, et qui me plaît vraiment beaucoup (à suivre, le clip de leur morceau le plus connu, On My Shoulders, suivi du "live" de Taratata) :

    D'un côté, je crois que je suis extrêmement sensible aux voix de ce genre, très jeunes, très émotives, et hyper féminines (Björk, Under Byen, Blonde Redhead, entre autres)... Et de l'autre (parce que bien sûr, ça ne suffit pas à faire un superbe album), j'aime aussi beaucoup le brassage des styles à l'oeuvre ici, qu'il s'agisse de folk, de rap, de percussions africaines, etc... Et ça, c'est comme tous les patchworks : ça pourrait très facilement être complètement raté, et il se trouve qu'au final (en tout cas, de mon point de vue), ça fonctionne plutôt très bien. La preuve :

    Bon. C'est encore un chouilla cher (13,99 € sur le site de la FNAC), mais 75% des titres de l'album - A Mouthfull - sont déjà sur la mule... Alors si ça vous tente, n'hésitez pas (et peut-être qu'après tout, vous ferez vous aussi acte de civisme comme moi, en découvrant tout d'abord les choses gratuitement, pour éventuellement acheter celles qui vous plaisent vraiment) !

    Et là, P.S 1 indispensable : Lisez s'il vous plaît le (court) Post suivant, j'ai absolument besoin de vos réponses à ce sujet !!!

    Et P.S 2 (pas indispensable du tout) : Dieu sait que je suis un couche-tard de première, et que je n'émerge quasiment jamais avant midi (sauf l'été, en montagne), mais là, tout de même (je ne vous dis pas ce que c'est, sinon, vous allez me faire de la concurrence déloyale, lol !), je guette un truc sublimissime sur Ebay, et je crois bien que je ne vais jamais tenir jusqu'à l'heure finale de l'enchère, 5h11 du matin !!!

    (Update de 5h12, lol !) Mais si, voilà, en fait, j'ai réussi (à grand peine) à tenir jusqu'à cette heure lamentable, et bien m'en a pris, finalement, puisque pour la somme carrément risible de 19 Euros, je suis parvenu à rester le meilleur enchérisseur sur cette sublime paire de NO NAME absolument neuve (bavez, bavez, vous avez le droit !!!), qui va sans doute bien me servir pour de futurs concerts...

    Trop belles, quoi (j'ai eu du bol, sur ce coup) ! Maintenant que j'ai gagné, je peux bien vous les montrer, avant d'en faire un article plus détaillé sur Sneakers & Buffalos, lol :

    La super-ultra classe, non ???

    Libellés : ,

    PETIT SONDAGE...

    Et en QCM, en plus...
    Adoncques : ne me dites pas que vous n'avez pas trente secondes de votre précieux temps à y consacrer, car vraiment, je compte beaucoup sur vos réponses pour tenter, enfin, de remuer ce milieu hyper frileux et coincé de la musique classique, suite à un crêpage de chignon en bonne et due forme à propos d'un concert à venir (et qui va néanmoins, ce nonobstant, être superbe, je vous conseille donc vivement d'y assister, d'autant plus que c'est du 100% gratos, et en prime juste en face du plus bel immeuble Guimard de tout Paris) :

    1) Pensez-vous vraiment que le fait de donner un concert de musique classique en jeans et en baskets soit la preuve d'un "manque de respect" pour le public ?

    2) Ne croyez-vous pas que si l'ambiance y était beaucoup plus "décontractée" et beaucoup plus "nature", davantage de jeunes y assisteraient ?

    3) Pensez-vous vraiment que le côté "chemise blanche + smoking" contribue à la solennité de l'évènement ?

    4) Et pour finir (vous voyez, ce n'était pas bien long !), que préféreriez-vous, à choisir ? Un interprète "mal" habillé jouant comme un Dieu, ou un superbe pingouin anti-musical au possible (sachant que l'on parle toujours d'un concert, là, pas d'un défilé de mode) ?

    Merci donc d'avance de vos (nombreuses & massives) réponses, peut-être que ça m'aidera à faire un tout petit peu évoluer les choses (ou pas, allez savoir ?)...

    P.S : En attendant, si vous ne savez pas quoi faire (à part rigoler comme des tordus avec les trois sketches des Monthy Python qui figurent dans l'article suivant), allez toujours jeter un oeil chez ma copine Ccil, qui a passé la journée de jeudi au jardin des plantes, et en a ramené quelques croquis que, pour ma part, je trouve admirables...

    Libellés : , , ,

    samedi, février 23, 2008

    LA QUILLE !!!

    Ouf... Pas trop tôt !
    Après un mois de février éreintant (lol !) passé à marcher sur les traces d'Hector Guimard (à voir ici, et surtout ), à préparer de la bonne cuisine pour les amis, ou encore à donner quelques cours de piano de temps en temps, voici enfin venu le moment de se détendre, avec - ça tombe bien - ce petit bijou qui vient tout juste de sortir en DVD, et que l'on attendait tout de même depuis une bonne vingtaine d'années depuis la première diffusion française sur Canal Jimmy (soit, en gros, 37 ans depuis sa création) !!!
    Comme quoi il y a des gens qui ont un poil dans la main encore plus grand que celui des artistes : ce sont les producteurs d'artistes !

    Mais bon. Comme le disait Himmler en visitant Auschwitz sous la pluie : "Ne boudons pas notre plaisir !", pour redévorer avec un immense plaisir cette série mythique, cultissime et jamais égalée (bien qu'abondamment pillée, à commencer par les Nuls). Et à l'intention des (pauvres) gens qui n'auraient jamais entendu parler de ce délirant programme de la BBC, voici trois des sketches les plus "hénaurmes" dus au fameux sextuor (John Cleese, Michael Palin, Eric Idle, Terry Jones, Terry Gilliam et Graham Chapman), à l'enterrement duquel le sketch suivant - "le Perroquet Mort" - fut d'ailleurs projeté par clause testamentaire, paraît-il dans l'hilarité générale !) :

    Le second, "le Ministère des Marches Stupides", (que vous pourrez suivre en V.O non sous-titrée, même sans parler à la perfection la langue de Shakespeare), et qui est sans doute le plus célèbre de tous :

    Quant au troisième... Et bien j'ai longtemps cru, parmi les plus grands noms de l'histoire de la musique, que venaient en tout premier lieu ceux de Bach, de Mozart, de Beethoven, ou même, plus tardivement, ceux de Bruckner ou de Mahler, mais je me trompais grandement... C'était bien sûr sans compter avec le fameux :

    ...of Ulm !!!

    Environ 45 Euros pour 7 DVD, on ne peut pas dire que ce soit vraiment abuser, non ? Et si, comme le disent les toubibs, rire au moins cinq minutes par jour suffit à prolonger l'espérance de vie de plusieurs années (à noter, d'ailleurs, que John Cleese et Graham Chapman sont justement tous deux diplômés en médecine de la faculté d'Oxford, s'il vous plaît !), et bien ce petit investissement vous permettra peut-être d'atteindre l'âge vénérable d'Henri Salvador, qui sait ?

    Bon. J'y retourne de ce pas...

    P.S 1 : "Just for Fun", moi qui suis tout SAUF un acteur, il se trouve que l'on m'a demandé hier après-midi de jouer dans un petit court-métrage rigolo, et que ma foi, malgré mes réticences initiales, ça m'a bien régalé, quoi... Comme normalement, ça devrait bientôt être édité sur Youtube, j'espère que vous pourrez le voir prochainement (à moins que je ne le censure, tellement je ne me trouve pas "top" là-dessus, haha, pas impossible, lol) !

    P.S 2 : "Just for MOINS fun", et oui, pour une fois, un chtit coup de gueule "politique" (entre guillemets)... Certes, ce n'est pas dans mes habitudes (donc, inutile de "polluer" la page d'accueil de mon Blog si beau et si pur avec ça, lol !), mais bon. Des fois, il ne faut pas trop abuser, non plus...

    À lire ici, pour les plus courageuses...

    P.S 3 : Bon, c'est trop la gerbe, là (après avoir cliqué sur le lien précédent)... Ne m'en veuillez pas, mais je vais d'urgence réoxygéner mon cerveau avec une petite louche de MONTY PYTHON'S FLYING CIRCUS (sans compter qu'ensuite, j'ai le coffret AB'FAB' qui m'attend, lol) !!!

    Libellés : , , ,

    mardi, février 19, 2008

    & RE MIAM !!!

    Mais oui, ça n'arrête pas (lol !)...
    Et pourtant, ce ne sont pas encore les vacances (quoique... apparemment, la plupart des élèves ont décidé à 75% que, bon, ben si, quoi, on va commencer une semaine avant, ça sera encore mieux, lol) ! Mais bon, calendrier de février oblige, il n'est pas toujours facile de se réunir entre blogueurs et blogueuses, vu les origines géographiques très variées (et donc, les différences de zones afférentes)...
    Donc, voici, pour une fois... petite bouffe très sympa avec Ccil, Lunapei, Unter, & même Sat, qui était à deux doigts de se joindre à nous (et qui va d'ailleurs amèrement le regretter, tellement il y avait de légumes dans ces deux très bons plats, lol) !
    Petit aperçu : primo, la même recette que samedi dernier (ça, c'est clair, c'est le gros avantage des terrines - même si c'est très long à préparer -, c'est que l'on peut manger dessus à 8-10 durant plusieurs jours, et en plus, ça supporte très bien la congélation !). Adoncques, terrine de crevettes aux cinq légumes, avec un coulis de tomates bien évidemment hyper frais et mijoté du jour-même :

    Secundo (recette de Mr Armando Zanetti) : un dos de cabillaud servi sur ce qu'il appelle sa "mini-ratatouille", avec juste un filet d'huile d'olive "de luxe", bref, la classe absolue (et pas très compliqué à préparer, en plus, recette ici !) :

    Petit aide-mémoire à l'attention des "vieux" qui n'ont jamais connu de toute leur vie que des rencontre IRL ("In Real Life", est-il besoin de le préciser ?), voici comment se passent les rencontres NIRL ("Not in Real Life"). En réalité, ce n'est pas si différent que ça...

    Tout d'abord, il y a les gens que vous recevez chez vous comme de vraies personnes IRL (et d'ailleurs, c'en sont, finalement !), qui au départ sont assez dubitatives, ne sachant pas trop à quoi s'attendre :

    Et puis bon... Finalement, ça finit vite par tourner au plan : "Bon, je me bourre la gueule le plus vite possible afin de n'avoir pas à supporter le plat suivant", ou encore : "Tiens, je me vautre dans la pornographie la plus absolue, tellement j'aime ça, et vu que je suis scorpion ascendant scorpion, ne venez surtout pas me faire chier, quoi, sinon je vous encule tous (en résumé) !" :

    Nan, mais bon, je déconne, là... C'était super cool (comme d'habitude), j'étais plutôt assez fier de ma "modeste" cuisine, et apparemment, je n'étais pas le seul :

    J'aime bien, ça... La tête du "chef" super content de lui (peut-être à tort ???), et le regard absolument extatique de l'une de mes invitées, en train de déguster l'une de ses ultimes bouchées...

    Bref, ça me plaît bien, tout ça, quoi...

    P.S. Spécial Jérôme (vu que t'as l'air de bien kiffer ma cuisine) : Tu vas te joindre à nous, quand même, un de ces quatre, non ? Nancy, c'est pas si loin, tout de même ???

    Libellés : , , , ,

    samedi, février 16, 2008

    MIAM, MIAM !

    C'est rien de le dire...
    Après une bonne semaine passée à photographier le fameux castel Béranger d'Hector Guimard sous toutes ses coutures (extérieurs, intérieurs, et même un petit bonus inédit), il était temps de se faire un petit peu plaisir, tout de même... Dont acte, avec cette savoureuse terrine froide signée Jacques Lameloise, plutôt longue à réaliser, certes (pas loin de 4 heures), mais qui a l'immense avantage de pouvoir se préparer la veille ou l'avant-veille (je précise que le tabac n'entre pas dans la composition de cette recette, lol !) :

    Nouveau : faute de minuteur, la cuisson des légumes grâce à la fonction réveil du téléphone portable (décidément, ça sert à tout, ces petits machins-là !) :

    C'est d'ailleurs ce qui explique, en grande partie, la longueur de cette recette, chaque légume devant être cuit séparément à son point de perfection absolu, et il y en a tout de même BEAUCOUP (poireaux, courgettes, oignons, carottes, poivrons, etc.) ! Ensuite, c'est rapide, et même plutôt facile, tout compte fait... Il ne reste plus qu'à empiler les différents éléments de la façon la plus harmonieuse possible, et le tour est joué :

    Bon, j'avoue : à l'origine, ce devait être du homard... Mais d'une part, je n'en ai pas trouvé (ou alors, à des prix totalement incompatibles avec mon minable salaire, lol !), et d'autre part, ça se remplace aisément par n'importe quel autre crustacé, et même - probablement - par la chair de certains poissons. Avant-dernière étape : bien laisser reposer la terrine au minimum 12 h au réfrigérateur avec un poids de 5 kilogs afin de garantir la bonne tenue de la chose (car une fois n'est pas coutume, il s'agit d'une recette sans gélatine !) :

    Et enfin, au dernier moment, réaliser l'indispensable coulis de tomates, tellement savoureux et simple à faire que ce serait une véritable hérésie que de l'acheter en pot au supermarché :

    Et voici le résultat :

    Sympa, non ? Pour la plus grande joie des petites et des grandes :

    Avis aux amateurs : comme d'habitude, je vous mets la recette en lien ici, sans oublier de jeter de nouveau un petit coup d'oeil à celles du mois de décembre, qui n'étaient pas non plus spécialement indigestes.

    Enjoy !

    Libellés : , ,

    mercredi, février 13, 2008

    DEUX "H"...

    Je n'ai pas dit "deux Haschs", attention...
    Ce sont les hasards du chiffre 13, que certains considèrent comme bénéfique, d'autre comme porte-malheur... Bénéfique, tout d'abord, car depuis des siècles que j'attends ça, j'ai enfin réuni aujourd'hui toutes les conditions parfaites (très peu d'élèves, et un anticyclone de folie sur Paris depuis quelques jours) pour profiter de l'invitation qui m'avait été faite de longue date de visiter l'intérieur du castel Béranger, le chef-d'oeuvre d'Hector Guimard (premier "H", en l'occurence), petit florilège, donc - le mot est en plus ici parfaitement approprié :

    Après l'article de vendredi sur les aspects extérieurs dudit castel, voici donc enfin le très attendu Post sur toute l'architecture intérieure, illustré par près de quarante photos (quel boulot !), que vous aurez en outre très peu de chances de retrouver ailleurs que sur Paris-Archis !

    Hélas, mille fois hélas...

    Chiffre 13 également maléfique, puisqu'en ce jour, le grand, l'immense Henri Salvador (et voici pour le second "H") nous a quitté quelques semaines seulement après son concert d'adieu à l'âge de 90 ans, et ça, ça me rend vraiment triste ! J'avais tout d'abord pensé vous mettre, in memoriam, la si belle chanson Jardin d'Hiver, extraite de l'album Chambre avec Vue, que j'adore... Mais finalement, Youtube m'a fait atterrir en premier sur celle-ci, et vu le voyage qu'Henri se prépare à faire, cela m'a semblé tout aussi beau (sans parler des images, arghhh !), et plein de multiples résonances :

    Il faut dire aussi que le mec tire son chapeau avec panache, tout de même : une vie entière passée à faire la fête et à se marrer comme un tordu, pour "clamser" (sûr et certain que c'est le mot qu'il aurait employé) d'une rupture d'anévrisme, le truc qui tue en deux secondes et demie sans souffrance, lol, un dernier pied de nez, pour la route !

    Putain, la classe, Henri !!!

    P.S (Update du 16/02/2008) : Encore huit photos récentes "en extérieur" rajoutées sur le Post Castel Béranger #1, ainsi qu'un nouvel article plutôt insolite intitulé Guimard VS Giger (très bref, pour une fois), et qui pose la cruciale question : le créateur français de l'Art Nouveau serait-il à l'origine du film Alien ? Je vous laisse juges...

    Libellés : , ,

    vendredi, février 08, 2008

    PEOPLE !

    Petit reportage...
    A la demande générale d'une seule & unique personne (mais oui, c'est elle, la pianiste de droite, et si cet article ne vous plaît pas, vous pouvez toujours aller l'insulter sur Ch#X&ko£$.fr... tiens, merde, on dirait que l'adresse a bugué, là, lol !), vu qu'à son humble avis, il paraît que les articles suivants parlent (un petit peu trop) des cadeaux et (pas assez) des gens présents...

    Dont acte. Alors certes, là, je pourrais un peu me la jouer Jacques Lacan, dans la foulée (bien que je déteste, a priori) : "Hmmm, les cadeaux... Les présents, donc ? Et les gens présents ? Bien, bien... Parlez-moi de votre enfance (lol)" !

    Fort heureusement, les journalistes de VLOGUE et de PARIS SMATCH étaient là, et n'en ont pas perdu la moindre miette (sic !) :

    "Car en ce jour béni du deux février, à l'occasion de son anniversaire, le Prince Archiduc, Sa Majesté Vincenttheone de Meydeut recevait comme à l'accoutumée, dans sa fastueuse demeure de la plaine Monceau, non seulement une large partie de sa royale famille (T-Shirt bleu azur de chez Colette, 934 € seulement) :

    Mais également quelques représentantes parmi les plus éminentes des dynasties régnantes du Liban ou de Syrie, qu'il n'est bien sûr nul besoin de citer, tant leur présence aux plus grandes soirées d'Aspen ou de Saint-Moritz s'est déjà avérée incontournable (bottines style 1900, griffées Chaharazade, 1940€) :

    De toutes les fêtes également, le bien connu Vicomte Von Untersteller, toujours en très originale compagnie (coiffée par Dolce & Gabana) :

    Compagnie à laquelle le Prince Archiduc, bien connu pour sa légendaire simplicité, n'a pas hésité à se joindre le temps d'un élégant Snapshot :

    Parmi les convives, l'on pouvait également noter la présence du Comte Frédéric de Bar-Zmitva-Boteu (rasage de chez Gillette, 0,01€ chez Carrefour), ainsi que celle de la fameuse et toujours rayonnante Duchesse de Lebelprain, luxueusement vêtue du dernier J.P.Gauthier (attention, 7400 € seulement en janvier, ne loupez les soldes sous aucun prétexte !) :

    Comme toujours, ces festivités furent le théâtre d'inoubliables spectacles, donnés tant par certains des meilleurs ténors du monde :

    Que par d'exceptionnels magiciens, pour le plus grand ravissement des petits et des grands (table basse en malachite et écaille de tortue, 32000 € chez Marchangelo) :

    Jamais avare de ses bienfaits, le vénérable Prince Archiduc Vincenttheone de Meydeut a lui-même contribué en fin de soirée à cette ambiance festive, n'hésitant pas à accompagner avec brio le Prince et la Princesse Consort de la famille Becchi :

    Prince et princesse qui ont bien sûr, comme d'habitude, recueilli tous les suffrages de l'assistance éblouie, tant de la part de la Duchesse Jesuislapianiste de Droitedudébut (coiffure Jacques 2Anges, 712 €, sur R.V uniquement) :

    Que de la part du bien connu Prince Emmanuel du Portugal :

    La grande absente de cette réception fut hélas la célèbre peintre Sat, qui avait certes une très bonne excuse, puisqu'elle tournait au même moment une émission de télévision (ce qui ne se refuse pas, bien sûr... N'hésitez pas à prendre huit minutes de votre précieux temps pour la voir, c'est très très bien fait, et ça dit en très peu de temps tout ce qu'il faut savoir sur cette magnifique artiste, promise à un (très) grand avenir !) :

    La soirée s'acheva finalement dans une très élégante simplicité, laissant le Prince Archiduc aux douces joies de sa descendance et de sa belle-famille (Sweat griffé de chez Juju&Co, 1200€ sur commande) :

    Bon. Voilà... Fini de déconner (mais ça m'a bien fait marrer, tout de même, de rédiger ce Post) ! Il y aurait certes beaucoup à dire sur le concept de "parodie" (qui n'avait pas du tout le même sens au moyen-âge ni à la Renaissance, presque sans la moindre notion d'ironie, et très proche de la forme classique et romantique de la Variation, finalement), mais hélas, ce n'est ni le bon lieu, ni le bon moment, ni (surtout) la bonne heure pour en disserter (DODO, là !!!)... Quoi qu'il en soit, s'il y a bien quelqu'un que je dois remercier ici pour m'avoir donné un petit peu d'inspiration, c'est bien mon homonyme Jérôme (mais oui, mon second prénom !) du Bouchon Magique, le Webmaster d'un Blog qui non seulement qu'il est trop bien à le lire, quoi (surtout si vous n'avez pas trop le moral !), mais surtout qui vient de publier une parodie des Skyblogs à se pisser de rire dessus (sans blague !), la meilleure preuve : c'est que même mon neveu qui est (hélas), lui aussi sur Skyblog - la "te-hon", quoi, j'ose même pas faire le lien, là ! - n'a pas hésité à laisser un commentaire (et oui, il n'a beau avoir que 16 ans, LUI, il sait au moins faire ça... vous la sentez, là, la chtite pointe d'ironie ?), du style "auto-flagellation" sur ce fameux Blog !

    En résumé (histoire de conclure avant d'aller retrouver ma trop chère couette) : jeune peau d'un côté (Sarah Connor, qui pour une fois ne s'est pas trompée de porte, lol !) :

    Et vieille peau de l'autre (et ça n'est pas parti pour s'arranger, malheureusement, je crois...) :

    Mais bon... C'était tout de même très sympa (comme d'hab'), on s'est bien amusés & régalés & éclatés aussi (grâce à quelques bons petits morceaux de musique), et croyez-moi sur parole, l'année prochaine (celle du demi-siècle, sniff...) sera absolument grandiose, je ne sais pas encore de quelle façon, mais elle sera forcément grandiose de chez grandiose, ça, je peux vous le garantir, même si je dois économiser pour ça durant toute l'année 2008 !!!

    En attendant, je suis toujours content de voir que certaines nanas s'intéressent de nouveau à moi, même si c'est pour de "mauvaises" raisons... Cliquez sur ce dernier lien, là, ça va bien vous faire rigoler, je pense !!!

    Bonne nuit à toutes et à tous (ou bon réveil, on n'a pas tous le même concept du temps, n'est-ce pas ?) !

    Et merci d'avance pour les COMMENTS (oui, je sais, je suis lourd... Mais bon) !

    P.S : Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas mis à jour mes autres sites, mais voilà... C'est désormais chose faite, avec un nouveau Post sur Sneakers & Buffalos (le même qu'ici, ceci dit), et surtout un joli petit reportage sur le très fameux Castel Béranger d'Hector Guimard (1867-1942), que j'aurais dû faire depuis bien longtemps, puisque deux fois par semaine, je travaille pile en face de ce chef-d'oeuvre de l'Art Nouveau (mais bon, là, l'anticyclone ambiant m'a permis de faire de super belles photos) ! Le seul site que je n'ai toujours pas updaté récemment reste bien sûr Le Cinéma de Vincent (dernier Post, en date du 14 janvier : Boulevard de la Mort, de Quentin Tarantino), mais cela ne saurait tarder, tellement j'ai envie de vous faire partager mon amour pour ce superbe film que m'a récemment offert Isabelle : Lost in Translation, de Sofia Coppola. Une heure quarante de pur bonheur et de pure beauté !

    Libellés : , ,

    PETITE ANECDOTE...

    Absolument authenthique !

    Alors voici : aujourd'hui même, à l'occasion d'une petite pause sur mon lieu de travail (que l'on n'a paraît-il absolument pas le droit de photographier, dont acte !) :

    Chaussé bien évidemment de mes célèbres Buffalos 2410-57 (arghhhh, la poésie des noms de baskets chez ladite marque, je crois que je ne m'y ferai jamais, lol !) :

    Je me rends donc avec un collègue (et néammoins ami, je le précise), qui soupirait après un café, dans l'établissement le plus proche, préférant pour ma part l'attendre dehors, n'ayant guère envie de quelque chose de particulier (à part finir tranquillement ma cigarette à l'extérieur, depuis la nouvelle loi, lol !)... Et alors là, en terrasse, je remarque subitement une fille plutôt dans le genre "jeune et jolie", on va dire (comme le canard du même nom, pour faire court), qui scrute mes pieds avec une telle insistance qu'au bout d'un moment, je commence à la fixer moi-même sans aucun complexe, jusqu'à ce qu'elle finisse par remarquer ce petit jeu pour me demander (timidement) : "Euh, excusez-moi... Ce sont bien des Buffalos" ???

    "Mais oui, bien sûr que oui... Jugez-en par vous-même !"... Et de me dire : "Mais elles sont trop magnifiques !!!" (C'est vrai, je l'admets... Bien qu'en hiver, elle n'ait même pas pu voir les sublimes jambes qui allaient avec, la "Povera", lol) !

    S'ensuivit une petite conversation très sympa, d'où je vous cite le simple extrait suivant (de sa part) : "Rhooh, mais je me souviens, quand j'ai acheté ma première paire de Buffalos (N.B, les vraies, les "compensées"), que j'avais dû payer 800 francs de l'époque, j'étais tellement aux anges que je n'en ai quasiment pas dormi de toute la nuit" (ça fait plaisir de savoir qu'on n'est pas le dernier amateur sur cette terre, ptdr) ! Et pouf, c'est justement à ce moment précis (le moment où j'étais sur le point d'avoir la présence d'esprit de sortir la carte de visite où figure l'adresse de tous mes Blogs - et merde, j'y pense quasiment jamais, ou alors à retardement, comme cette fois-ci, en l'occurence - que mon collègue et néammoins ami est ressorti du café, l'air visiblement pressé d'aller redonner ses cours (curieux, ça, non ?)... Tant pis, ce sera pour une autre fois !

    Emmanuel, un jour, je vais te tuer (je peux bien le dire ici publiquement, vu qu'il n'aura probablement pas Internet avant dix ans, et d'ici là, on sera sûrement passé à autre chose, arf, arf) !!!

    Ceci dit, j'ai beau adorer ces Buffalos, je les préfère tout de même dans ce contexte... Non ???

    Vous ne trouvez pas ?

    Ben moi si (en résumé), souvenez-vous...

    Libellés : , , , ,