À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, mars 18, 2011

    再び日本の歴史!

    Et bien oui, évidemment !
    Futatabi Nihon no rekishi... "De nouveau l'histoire du Japon", particulièrement avec ce caractère très étonnant "Iru" (居る), qui veut soi-disant dire "vivre", mais dont la clef verticale signifie "Shikabane" (, "le cadavre"), et la clef inférieure "Furui" (古い, "vieillir") !


    Très étonnant, n'est-ce pas ?

    N'empêche que cette nuit-ci, la calligraphie m'a une nouvelle fois de plus bien éclaté (j'adore ça !) :

    Et voici la version que je préfère (peut-être à tort ?) :

    Hallucinant, n'est-ce pas ? Au Japon, "vivre" signifie donc très concrètement d'emblée "vieillir" et finir rapidement en tant que "cadavre"... Autrement dit, la très grande franchise du seul & unique pays du monde non seulement capable de "tolérer" le suicide ("Seppuku", 切腹, ou encore - fausse traduction, désignant le même acte - "Harakiri", 腹切り), mais en outre digne de le respecter, sinon de le vénérer ! Petit détail au passage au sujet de ma signature en sceau Chinois : il a été réalisé volontairement il y a très longtemps par un peintre professionnel de cet autre pays (bien plus au Sud), avec quatre caractères censés reconstruire mon nom de famille "Ra-Jô-Wa-Ni", dont le tout premier signifie dans les deux langues "musique" (, "Gaku" en Japonais) :

    Du coup, une fois lancé, une autre chose m'a de nouveau passionné : tenter avec mon encre et mon pinceau la calligraphie du seul et unique Haiku (俳句) du monde correctement traduisible en Français, évidemment dû au très célèbre Bashô Matsuo (松尾芭蕉, 1644-1694) ! Sauf que je trouve ma première version très ratée :

    Disons la seconde un (tout petit) peu mieux :

    Et la troisième à peu près "potable", à mon sens :

    Contrairement à ce que croient certaines personnes, les Haiku (poèmes de 5-7-5 syllabes) ne rendent jamais rien en Français, comme par exemple le plus célèbre d'entre tous : 古池や, 蛙飛込む, 水の音... Autrement dit : "Furuike ya, kawazu tobikomu, mizu no oto" ! Un poème absolument sublime, basé entre autres sur l'alternance entre les sonorités extrêmement fluides du premier vers, et celles très "raides" du dernier... Ce qu'il est quasiment impossible de rendre dans la traduction de notre langue (en plus sans même respecter le fameux cycle 5-7-5) : "La vieille mare, une grenouille saute, le bruit de l'eau"... En revanche, j'ai toujours pensé que mon Haiku calligraphié était le seul et unique du monde à pouvoir rendre la même chose dans toutes les langues, pour peu qu'avec une vague pulsion d'acteur, l'on tente (un tout petit moment) de décrire une chose absolument indescriptible : 松島や, はは松島や, 松島や ! Soit : Matsushima ya... Ha, ha, Matsushima ya... Matsushima ya ! Traduction ultra simple (en exagérant un peu) : L'île de Matsushima ??? Ah oui, oui, oui... L'île de Matsushima ! Que dire ? C'est Matsushima, quoi... Un Haiku extrêmement sobre, mais qui raconte à lui tout seul l'incapacité du langage humain à faire face à la divine beauté de la nature... Voire même, en allant plus loin, un Haiku transposable dans toutes les tonalités (5-7-5, pour une fois) : Jean-Sébastien Bach ??? Ah oui, Jean-Sébastien Bach ! Que dire... C'est du Bach !!! Il y a, comme cela, un certain nombre de choses sublimes dans le monde, dont le langage ne pourra absolument jamais rien rendre...
    P.S : Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis une quinzaine de jours, Blogger rajoute de nouveau un "bug" supplémentaire, de sorte que les images ne sont plus du tout automatiquement centrées (comme autrefois, jusqu'au 4 mars, en tout cas), mais très légèrement décalées vers la droite... Ce que non seulement je n'aime pas du tout, mais qui rend l'écriture des articles beaucoup plus difficile, quasiment en HTML obligatoire, snif !!!

    Libellés : , , , ,

    samedi, mars 12, 2011

    地震と津波 !

    Jishin to Tsunami...
    En l'occurence (mais oui, je traduis, là) : "tremblement de terre", ainsi que "raz-de-marée" !
    Hallucinant, quoi, en résumé... Pour tout dire, la toute première fois que j'ai vu ces informations du Japon sur le journal de TF1, hier soir à 20h, et bien heureusement que les Kleenex n'étaient pas trop loin de chez moi, lol !
    Ceci dit, bravo à certaines chaînes pour mettre instantanément leurs reportages en liens vidéos, meilleure preuve avec ces deux-ci, bien "scotchants", pour tout dire :




    Bien que je sois déjà allé six fois dans ce sublime pays (à une époque où l'on avait encore le droit de fumer dans les derniers sièges des "navions" !), je n'y connais désormais plus que très peu de monde... Sinon ma très bonne amie Satomi, autrefois l'une de mes meilleures élèves de l'ENMP, avec laquelle nous avons du reste fait plusieurs concerts à quatre mains :

    Et de mon propre point de vue (si je puis le dire, du moins ?), l'une des plus belles femmes du monde :

    Taureau tout comme le géantissime Johannes Brahms, elle est :
    1) Très intelligente...
    2) Elle parle toujours très bien le Français !
    3) Elle joue et déchiffre extrêmement bien au piano...
    4) Et like me, elle est quasiment toujours de bonne humeur (ce qui est trop cool, n'est-ce pas) ?
    Bref ! Hier soir, j'avais très peur, et bien sûr, vu le décalage horaire, je n'ai pas osé l'appeler... Mais j'ai fait tout cela ce matin, et bon, elle va heureusement très bien (東京, Tôkyô), et aucune personne de sa famille n'a été touchée !
    Dieu merci !!! さとみが、私はそのすべてが起こることを期待... あなたとあなたの家族のために良い!
    P.S du mercredi 16 mars : Je viens de la rappeler cet après-midi, juste avant mon concert du soir, et bien que selon toutes les apparences, la situation de 東京 (Tôkyô) n'ait pas eu l'air de franchement s'améliorer, elle me semblait (Dieu re-merci !) toujours en pleine forme... En prime, comme toujours avant chaque concert, je suis bien évidemment allé me détendre au fameux restaurant Sushi Gourmet, dirigé par l'excellentissime chef Yukiharu YAGI (喜春八木さん), auquel je n'ai bien sûr pas pu m'empêcher de poser la fameuse question au sujet de sa famille, n'est-ce pas ? Et là, par immense chance de son côté, personne n'a été touché, alors que toute sa famille habite dans la désormais tragique ville de Sendai (仙台市)... Incredible, no ?

    Libellés : , , , , ,

    vendredi, mars 04, 2011

    LES THONS SERVENT À QUOI (RE) ?

    Ou quelque chose du même genre...
    Très étonnant, parce que je me suis revu hier soir pour la cinquantième fois (au bas mot) le très fameux film Insomnia de Christopher Nolan, et curieusement, ce chef-d'œuvre m'a tout bêtement ramené dans ma propre vie, fort malheureusement...
    En (très bref) résumé, Will Dormer (Al Pacino), l'un des meilleurs inspecteurs de police des USA, se retrouve abusivement envoyé en Alaska par l'un de ses chefs les plus incompétents, qui se permet un coup de fil assez consternant le lendemain même du jour où son propre collègue vient d'être tué :

    Will Dormer ne veut évidemment pas tergiverser :

    Mais son chef s'interroge (texte en italiques) :

    Et tout juste s'il n'insiste pas un peu trop :

    Phrase hélas "fatale", à laquelle Will Dormer n'hésitera pas à répondre de "A" à "Z", en recadrant définitivement la compétence des différentes personnes :

    Hallucinante, cette scène N°13 (pour ceux que cela intéresse), n'est-ce pas ?
    Sinon que le chiffre 13 est bien connu chez nous tous, entre autres pour rendre de temps à autre dépressif, insomniaque, sinon suicidaire :

    Argh, mais quel pur génie, ce fameux Al Pacino, il me scotche pratiquement à chaque fois !
    Allez, juste histoire de rester de bonne humeur, une petite "question-piège" que j'ai déjà dû poser au moins une bonne douzaine de fois sur ce Blog, mais à laquelle très peu de gens n'ont jamais répondu : pourquoi ce fameux chiffre porte-malheur est-il répandu dans toute l'Europe, sauf en Italie, où il s'agit curieusement du nombre 17 (sans même parler de l'Extrême-Orient, avec son très fameux chiffre quatre) ?

    Libellés : , , , ,