À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, avril 29, 2007

    4 G33KS !

    4 G33KS pour le prix d'un !
    S'agissait pas de se louper, dans l'histoire, là... 4 G33KS à la maison, ce n'est tout de même pas tous les jours qu'on voit ça ! Du coup, comme désormais je travaille le samedi (bêtement), il a bien fallu que je m'y colle dès la veille, notamment pour la soupe de homard :

    L'omelette japonaise (卵焼き), en guise d'apéro :

    Les croûtons grillés pour la soupe (que bien sûr, comme une fois sur deux, j'ai oublié au dernier moment, vu que Marco avait amené un sublimissime pain fait "maison") :

    Et plein d'autres petites choses préparées avec mon sens de l'organisation habituel, histoire de ne pas se louper au dernier moment (premier étage, les ingrédients de l'entrée, deuxième étage, ceux du plat, etc.) :

    Et voici, les quatres G33KS sont là (Sat, Dio, Unter & Vincenttheone) :

    Avec même, une fois n'est pas coutume, un "non G33K", pour la route (mais il n'est pas méchant, en fait) :

    Et bien sûr, non sans une pensée émue pour notre chtite Ccil nationale, on aurait tous bien aimé qu'elle soit parmi nous, mais Strasbourg, c'est encore assez loin de Paris (bêtement) :

    Bon, c'est pas le tout, ça, mais quand faut y aller, faut y aller (derrière le bouillon, le fameux - dans tous les sens du terme - pain de Marco) !

    Et voici l'entrée : soupe de homard aux crevettes & à la coriandre, une recette de la chef portugaise Maria Ligia Medeiros (que je fais depuis tellement longtemps en changeant des petits trucs à chaque fois qu'elle ne doit plus beaucoup ressembler à la recette d'origine, mais c'est bon quand même) :

    En plus (en plus !), pour une fois, le bouillon n'avait pas été préparé à partir d'une boîte de bisque comme je le fais d'habitude, mais bel et bien à partir de "vrai" fumet de "vrais" homards, ceux du premier janvier, dont j'avais à l'époque récupéré les pattes et les têtes pour en faire un fond de sauce sympa - et je le précise pour les prochains invités, il en reste encore plus d'un litre dans le congélateur !

    Et comme plat de résistance, une recette (là encore, un peu customisée) du chef alsacien Erwin Lauterbach, "filet de cabillaud & asperges aux fines herbes" (recette très sympa, parce qu'elle est plutôt rapide à réaliser... et d'ailleurs, pour les amateurs, toutes les recettes sont à voir ici !) :

    Dommage que ce soit aussi rapide à manger ! Ceci dit, j'aime bien quand les gens ont cet air de concentration absolue, c'est plutôt bon signe, en général :

    Les inévitables fromages de chez maître Dubois, accompagnés du petit cadeau d'Unter (ma foi, ça ne se refuse pas, surtout après un très excellent Gewürztraminer de chez NICOLAS) :

    "Bonum vinum et musica laetificant cor hominis" ("le bon vin et la musique réjouissent le coeur des hommes"), c'est bien connu :

    Pour finir avec une très rafraîchissante salade de fruits due à Marco, le plat idéal en cette saison, vu qu'à Paris, on frise presque les 30 degrés (n'importe quoi, la météo, cette année !) :

    Petite équation : si on additionne l'âge de la personne de gauche à l'âge de celle de droite, obtient-on l'âge de celle du milieu (on ne doit pas en être loin, en tout cas, snif !) ? :

    Fin de soirée assez bluffante, avec Maître Marco le prestidigitateur :

    Et sur le coup d'une heure et demie du matin, on a même carrément poussé la chansonette (pardon aux voisins qui me lisent, arf !) :

    Avant que tout ce beau monde ne rejoigne ses pénates, j'ai quand même réussi à me souvenir d'un truc pour Nine et Vinya, qui kiffent plutôt le genre : prendre en photo les (fameuses ?) NEW ROCK de Sat (putain, je sais pas comment elle fait, avec cette chaleur, moi, j'ai à peine sorti mes Buffalos, même durant l'hiver !) :

    Wouarf, moins drôle, ensuite (rhaaaah, 'cule un mouton, làààà !) :

    Mais bon, c'est mon choix, après tout. Rien ne m'oblige à faire du service à l'assiette comme dans les grands restos, mais il se trouve que c'est ce que j'aime, comme genre de cuisine, alors je préfère faire moins de fiestas et qu'elles soient parfaites, plutôt que l'inverse, voilà, même si ça veut dire méga-vaisselle à la clef !

    Et dès le lendemain, héhé :

    Mais de rien, Unter, de rien... Bien sûr qu'on va recommencer, t'inquiètes... Manquerait plus que ça !

    P.S : Ce même Unter m'a d'ailleurs, à l'occasion, fait découvrir un truc très très sympa, le groupe danois UNDER (pas Unter) BYEN. Si vous aimez les ambiances du grand nord, à la Björk, alors ceci est fait pour vous (j'adoooooooore !) :

    Libellés : , ,

    vendredi, avril 27, 2007

    J-1 !

    YEO (IMRL !) :

    G33333333KS の卵焼き (XD) !!!

    G33333333KSのLOGIK (1=1, 2=2, 3=3, usw) !

    IT'S IMRL !

    NO BUG, ;) @_@, LOL, PTDR !

    P.S : La première qui trouve la traduction complète de ce Post de G33K absolu (mais quand je dis "complète", là, ça va bien sûr de YEO à "usw", en passant par 卵焼き !) gagne un superbe CD de photos de montagnes, de quoi se faire des fonds d'écrans pour 712 ans, en résumé, et en préversion ici !!!

    Libellés : , ,

    HORROR !

    Une heure vingt-six minutes !!!
    Voici très exactement le temps que j'ai perdu (irrémédiablement perdu) à regarder La Belle Verte de Coline Sereau, que pourtant des gens "biens" m'avaient conseillé...
    Je capte pas, là... C'est basique de chez crétin, d'une naïveté et d'une débilité indigne même d'une pré-ado de dix ans mentalement attardée, mal filmé, mal joué (enfin bon, ça, chez nous, c'est pas un scoop, non plus !), mais surtout d'un manichéisme tellement lourd et ringard que même Le Cinquième Élement de Luc Besson pourrait presque à côté passer pour un très hermétique chef-d'oeuvre d'intellectualisme absolu, enfin bref, le signe d'un Q.I très probablement bien inférieur à 100, quoi !!!
    Et c'est ces gens-là qui vont cracher par la suite sur STAR WARS ou JURASSIC PARK, non mais, on hallucine, là, quand même... Je rêve, j'y crois même pas, quoi (comme si Fauré se permettait la moindre critique envers Bach, là, enfin bon, je me comprends) !
    J'ai la haine, là... 1h26' de conneries, j'ai la haine (et quand j'ai la haine, je peux même être très méchant, si je veux, lol) !
    Et en plus, j'ai la haine pour plein d'autres choses, en ce moment (pardonnez-moi), entre autre envers les Blogs soi-disant politiques de la "gauche caviar" (je ne vous ferai pas l'injure de vous donner le lien, tant que ça ne sera pas rectifié), sur lesquels personne ne peut laisser de commentaires avant d'avoir été approuvé soit par le KGB, soit par la Securitad... Voilà : en gros, rien ne change donc jamais, quoi, c'est la vraie "gauche" du secret comme on l'a toujours connue, entre le début du royaume en 1981, et la fin (un peu pourrave, quand même) de ce même royaume en 1995 (ouf, merci mon Dieu, même si personne n'a vu la différence depuis, lol) !
    Ce qui est quand même très curieux (si je puis me permettre d'exprimer vaguement ici ma petite opinion de non-votant apolitique depuis des lustres), c'est que toutes ces jeunes enthousiastes du Roy Mitterrand n'avaient guère que dix ans à la fin du règne du monarque, et qu'à mon humble avis, elles ont bien zappé tous les coups tordus, les suicides collatéraux, les disparitions mystérieuses, l'affaire Urba-Graco, celle des frégates de Taïwan, sans parler des "responsables mais non coupables" dans l'affaire du sang contaminé (un must, ça, quand même) ?
    Adoncques, on va chercher des extraits sur Youtube, et alors là, miracle, le Mimi, un président qu'il est bien de l'avoir lui, quoi !!!
    Putain de mémoires courtes, ça m'hallucine à chaque fois, ça...
    Mon (humble) avis : Ils veulent tous mettre leur cul sur le bon fauteuil à pognon (sinon, ils ne se donneraient jamais autant de mal, non ?)...
    Enfin bon. Même si tous mes vrais amis IRL commencent à me détester à cause de ma G33K1TUD3, il y a au moins encore des gens qui m'aiment un peu sur Internet, au point de faire ça par pure amitié pour moi (LOL), la preuve en image (grand merci à toi, Zoun, arf, grand fou !!!) :
    Votez pour moi (je l'ai toujours dit), plutôt que pour n'importe quel autre de ces connards, arf, arf !!!

    Libellés : ,

    jeudi, avril 26, 2007

    ELEPHANT

    Un film géantissime !!!
    Oui, je sais, j'avais promis de me calmer, mais vu qu'hier mercredi, absolument AUCUNE élève ne s'était inscrite pour répéter avec moi (sans surprise, du reste, au retour des vacances), et bien voilà, j'ai eu un tout petit peu de temps pour (re)charger la Mule et vous faire ce petit Post, XD !
    Inclassable toutes catégories, mais tout de même pas si mal, puisque la plupart des Jurys de Cannes 2003 ont jugé bon de lui attribuer la fameuse et mythique Palme d'Or (et Dieu sait que même si je pense pis que pendre de ce genre de concours, néanmoins, en y regardant bien, il y a tout de même assez peu de Palmes d'Or injustifiées, soyons honnêtes !).
    Ce film retrace l'histoire de la tuerie de Colombine (qui vient d'ailleurs de se reproduire il y a quelques jours à peine, c'est leur truc, ça, aux States, ils aiment bien ça, les "cartons" dans les lycées, XD !), durant laquelle deux adolescents (même pas catalogués parmi les plus caractériels du bahut, en plus !) avaient fait un véritable massacre en tirant à vue sur tout ce qui bouge...
    Bon, ça, c'est la donnée brute, les choses telles qu'elles sont (ou telles qu'elles ont étés). Mais comment filmer tout ça, en espérant donner au spectateur quelques "clefs" pour comprendre un événement aussi abominable ?
    En ceci, j'admire beaucoup le postulat de base de Gus Van Sant, auteur de nombreux films atypiques, notamment My Own Private Idaho, ou le désopilant Even Cow Girls get the Blues, l'un des tous premiers films de ma grande chérie Uma Thurman !) : ne rien expliquer, ne rien démontrer, juste filmer au début le quotidien d'un lycée ordinaire, avec son lot (trop) évident d'archétypes, le môme fatigué par les dérives de son père alcoolique :

    Le petit gentil timide (l'un des tueurs, en fait) qui passe son temps à se faire agresser par tout le monde :

    L'inévitable complexée de service (la "povera", elle ressemble quasiment à Coluche !), que tout le monde prend un malin plaisir à faire souffrir :

    Sans oublier le fameux gang des "canons", toujours si "smart" et si sûres d'elles :

    Sinon qu'elles passent leur temps à se faire vomir dans les toilettes du lycée (heureusement, c'est filmé plutôt sobre, là, excepté la bande son) :

    Bon. Le décor est posé, là... et du reste, sans grande originalité, normal : c'est le décor exact de n'importe quelle lycée à n'importe quelle époque dans n'importe quel pays du monde (ça a beau remonter à presque plus de vingt ans chez moi, je ne vois pas la moindre différence... C'était EXACTEMENT comme ça !).

    Au niveau purement cinématographique, il faut tout de même noter le nombre absolument hallucinant de plans-séquences dans ce film, et notamment "de dos", comme si le réalisateur essayait en permanence de nous mettre dans la peau des deux futurs tueurs (le premier plan de ce genre sur le porteur du T-shirt "Lifeguard" n'est d'ailleurs pas du tout innocent, au sens où malgré cet intitulé "conscient" de "sauveteur", le message inconscient véhiculé par la couleur rouge et la croix en forme de cible n'est autre, finalement, que : "Tuez-moi !") :

    Même quand l'un de ces futurs tueurs se livre à l'un de ses passe-temps favoris, la musique (Beethoven !), d'ailleurs sans la moindre expressivité, comme le remarquait Fab dans un commentaire récent :

    Au bout d'un moment cependant, tout devient d'un seul coup bien plus évident :

    Avec quelques flashbacks sur certains des jeux vidéos préférés du duo (encore que, personnellement, je ne souscrive pas du tout à cette théorie selon laquelle les seuls jeux vidéos seraient responsables de la violence, bien au contraire, je serais même plutôt persuadé du contraire, enfin bon, vaste débat en perspective !) :

    Aini que quelques petits surfs bien sympathiques :

    On aimerait bien croire que ça n'existe pas "pour de vrai", mais détrompez-vous ! Le site lui-même existe bel et bien, et peut-être même qu'en France, vous pourriez peut-être bien vous faire livrer à domicile un Uzi, ou un fusil d'assaut sur ce site, GUNS-USA, qui sait ???

    Bref ! Petite vidéo de routine, pour passer le temps :

    Et voici le joli joujou qui arrive via UPS (on rêve, là, quand même, non ?) :

    Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est absolument pas quelque chose d'improvisé, mais au contraire quelque chose de très froidement (et très professionnellement) planifié, quelque part :

    Juste un jeu de gosses à la con qui a très mal tourné, quoi... Am, Stram, Gram, etc... :

    Bon. Très étrange film, en résumé, qui pose toutes les bonnes questions mais n'apporte jamais aucune réponse (est-ce qu'il y en a seulement une ?). Dieu sait qu'à l'âge de l'adolescence, on peut faire un paquet de conneries, je n'en ai d'ailleurs pas plus été à l'abri qu'un autre, disons juste que j'ai eu du bol - ou de l'instinct - de passer au travers de certains trucs, le suicide, les drogues dures, etc... surtout à une époque où c'était bien plus "glams" qu'aujourdh'ui, LOL !

    Ce qui me scotche, quand même, dans cette histoire : c'est qu'à l'époque de MON adolescence (disons dans les années 90), j'aurais peut-être pu, à la rigueur, admettre l'idée de flinguer certains des profs les plus cons du lycée, et en particulier le proviseur... Mais jamais, au grand jamais, mes camarades de classe, même ceux que je n'aimais pas particulièrement. Là, il y a tout de même un "cran" qui est franchi, je trouve (et dont fort heureusement, nous sommes encore préservés en Europe, pour combien de temps ?)...

    En résumé : un film qu'il est bien à le voir, mais pas pour tous les jours, quoi (surtout si vous vous sentez un peu déprimées, à éviter, LOL) !

    P.S : C'est curieux, ça, ça fait déjà deux ou trois ans que je poste sous Blogger (en flippant à chaque fois que ma capacité d'upload d'images soit "out"), et voici qu'ils me balancent ce "gentil" petit message :

    Moi, d'après mes propres calculs, tous Blogs confondus, j'en suis (au bas mot) à 350 Mo... Mais bon. S'ils ont décidé d'être gentils, j'ai rien contre, après tout...

    Sinon, je prends mon Fama et mon Uzi, et je vais flinguer tout le campus de Google, arfffff !!!

    Elephant Powaa, XD !!!

    Libellés :

    mercredi, avril 25, 2007

    SQUATTERS

    Mais que fait Sarkozy (LOL) ?
    Depuis un quinzaine de jours, dès que j'ouvre mes volets le matin, des inconnus partent à l'assaut de ma maison ! Au début, ne sachant pas trop l'accueil que j'allais leur réserver, ils se contentaient de squatter les rebords de la fenêtre :

    Mais petit à petit, c'est étonnant à quel point ces petites bêbêtes ont le sens de l'exploration :

    Et vas-y que je te farfouille partout :

    Enfin bon, y sont trop mimis, alors je laisse couler, pour l'instant, XD !

    Libellés : ,