À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • mercredi, février 22, 2006

    INCONTOURNABLE !

    Le film A PERFECT DAY (Yawmon Akhar) sort en France le 1er Mars 2006 dans une vingtaine de salles de cinéma.
    C'est le second long métrage des cinéastes libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, après le bien connu AUTOUR DE LA MAISON ROSE ("Al bayt al zaher", comme je le dis souvent).
    Le film a fait le tour des plus grands festivals internationaux et récolté près d'une dizaine de prix.

    Il est rare qu'un film libanais puisse être projeté dans les salles en France. La concurrence est impitoyable, notamment face aux "Blockbusters" américains et aux navets français, donc allez-y le plus vite possible, car ces "petits" films de pays à priori peu producteurs (Iran, Corée, etc...) sont souvent de vrais petits bijoux, comme l'on a de temps en temps l'occasion de s'en apercevoir sur ARTE, et ce sont souvent les tous premiers jours d'un film en salle qui décident de son maintien pour une semaine supplémentaire !

    (Juste pour illustrer, quelques photos de Beyrouth prises par Vincenttheone myself cet été).

    Comme le souligne judicieusement le docte et néanmoins charmant Mr Basile Choueri : "Le film ne pourra pas bénéficier d'une grande campagne publicitaire, mais nous comptons sur la communauté libanaise et ses amis pour faire circuler l'information et montrer aux acteurs du cinéma en France que les films libanais peuvent intéresser un public de plus en plus large !".

    Voici quelques informations sur le film A PERFECT DAY :
    Résumé : 24 heures dans le Beyrouth d'aujourd'hui, une disparition non résolue, un amour qui s'échappe, un "jour parfait" pour retrouver ceux que l'on a perdus.
    L'histoire : 24 heures de la vie de Malek. Le jeune homme qui vit avec sa mère, Claudia, est victime du syndrome de l'apnée du sommeil, et s'endort sitôt qu'il ne bouge pas. En ce jour, Malek a réussi à convaincre Claudia de se rendre chez un avocat pour déclarer officiellement la mort du père, disparu 15 ans plus tôt.
    Il va alors tenter de retrouver un rythme plus synchrone avec les autres, la ville et surtout Zeina, la femme qu'il aime mais qui ne veut plus le voir. Il se fond dans Beyrouth, ses rues, ses bars, à la recherche de Zeina, dans l'espoir qu'elle lui offre une seconde chance.
    Et si aujourd'hui était "le jour parfait" pour échapper à ses fantômes et retrouver ceux que l'on a perdus ?

    Réponse le 1er mars, soyez nombreux au rendez-vous !

    (P.S : En outre, Beyrouth, avec sa cohabition de nombreuses religions, son passé très ancien et les meurtrissures de la guerre récente lisibles à chaque coin de rue, est une ville suffisament étrange et fascinante pour que ce seul aspect mérite déjà, à lui tout seul, votre intérêt. Croyez-moi sur parole !).
    Soutenons nos amis Libanais, ils le méritent !!!

    Libellés :

    TA-LIBAN

    Ce qui, en japonais, veut dire : "Un Autre Liban", et non pas, contrairement aux souhaits de certains, un Liban plus extrémiste !
    Le simple fait de reparler de Beyrouth dans l'article précédent m'a foutu un gros coup de nostalgie (attention, pas de "cafard", mais plutôt de "Sehnsucht", comme on dirait plus justement en allemand, terme hélas quasi intraduisible en français), car je me suis rarement senti aussi heureux que dans ce pays magnifique, où tout le monde est gentil, courtois, adorable... bref, la fameuse "hospitalité arabe", comme on dit, mais je ne l'avais encore jamais expérimentée in situ !
    Du coup, je me suis dit que quelques-unes de mes photos de Beyrouth cet été seraient les bienvenues (et si ça ne vous plaît pas, et bien vous n'avez qu'à zapper jusqu'à J.LO en cuissardes un peu plus bas, tant pis pour vous) !
    Je vais essayer d'être (vaguement) chronologique...
    1) Une magnifique mosaïque grecque, dans l'église orthodoxe sise au coeur de la vieille ville :

    2) Les thermes romains, juste au-dessous du palais gouvernemental (le "Grand Sérail") :

    3) L'église Saint Georges, maronite, à 100m de la grande mosquée :

    4) Un vieux cinéma criblé de balles, sans doute conservé en l'état afin que personne n'oublie jamais (à quel point c'est con, la guerre !), avec en arrière-plan, la nouvelle mosquée flambant neuve :

    5) La Banque du Koweït (qui a bien "morflé", elle aussi, quand même) :

    6) Le quartier ultra neuf et magnifique de la Place de l'Étoile (mais oui !), avec ses superbes immeubles en pierre blonde :

    7) Tout proche du centre-ville, les sublimes rochers de Raouché (la Grotte aux Pigeons), RHOOOOH, ça donnait tellement envie, par cette chaleur....

    8) Et enfin, mon moment de détente favori, dans mon "petit" appartement Beyrouthien d'environ 300 m2, la sublime terrasse "andalouse" d'au moins 40 m2, où je pouvais (avec le peu d'air frais qui régnait en cette saison) jouir tranquillement de mes trois "vices" : le cinéma, le tabac, et le très bon vin, en l'occurence un sublimissime Château Musar de 1996, cru libanais absolument génial qui surclasse très largement ses rivaux Château Ksarah et Château Kefrayah, pourtant déjà plus qu'honorables !!!

    Rhaaaah, je vous dis pas, du vrai Baudelaire (luxe, calme, et volupté...) ! J'ai vraiment passé de trop bons moments là-bas (et d'ailleurs, ça m'étonnerait que je n'y retourne pas un de ces jours, mais plutôt en hiver, cette fois, lol) !

    D'autres infos sur les blogs de mes ami(e)s libanais(es) : CARPE DIEM, à l'adresse :

    http://6zurday.blogspot.com/,

    ou encore TANIA K6, à l'adresse :

    http://www.taniak6.blogspot.com/

    Bon. Et puis, allez voir ce film, A PERFECT DAY, c'est un ordre !!!

    Libellés : , ,

    mardi, février 21, 2006

    TO BE OR NOT TO BE ?

    That is the question ! Et comme c'est actuellement la mode des questionnaires plus ou moins indiscrets sur les Blogs (merci bien, Jen, on en reparlera, à l'occasion !), je me suis senti obligé - pour une fois, n'espérez pas que ça me reprenne de sitôt ! - obligé d'y souscrire.
    Alors allons-y de plus belle (si ça vous intéresse tant que ça de connaître les goûts et le passé de vincenttheone) :
    4 JOBS :
    (Bon, en dehors de jouer du piano, bien sûr, il n'y a que ça que je sache faire correctement, et un peu peinturlurer ou écrire, éventuellement...) !
    * Stagiaire (à 20 ans, job de vacances) dans la boîte du Boss de mon père, style ranger des rouleaux de tissu hyper lourds, heureusement avec un yougoslave super drôle et super sympa !
    * Interprète de japonais pour des tournages de pubs (authentique) !
    * Conseiller musical pour l'émission "Le Monde est à Vous" de Jacques Martin, ce qui a quand même payé mon appartement, en gros (donc c'était plus qu'un job, durant plus de dix ans, on va dire...) !

    * Aide-gardien au refuge des Drayères dans les Cerces (mais bon, là c'est un pote, c'est pas pareil) !
    4 FILMS :

    * ALIEN (le premier) : je crois que je l'ai vu plus de 200 fois ! L'absolue perfection du film d'horreur : on ne voit (presque) jamais rien, et l'on est tétanisé d'un bout à l'autre !
    * KILL BILL : parce que c'est comme de la musique, on peut le regarder vingt fois, on ne s'en lasse jamais, et d'ailleurs, comment pourrait-on se lasser d'Uma Thurman, je vous le demande ?
    * APOCALYPSE NOW : le chef d'oeuvre de Coppola, surtout dans sa version REDUX de 3h30', de très loin le plus grand film de (non-)guerre jamais tourné, d'après une stupéfiante nouvelle de Joseph Conrad.
    * EYE'S WIDE SHUT, bien sûr, Stanley Kubrick à son apogée !
    4 ENDROITS OÙ J’AI HABITÉ :
    * Levallois-Perret (depuis ma naissance, quasiment).
    * Paris 17 style Haussmann (on change de statut, là, c'est clair)...

    * Tokyo (deux petits mois).
    * Strasbourg et Köln (Cologne), en Germanie...
    4 EMISSIONS TV :
    * RHOOOH, ben je vais avoir bien du mal à en citer quatre, tout au plus le journal de TF1 et les GUIGNOLS de CANAL, et encore, vraiment de temps en temps, en faisant autre chose en même temps (genre, éditer mes Blogs, lol) ! En fait, je n'allume la TV que pour les films...
    4 ENDROITS OÙ J’AI PASSÉ MES VACANCES :
    * Le Spitzberg (tout en haut)
    * La Réunion (tout en bas)
    * Beyrouth (Liban), l'été dernier...
    * Zermatt (Suisse), assez souvent...

    4 SITES WEB :
    La perche était trop belle (comme tu le dis, Jen, comme tu le dis !)…

    http://buffaddict.blogspot.com/

    http://alpesaddict.blogspot.com/

    http://www.bonjour-america.com/
    4 FACONS DE ME RÉGALER :
    * Sushis une fois tous les deux ou trois jours.
    * Les lasagnes à tomber de mon traiteur Italien.
    * Les très vieux crus de Bordeaux (hélas hors de prix) !
    * Les mégas fêtes gastronomiques qu'on organise périodiquement avec deux ou trois "fines gueules" de mes potes...

    4 ENDROITS OÙ JE PRÉFÉRERAIS ÊTRE EN CE MOMENT :
    * Dans mon lit, c'est clair !
    * De nouveau (et pour quelques heures supplémentaires), encore dans mon lit !
    * Toujours dans mon lit, mais avec ma chérie S***, parce que je l'adore trop, qu'elle est trop mimi et trop cool !
    * Sur la terrasse d'un refuge à plus de 2000 mètres, par très beau temps, en n'importe quel endroit du monde.
    4 PERSONNES À QUI JE PASSE LE RELAI :
    Et bien, alors là, ça va être vite vu : Nobody ! Vu que les gens de mon âge (>45, lol, pas lol du tout !) "bloguent" très peu, et préfèrent s'adonner à des activités que perso je trouve plutôt assez chiantes, genre élever des enfants, vieillir, ou encore dépasser les vingt heures hebdomadaires de boulot...
    Dans la même série (mais plus difficile, essayez et vous verrez bien), SIX CHOSES FARFELUES SUR MOI :
    1) Je préfère de très loin Britney Spears à Gabriel Fauré
    2) Je n'ai pas de téléphone portable
    3) Je n'ai pas l'intention d'en avoir
    4) J'ai déjà goûté une fois de la méduse (au Japon) et du foie de tortue (à la Réunion)
    5) Je n'ai jamais eu d'angine de Vincent (vérifiez, ça existe), ni même, plus étonnant, d'angine de Vincenttheone
    6) Aucune de mes ex-femmes ne s'est jamais appelée Maurice (And you know, It is very funny, I'm french and I live in France, but I don't know any Maurice... ça, c'est pour les initiés !)

    Et comme disaient les Shadocks : "C'est tout pour aujourd'hui" !

    Libellés : ,

    lundi, février 20, 2006

    EN VRAC SUR LE NET !

    Quelquefois, on se dit qu'on pourrait utiliser un peu mieux son temps, plutôt que de surfer sur des sites Buffalos plus ou moins fétichistes (encore que les occasions de réviser son allemand ne soient jamais assez nombreuses), mais c'est faux ! Regardez ce que j'y ai trouvé pour vous, petits veinards :


    J'ai du bol, en ce moment ; après le passage d'Uma Thurmann chez notre PPD national, voici J.LO super craquante sur Internet. Cool !

    Le Web n'est hélas pas toujours aussi séduisant, il peut même s'avérer parfois carrément énervant, quand vous vous apercevez par exemple que vous n'avez plus accès à l'un de vos journaux favoris (en l'occurence celui-de la RAI UNO, non pas qu'il soit particulièrement génial, mais au moins, on entend dix minutes d'italien dans la journée) pendant toute la durée des jeux olympiques. Et ce matin, en regardant le journal de France 2 (toujours sur le Web), même consternation : tous les passages concernant les jeux de Turin avaient été complètement censurés (alors qu'on les a bel et bien sur la version TV de ce même journal) !!!

    Non mais, qu'est-ce qui leur prend, à ces paranos d'Italiens ? Pensent-ils que via Internet on va pouvoir trafiquer les skis de leurs champions, mettre de la colle sous leurs luges ou transformer le climat pour le rendre tropical ??? Moi, ça me dépasse, là... Mais si quelqu'un a une explication, qu'il laisse un commentaire, ça sera bien utile pour tout le monde (mais si, vous savez bien, c'est la case COMMENTS en bas du message, celle que vous n'utilisez jamais, LOL) !

    Bon. En tous cas, et sans aucun rapport avec la choucroute (n'oubliez pas le titre de ce message !), j'ai eu le nez creux de vous conseillez hier soir CAPRICORN ONE de Peter Hyams, bien que ne l'ayant jamais vu - ce qui est normalement contraire à mes principes, comme vous le savez.

    Un vrai chef-d'oeuvre, pour le coup ! Qu'il s'agisse de la photo, de la direction d'acteurs, du montage, et bien sûr du scénario totalement machiavélique, rien à dire : c'était vraiment du très grand Peter Hyams (malgré le doublage calamiteux, pourtant sur ARTE), et j'espère pour vous que vous n'avez pas loupé ce petit bijou, dont la diffusion sur le petit écran est plutôt très rare. En tous cas, moi, je ne regrette pas de me l'être conseillé à moi-même, c'est déjà ça, et comme on dit : c'est mon avis, et je le partage !

    Argument pour mémoire : afin d'assurer le succès à 100% d'une mission spatiale (faute de quoi le Congrès ne reconduira pas le budget de la NASA), quelques-uns des responsables de la mission décident en secret de mettre toutes les chances de leur côté en extrayant in extremis les trois cosmonautes de la capsule de lancement (qui du coup est envoyée "vide" dans l'espace !) pour les transférer dans une base militaire ultra-secrète en plein désert, où il pourront en toute sécurité filmer un "faux" débarquement sur Mars. Mais bien sûr, l'un des ingénieurs de la NASA commence à trouver cela un peu louche, car les signaux vidéos lui parviennent légèrement avant les signaux de la "vraie" fusée, et bien sûr, il ne tarde pas à disparaître dans des circonstances obscures, et bien sûr encore, son meilleur ami (Eliott Gould) n'est autre qu'un journaliste particulièrement entêté et tenace... Je pense vous avoir suffisament mis l'eau à la bouche, non ?

    Vous avez de la chance, c'était sur ARTE, cela veut donc dire qu'il y aura au moins une rediffusion, en l'occurence lundi 27 février à minuit très exactement (Nihonjin no tomodachi ni, sugoku omoshirokute tensaiteki na eiga desu, sore de... sonna ni wakarinikui'n ja nai desu yo ! Mite kudasai !).

    Et comme on est parti dans la rubrique "en vrac", quatre de mes sites favoris du moment :

    http://www.bonjour-america.com/ (délire) !

    http://www.angryalien.com/ (ousse-délire) !

    http://www.accrobaskets.fr/ (sympa) !

    http://buffaddict.blogspot.com/ (un "must" absolu) !

    En bonus : je viens juste de rajouter une nouvelle famille de liens, tout en bas de ma liste (Just for fun), au cas où vous auriez besoin de vous détendre après la lecture de ce Blog. Ne loupez en aucun cas le fou furieux de Bonjour America ! : le bougre en est déjà à son quatrième épisode en moins d'une semaine, il faut le faire, quand même !

    Quand je pense que j'écris tout ça après sept heures de cours à l'E.N.M sans avoir encore mangé, j'arrive même pas à le croire moi-même...

    Libellés : ,

    jeudi, février 16, 2006

    BLOG THIS !

    Bon. Il y a bien longtemps que l'on n'a pas parlé de Buffalos sur ce Blog d'enfer, alors que je viens juste d'en récupérer une nouvelle paire archi-neuve sur EBAY (20€ au lieu de 89€, lol !), encore que je ne sais même pas si j'oserai les porter tellement c'est connoté "fifille", mais bon, j'adore le rose, c'est comme ça (hein, Koko, tu me comprends, non ?) :

    Après tout, bien des mecs portent des chemises ou des T-Shirts roses, alors pourquoi pas les pompes, non ? Faut oser, des fois (et vous savez bien, au vu des récents concerts, que je ne suis jamais le dernier pour ça, LOL, donc ça va le faire, finalement) !!!

    Et sinon, grande nouveauté, qui peut-être n'intéressera pas grand monde parmi les clients de ce Blog, mais je me suis enfin découvert une collègue sur Internet, Mademoiselle Jennifer de Tougarinoff (un blog tout neuf, né en janvier, comme moi, sous le signe du verseau !), le seul Blog français à part mon bien connu SNEAKERS & BUFFALOS à diffuser les toutes dernières infos Sneakers (mais peut-être pas Buffalos, à voir...), à l'adresse : http://www.accrobaskets.fr/, ou encore avec le lien direct : ACCROBASKET. Bon, pour être impartial, en français, il existe également SHOES-UP, mais ils ont bien trop de choses à vendre pour être honnêtes (bien qu'il y ait, à l'occasion, de bonnes infos à pêcher sur ce site, de temps à autre)...

    Allez-y voir, c'est très "frais", très sympa, des textes beaucoup moins longs et moins "chiants" que les miens, comme vous pourrez en juger par ces deux petites copies d'écran (merci Boris !) :


    Je ne connais pas encore bien toute l'histoire de ce Blog, mais toujours est-il qu'il donne une foule de liens vers plein d'autres Blogs tout aussi sympas (et faisant apparemment partie du même "groupe", vu qu'ils ont tous à peu près le même "look"), que ce soit sur des trucs vraiment branchés "fifilles" (BESNOB, GIRLYGADGET), destinés aux amateurs de "chine" (PUCES & CO), de cuisine (CUISINE DU SUD), (bonnes recettes, soit dit en passant) ou de séries TV (SAISON 5), ou encore (moins drôle) aux futurs géniteurs, qui n'ont pas eu le courage de dire à leur femme que les mômes, ben, quoi, c'était pas trop leur truc, en fait (INITIALES BÉBÉ) !

    Et si vous voulez savoir - ultime Scoop ! - pourquoi votre copine vous a soudainement plaqué le 15 février, c'est peut-être, tout simplement, parce que vous n'avez pas eu la présence d'esprit de lui offrir ceci, pourtant facilement trouvable sur SNEAKERSNSTUFF :

    C'était pourtant simple... Suffisait de me demander, lol !

    Bon. Maintenant que vous êtes célibataire, vous pouvez donc passez TOUT votre temps avec votre substitut sexuel préféré (PC ou MAC, peu importe), entre autre pour vous amuser avec des choses aussi futiles que ce vlog de ouf (vidéo-blog, pour les vieux qui me lisent encore!) : Bonjour America !

    Libellés : ,

    mardi, février 14, 2006

    JACQUEMART-ANDRÉ

    Bon. Vous habitez toujours Paris et vous ne savez pas quoi faire pendant ces vacances ?
    Alors un bon conseil : je viens de visiter hier ce musée (Jacquemart-André) pour la quatrième ou cinquième fois avec mon amie préférée (dans un calme absolu, ce qui n'est pas si fréquent), et je doit dire que comme chaque fois, j'en suis ressorti absolument "bluffé" non seulement par l'extraordinaire architecture du lieu - qui par une autorisation "exceptionelle" du Baron Haussmann a pu se mettre en retrait des autres bâtiments d'une façon tout-à-fait théâtrale - mais également et surtout par mes deux chefs-d'oeuvre favoris, dont cette exceptionnelle "Vierge à l'Enfant" de Bellini (pas Vincenzo, le musicien !) :

    Quelle splendeur, quelle touche de peinture immatérielle et d'un modernisme étonnant (je ne sais pas si cela se verra sur la petite photo du blog...) ! Et comme d'habitude à cette époque, l'omniprésente pensée symbolique, autrement dit : le double cadre marron (vertical) et noir (horizontal) qui semble déjà une matérialisation de la croix, l'arbre mort (à gauche) qui symbolise l'arbre qui servira à former celle-ci, et l'arbre en fleur (à droite) signifiant que cette mort n'est pas une vraie mort, mais bien plutôt une nouvelle naissance. Du rarement vu à Renaissance, en tout cas à ce point de beauté et de prefection...

    Et bien sûr, l'autre chef-d'oeuvre absolu du musée (qui à lui tout seul doit dépasser de très loin la valeur immobilière du lieu, minimum dix millions d'Euros, au bas mot), le tableau des Pélerins d'Emmaüs par Rembrandt, une pure splendeur :

    Comme le disait déjà Diderot dans ses lettres à Sophie Vollant (argument qui sera du reste repris plus tard par Pierre Boulez), la parabole des pélerins d'Emmaüs illustre parfaitement, quelque part, l'impossibilité absolue du concept d'"analyse" de l'oeuvre d'Art.

    Dans cette parabole (petit rappel), deux pélerins, après la mort du Christ, se promènent tranquillement, lorsqu'ils aperçoivent un vagabond, qu'ils invitent aussitôt à dîner... Et lors, au moment précis où ils comprennent que ce vagabond n'est autre que le Christ, celui-ci disparaît instantanément !

    En citant de mémoire les paroles de Diderot, je crois qu'il disait en substance : "Quand on examine un chef-d'oeuvre, au début, l'on ne comprend rien... Puis l'on s'approche peu à peu, on l'étudie, on l'analyse, et l'on pense que l'on a tout compris. Mais si l'on poursuit davantage, et bien... le mystère est encore bien plus grand qu'au début."

    En résumé : le moment où l'on pense approcher de la divinité, c'est le moment précis qu'elle choisit pour disparaître ! Méditez bien là-dessus, car c'est très puissant, quelque part (et d'ailleurs, les rares peintres s'étant attachés à ce sujet très "pointu" ont presque tous livrés des chefs-d'oeuvre, c'est un signe) !

    Bon. Pour revenir à des choses plus sereines et légères, la pièce la plus "cool" de cette fantastique maison bourgeoise, le "Jardin d'Hiver", très à la mode sous le règne de Napoléon III. Il faut bien reconnaître que c'est absolument magnifique (et rassérénant) :

    Et bien sûr, encore tant d'autres merveilles, notamment un très beau tableau d'Hubert Robert, un autre très sinistre (mais superbe) de Van Eyck, intitulé "Le Temps coupe les ailes de l'Amour" (snifff !), un buste du Bernin, un Paolo Ucello rarissime, datant à quelques années près de l'"invention" de la perspective, un sublime Boticelli, etc, etc...

    Que dire de mieux ? C'est le prix d'une place de cinéma, 10€, et au moins vous êtes sûrs de la qualité !!!

    Mais, mais, mais... le vrai "must" du mieux, comme on dit, et particulièrement si vous avez un plan "petite copine que vous souhaitez emmener dans un endroit hyper romantique", et bien il n'y a que cette seule adresse (en plus, si la peinture ne vous intéresse pas, vous n'êtes même pas obligés de passer par la case "musée"=10€) : le salon de thé du musée Jacquemart, déjà pas mal comme décoration, mais surtout (ce que l'on ne voit pas sur la photo, le top du top !) l'un des très rares endroits de Paris où l'on peut admirer une (sublime) fresque de Tiepolo :

    Scoop : non seulement le chocolat chaud y est moins cher que dans les gargottes "nouveaux riches" du quartier - c'est vrai que ça craint, cette partie du huitième, c'est vraiment trop friqué, lol ! -, mais en plus, il est presque (pas tout-à-fait, quand même) aussi bon que chez Angélina, la fameuse adresse de la rue de Rivoli...

    En résumé, donc : plutôt que d'aller voir un (probablement mauvais) film français, investissez dix Euros dans ce musée génial, 158 boulevard Haussmann, sans doute l'un des plus méconnus et pourtant les plus beaux de Paris (et en ce moment, curieusement vu les vacances de février, il n'y a quasiment personne) !

    Believe me !

    Faites confiance à Vincenttheone... Vous ne le regretterez jamais !!!

    Libellés : ,

    vendredi, février 10, 2006

    ANNIVERSAIRE...

    Bon, c'était le mien il y a peu, mais ce n'est pas de ceci dont je voulais vous entretenir...

    Comme vous le savez déjà si vous avez lu l'éditorial de Benoît Duteurtre dans LE MONDE DE LA MUSIQUE, publié plus bas sous le titre GENIUS #2, il devrait se fêter cette année une bonne quantité d'anniversaires (Schumann, Chostakovitch, Marin Marais, etc...), mais bien sûr, il n'y en a que pour Mozart, qui pourtant avait déjà été fêté très largement il n'y a pas si longtemps, en 1991 !

    Raison de plus pour saluer l'excellente iniative de notre collègue et néanmoins ami Olivier Pigott, qui propose bientôt dans l'auditorium du conservatoire Francis Poulenc (11, rue Jean de la Fontaine, 75016) une conférence sur Chostakovitch, suivie (et ça, c'est la cerise sur le gâteau, vous ne le regretterez pas !) de l'audition de son huitième quatuor, effectivement l'un des plus beaux :


    Soyez au rendez-vous, ça sera grand, je vous le dis !!!

    En attendant, mes deux blogs principaux, celui-ci et SNEAKERS & BUFFALOS se sont vus récemment pourvus de deux livres d'or, en première page des "Liens" (non sans mal, lol !), j'espère donc que vous passerez un tout petit peu de temps à les enrichir, merci d'avance !

    Libellés : , ,

    jeudi, février 09, 2006

    NEWS !

    Bon. Je n'ai pas pour habitude de faire la pub d'un blog sur un autre (vu que j'en ai trois, rien ne me serait pourtant plus facile), mais là, j'ai rajouté tellement de choses sur l'autre que je me suis dit qu'il serait criminel de ne pas transmettre l'info : des news de partout comme s'il en pleuvait, REEBOK, LA GEAR, NIKE, et même BUFFALO BOOTS, les plus belles baskets du monde, comme chacun sait !




    Il faut dire que je n'ai pas grand mérite : j'avais les plombiers tout l'après-midi dans la maison, et je me suis dit que c'était un métier suffisament dur pour ne pas en plus leur vriller la tête avec le programme que je travaille en ce moment (Bartok, Ligeti, Martinu & Prokovief). Bon, d'accord, c'est bô... mais ça ne plaît pas à tout le monde, lol ! Du coup, j'ai passé la journée à éditer mes trois blogs, et ça se voit !
    Allez donc faire un petit tour sur le mondialement célèbre SNEAKERS & BUFFALOS à l'adresse http://buffaddict.blogspot.com/ : non seulement vous saurez quoi porter ce printemps pour ne pas être totalement ridicule, mais vous y apprendrez également la mystérieuse signification du chiffre 108 dans la religion bouddhiste, ce qui n'est pas rien !
    By the way : je viens (à grand peine, il faut bien le dire) d'installer un "livre d'or" sur mes deux sites les plus visités, c'est désormais le tout premier des "Liens", et même si vous vous n'avez guère pour habitude de laisser des commentaires sur ce Blog, soyez assez gentil(le)s d'aller y faire un petit tour pour y laisser votre prose...
    Cela me fera très plaisir !

    Libellés : ,

    lundi, février 06, 2006

    LE SCOOP !

    Incroyable ! Ma chérie vient à Paris, déjà elle m'appelle même pas pour qu'on se fasse une petite bouffe, ou qu'on prenne une douche... En plus, elle passe au journal de vingt heures, personne ne me prévient, et c'est même pas écrit dans le programme !!!
    Admirez bien la seconde photo : même PPD en tremble (ou alors c'est moi en prenant la photo ?)...




    Heureusement que votre serviteur était là, avec toute sa présence d'esprit et son numérique toujours à portée de main !

    Libellés :

    dimanche, février 05, 2006

    NEW DVD !

    Bon. J'ai beau ne pas être tout à fait à la pointe de l'actualité, je ne suis quand même pas trop en retard pour vous conseiller deux DVD absolument géniaux, qui personnellement m'ont totalement "scotché"...
    1) À commencer par MILLION DOLLAR BABY, l'ultime Opus de notre grand Clint, un film véritablement magnifique avec les plus grands acteurs du monde, à commencer par Clint lui-même (qui a pris un sacré coup de vieux, certes, mais à 76 ans, quoi de plus normal, finalement...), la superbe Hillary Swank qui s'était déjà imposée avec brio dans le génial INSOMNIA de Christopher Nolan, avec Al Pacino, et bien sûr le grandiose Morgan Freeman, avec son air d'être toujours revenu de tout...
    Un film magnifique et terrible, qui parle de volonté, d'espoir, d'amour, mais comme personne n'en parle jamais. Bref, c'est d'une beauté absolue, et ça vaut très largement les 15 ou 20€ que j'ai pu le payer (je ne me souviens plus, en fait)...
    En plus, je déteste le monde de la boxe, donc pour que ça ait pu m'accrocher, c'est que ça parle en fait de tout autre chose.
    Entre autre d'un vieillard coupé de sa fille, qui se voit d'un coup interpellé par une boxeuse beaucoup plus jeune que lui, qui ne souhaite que lui comme entraîneur :

    "I don't train girls" , c'est au début sa réplique favorite. Mais finalement, Clint finit par céder à l'attraction, et finalement, certaines des scènes des plus drôles de ce film (qui ne l'est pas du tout) résident dans ces moments, où Clint tente de se la jouer gros "macho" méchant de base, et devient tout d'un coup "liquide" face à la candeur et la gentillesse de son élève...

    Le trio d'acteurs est absolument parfait, et notamment Morgan Freeman qui, de même que dans SEVEN, semble ici traîner toute la tristesse et le désabusement du monde :

    La fin n'est pas vraiment ce qu'on appelle une "Happy End", mais encore une fois, trop en dévoiler serait absolument criminel...

    En tout cas, tout comme pour SUR LA ROUTE DE MADISON ou TITANIC, prévoyez un certain nombre de mouchoirs, c'est assez prudent...

    2) L'autre DVD qui vient d'être réédité, et qui est sans aucun doute ce que l'on peut appeler LE chef-d'oeuvre absolu du film noir, EN QUATRIÈME VITESSE (en anglais: KISS ME DEADLY) de Robert Aldrich (1955), un film tellement célèbre et mythique que la plupart des grands réalisateurs passent leur temps à le citer, directement ou indirectement.

    Par exemple, ce plan totalement halluciné du générique :

    ...repris par Lynch pour l'ouverture de LOST HIGHWAY :

    Le fameux plan de l'ouverture de la mystérieuse boîte :

    ...cité avec complaisance dans PULP FICTION de Tarentino (et également à la vingt-deuxième minute - pour être précis - de PAYCHECK de John Woo, sauf que je ne l'ai pas en DVD, donc adieu la copie d'écran) :

    Le personnage truculent du garagiste grec Nick ("Vavavoum !"), repris encore une fois par Lynch dans LOST HIGHWAY :


    Et pour finir, l'image finale de la maison sur piloti en feu, encore l'un des grands moments de LOST HYGHWAY qui tire son origine de KISS ME DEADLY :


    Bref... Un chef d'oeuvre absolu des années 50, ne loupez jamais ce film si vous avez l'occasion de le voir programmé (vraisemblablement, ce sera sur ARTE, un de ces jours, et on espère en V.O, car la V.F s'avère totalement lamentable, comme pour la plupart des films de cette époque)...

    Libellés :