À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, janvier 28, 2011

    APRÈS L'ANNIVERSAIRE !

    Quoique, encore un tout petit peu avant...
    Car mine de rien, j'ai beau adorer cette méga fiesta (d'autant plus que n'ai pas pu la faire l'année dernière !), ceci nécessite toujours une "hénaurme" préparation pour plus de vingt personnes, adoncques cette petite photo préalable du jeudi 27/01, avec à gauche la liste de tout ce qu'il y avait à faire, au milieu, la liste des invités à contacter via Internet ou le téléphone (plus une petite clope et un petit verre de vin, lol !), et à droite toutes les contraintes imposant l'accord du piano et l'encadrement des tableaux encore "vierges" :

    Plus cette bien plus vaste photo prise également le jeudi soir, après que de très bons techniciens soient venus installer les lustres tout récemment acquis dont j'ai déjà parlé lors de l'article précédent (avec cette fois-ci l'immense approbation de Robert Dalban dans Les Tontons Flingueurs, en train de dire : "Yes Sir !") :

    Tout le monde a beau ne pas forcément aimer les styles Barocco ou Louis XIV (celui de mes marbres, entre autres), moi, je les adore absolument !!! Ceci dit, restait encore une vaste partie du vendredi à tout installer, les tables, les couverts, les gâteaux d'apéritif, préparer les plats, etc... Pas spécialement difficile, mais très long, avec beaucoup de courses à faire autour de 2°C !

    Mais bon... Le samedi soir, presque tout le monde est arrivé aux environs de la même heure prévue, et c'était très cool ! À commencer par beaucoup d'élèves, d'accompagnateurs ou de professeurs du Conservatoire du XVIème (sauf la Blogueuse Martine tout à gauche), comme par exemple la soprano Lise, l'accompagnateur Mathieu (né le même jour et à la même heure que moi, comme chacun sait), l'autre accompagnatrice Gwenaëlle, l'altiste Antoine, et le professeur de trompette Christian (comme d'habitude sur tous les Blogs, l'on ne donne bien sûr jamais aucun nom de famille !) :

    Il y avait également de tout petits enfants, les "faux" jumeaux du quatrième étage, Mélodie & Marin (avec une autre pianiste à droite, Katharina) :

    Ainsi que la fameuse "Sainte" chanteuse Sarah, ornée comme par hasard d'une auréole :

    Et même un espion, Olivier (arf, non, je déconne, là, mais cette étonnante photo fut très certainement due à Gwenaëlle, dont je reparlerai plus loin) :

    Alors bon, nous avons pris plein de gâteaux d'apéritif, plein d'entrées (rillettes, pâté(s), saumon, carpaccio, mozzarella, etc...), ainsi que pas mal de vin, mais une grande partie de la soirée fut tout de même, comme d'habitude, consacrée à la musique, que nous avons débutée Mathieu & (Watashi = Me, Myself & I !) en nous consacrant aux sublimes Variations Op.10 de Franz Schubert, que nous aurions normalement dû jouer le 4 février, si la DAC ne s'était pas révélée subitement d'un aussi mauvais goût hallucinant (snif !) :

    Autre excellent pianiste, qui n'est pas né le même jour que, mais porte par contre le même prénom, et qui est en outre titulaire des fameuses grandes orgues de Saint-Louis en l'Île (dont j'ai déjà énormément parlé ici ou ) :

    Fabienne, avec qui nous avons joué l'unique Sonate à quatre mains Op.6 de Ludwig van Beethoven, que je ne connaissais absolument pas (adoncques, mercy à elle, ainsi qu'au très favorable public !) :

    Bon... Histoire de changer un tout petit peu, deux sublimes Lieder de Schubert avec la fort douée Lise, même si encore étudiante :

    Et puis mine de rien, il faut tout de même que je me rende dans ma (minuscule) cuisine pour m'occuper du reste... Alors du coup, je laisse mon KAWAI très récemment accordé à deux "surdoué(e)s" pour l'improvisation (ce que je ne sais pas faire, ou alors très mal), Charlotte & Vincent, bien sûr :

    Suite à quoi je me reprends de nouveau un quatre mains avec Charlotte :

    Je la laisse ensuite accompagner Antoine pour le second mouvement de la sublimissime antépénultième œuvre de Johannes Brahms, la Sonate Op.120 N°1 pour alto & piano :

    Mais je m'offre en contrepartie le dernier mouvement, ultra "hard" pour tout le monde, mais que nous avons très récemment travaillé et joué en concert (devant dix personnes, comme très souvent au Conservatoire, vu leur don "inné" pour la publicité, soit beaucoup moins de gens que chez moi, lol !) :

    Juste histoire de varier un tout petit peu : je me dois de préciser que quasiment toutes ces photos ne sont pas dues (comme d'habitude) à , mais en l'occurence à Gwenaëlle, qui a eu l'air de se régaler avec mon NIKON Coolpix 5700... La plupart de ses photos sont très bien réussies, et en prime, on dirait qu'elle a dû adorer l'une de mes tables de la pièce centrale (je suis trop flatté, là, lol !) :

    Petite fin de la soirée : c'est mon "gros défaut" habituel, car j'attends toujours trop longtemps pour manger le gâteau final et ouvrir les cadeaux de tout le monde, de sorte que la moitié des gens sont déjà partis, vers 0h30, va-t'on dire...

    Soyons francs ! J'ai sur la suivante photo une tronche totalement "déjantée", dont je ne raffole guère (mais à vrai dire, un "chouilla" logique après plusieurs jours de boulot absolu, lol !) :

    Du coup, comme je ne sais plus qui l'a faite, autant déconnecter le flash, et tout ira mieux (d'autant qu'à chaque fois, ceci me rappelle les tableaux du génial Francis Bacon, que j'adore pour ma part) :

    Ouf ! Avec le cadeau de Sabine et de nouveau le flash, je me rattrape (je trouve) :

    Ultime image sur tous les cadeaux que j'ai très gentiment reçus :

    Enfin bon, disons, histoire d'être précis... Presque tous les cadeaux ! Vu que certains d'entre eux (notamment quelques superbes T-Shirts) sont déjà ailleurs, sans parler de deux ou trois bouteilles du luxueux Champagne, qui bien sûr ont déjà pris place dans le frigidaire, comme à l'accoutumée...

    En résumé : un grand merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus !
    C'était ultra-cool, nous avons fait beaucoup de bonne musique, très bien mangé (et très bien bu, surtout pour "certaines", en l'occurence), ce qui en quelque sorte fut une excellente compensation à mon mois de janvier relativement cauchemardesque, dû comme chacun le sait à cette fameuse histoire
    !!!

    Un grand merci à tout le monde pour d'éventuels "comments", ce qui cette fois-ci serait quasiment obligatoire, n'est-ce pas ?

    Libellés : , , , , , , , , , , , , , , ,

    lundi, janvier 24, 2011

    AVANT L'ANNIVERSAIRE !

    Enfin bon, tout juste le même jour !
    En théorie, je suis né à Asnières le 25 janvier 1959 à 00h15, mais si l'on se rebase sur le méridien de Greenwich (ce qui se fait toujours en astrologie), je suis en réalité né le 24 janvier à 23h54...
    Alors, quelles bonnes nouvelles (comme d'habitude) ? Tout d'abord ces deux lustres que j'ai achetés très bon marché sur ce Site, reçus il y a peu, et qui en pire théorie devraient être logiquement montés chez moi le jeudi 27, soit juste deux jours avant la "méga-fiesta" de mon anniversaire :

    Absolument étonnant, cette boîte, non ?

    Quoi qu'il en soit (même en faisant très attention aux verres), je n'ai absolument pas "gerbé", lol !
    Ceci dit, tout était absolument fort bien protégé par de petits "ballons" d'air (et en plus, livré fort vite, genre deux ou trois jours, à tout casser) :

    Juste à voir comme ceci, ces deux lustres n'ont pas forcément l'air terribles :

    Mais voici en théorie comment ils devraient se présenter, ce qui me plaît énormément, et qui a fait assez justement penser ma sœur au fameux Philippe Starck, notamment grâce à ces inhabituelles teintes noires :

    Bon, à part ça, comment préparer cette "fiesta" ? Et bien au minimum en ayant fait venir l'excellent accordeur Christel Marseau jeudi 20 janvier (à joindre au 06-19-50-35-14, si ceci vous tente !), juste histoire de rendre mon assez vieux piano KAWAI absolument parfait, avec ces fameux gestes que vu de mon côté, je ne maîtrise absolument pas, évidemment :

    Ceci dit, j'adore voir (et entendre) une ou deux fois par an mon piano complètement ouvert de cette façon :

    Autrement dit, déjà parfaitement accordé, de sorte que grâce aux harmoniques mutuelles des cordes, la puissance se révèle déjà au minimum multipliée par deux :

    Mais en prime complètement ouvert, de sorte qu'en gros, la puissance se retrouve quasiment multipliée par quatre, presque trop pour ma "minuscule" pièce principale de 22 m2, à vrai dire :

    N'empêche que ce fameux jeudi 20 janvier, plus le vendredi suivant, je me suis pris un pied absolu à redécouvrir ce "nouvel" instrument de plus de 400 Watts, juste avant de le refermer (seulement en partie, autrement dit à moitié) et d'y reposer toutes mes habituelles sculptures et œuvres d'Art :

    Jolies également, n'est-ce pas ?

    Quoi qu'il en soit, mes œuvres favorites restent de toute façon sur le pupitre, et c'est bien l'essentiel :

    Petit "pré-cadeau" que je me suis offert pour à peine 30€, une très jolie paire de chez Heelys, une marque que je ne connaissais pas du tout, malgré ma quasi centaine de baskets (essentiellement de chez Buffalo ou de chez Reebok Freestyle, comme chacun sait, je le suppose) :

    À très bientôt à tout le monde, adoncques :

    Notamment à ma presque trentaine d'invité(e)s pour ma très grande "fiesta" de ce samedi 29, lol !!!

    Libellés : , , , , , , , , , , , , ,

    jeudi, janvier 20, 2011

    "MUSIC" & "MUSIK"...

    Et bien oui, ce n'est pas la même chose, lol !
    DSL, mais comme chacun le sait, je suis extrêmement "véner" en ce moment (voire même déprimé, alcoolique de temps en temps & parfois même insomniaque), notamment du fait que l'un des concerts que je me réjouissais d'avance de faire avec Mathieu Lamboley a été annulé grâce aux sublimes créations de la ville de Paris (alors que normalement, les Verseaux se révèlent en général au maximum un ou deux jours de "mauvais poil" sur les 365, contrairement aux mâles Cancers, ingérables)...
    Mais ce qui m'a en plus complètement halluciné hier soir en regardant le journal de TF1, c'est de voir qu'ils présentaient des statistiques sur les musicien(ne)s les mieux payé(e)s de France, la première d'entre toutes étant Mylène Farmer (oui, c'est exprès que je ne mets pas de lien, je ne veux surtout pas vous fracasser le crâne avec ce que ces connards d'English nomment à tort "the music" !) :

    Bon, certes, Mylène Farmer a très bon goût en matières de bottes, de même que Me, Myself & I concernant les Sneakers & Buffalos (comme chacun le sait, je suppose) :

    N'empêche que... Même une fois rendu au XXIème siècle, cette musique malheureusement connue depuis une bonne vingtaine d'années s'avère de la "daube" absolue !!! Pour diverses raisons...
    Non seulement cette fille n'aurait pas eu la moindre petite voix audible sans l'invention des micros au cours du XXème siècle... Mais juste histoire de parler un tout petit peu d'harmonie, 100% de ses morceaux utilisent grosso modo trois accords absoluments "basiques" (I, IV & V, évidemment), ce que je trouve d'une lassitude sans pareil, quoi...
    Alors juste histoire d'imaginer son salaire mensuel, que pourriez-vous bien dire ?
    3000 € par mois ?
    30000€ par mois ?
    300000€ par mois ?
    Mais non, bien sûr que non, ce ne serait rien du tout, tout cela... Non, en résumé, ce serait plutôt quelque chose du genre 3280000€ par an (soit environ 160000€ par jour, autrement dit de quoi s'offir un appartement de 5-6 pièces à Paris chaque semaine) !
    Hallucinant, n'est-ce pas ?

    Mais attendez, je n'ai pas fini, il y a encore pire !
    Entre autres un grand Monsieur très célèbre concernant le tennis (là, DSL, je n'y connais absolument rien, mais je suppose qu'il était vraiment excellent dans ce domaine), Yannick Noah :

    Malheureusement, ce grand orgueilleux a décidé lui aussi de s'afficher comme chanteur depuis une bonne dizaine d'années, et en résumé, toutes ses prestations se révèlent d'une consternation absolue, avec en prime encore moins d'accords que la précédente (autrement dit, tonique & dominante vont largement suffire au "bas peuple", donc, inutile de faire une cadence rompue ou une très jolie sixte "napolitaine") :

    Ceci dit, il n'a pas franchement tort... À sa place (autrement dit avec 1160000€ par an), je pourrais très volontiers faire ce genre de conneries, lol !
    Bref, on se borne au "peuple", et voilà, au final, la "culture" va se résumer aux plus nuls de tous, soit à peu près au niveau du sport que j'ai toujours considéré comme le plus débile du monde, comme vous le savez très certainement...
    Du coup : moi (et très sûrement Mathieu) commençont à nous demander pourquoi avoir fait des études non pas de 10 ans, ni même de 20 ans, mais au minimum de 30 ans, entre autres au CNSMDP (sinon plus ?), pour gagner à tout casser quelque chose du genre 1200€ par mois, en maîtrisant le déchiffrage absolu et un minimum de 712 accords très complexes, en gros ceux de neuvième, de onzième, de treizième, les dominantes de dominantes, plus les dominantes de dominantes de dominantes, etc... Car juste histoire d'être pour une fois très égoïste en ce sens, il y a eu depuis 1988 en général une seule ou deux personnes par an nommées "premier prix et premier nommé" (tels que nous, en l'occurence), de fait que s'il y a en gros une quarantaine de pianistes de notre niveau en France, c'est en résumé une sorte de grand maximum (toujours payés comme des "chiens", de même que du temps du pauvre Joseph Haydn, snif)...
    Fort heureusement, il y a quelques contreparties (dont bien sûr le journal de TF1 ne daigne jamais parler, bien évidemment) !
    D'une part la sublimissime chanteuse et compositrice Islandaise Björk, dont je possède l'absolue intégrale en CDs, une personne dont l'on va très certainement se souvenir dans cent ans ans sinon plus, et que très souvent beaucoup de gens (comme moi) adorent à 100%, ou (comme d'autres) détestent à 200%, avec jamais rien au milieu, de même que concernant certains peintres, notamment Salvador Dali et Francis Bacon...
    Si jamais vous aimez, régalez-vous avec l'un de ses premiers morceaux, bien "hard", mais trop géant (rien que la ligne de basse, à tomber le cul par terre) :



    Sans même parler de son plus génial album, Médula... J'ai beau ne pas raffoler a priori de l'Islandais, il s'agit forcément d'une langue que je préfère 10000 fois à l'Anglais ou l'Américain (que je déteste, même si je regarde toujours mes DVDs en VO sous-titrée) :



    Et si vous avez bon souvenir, et vous rendez relativement souvent sur l'un de mes quatre ou cinq Blogs, vous vous remémorerez forcément de cette autre pianiste & chanteuse totalement géante originaire de l'Azerbaidjan, Mademoiselle Aziza Mustafa Zadeh
    (dont j'avais très récemment parlé, de sorte que vous mets ses deux prestations les plus hallucinantes à la suite) :




    A priori, je vous dirais que cette jeune fille, quasiment l'une des meilleures (et des plus belles) du monde, doit gagner quasiment des misères tout comme nous...
    Mais bon, voilà, c'est la vie, c'est le destin, après tout !
    Je ne vais guère me plaindre : je ne bois pas mal d'alcool, je fume quelque chose du genre entre 20 et 40 cigarettes par jour, et j'ai beau me rendre dans certains hôpitaux une ou deux fois par an (à cause d'une crise d'épilepsie imprévue), ils me disent toujours la même chose : votre cœur est énorme et excellent, aucun problème, votre tension est très bonne, mais par contre, vos poumons sont bien noirs, on voit bien que vous devez être un gros fumeur, mais pour l'instant, aucun cancer à signaler...
    Alors bon, que dire de plus, sinon : vive la vie, lol !
    Surtout que l'on vient d'accorder mon piano aujourd'hui, et que du coup, il se révèle quatre fois plus géant que d'habitude (surtout avec tout le couvercle ouvert, ce que je ne pratique que très rarement)...
    Petit P.S (à propos du titre) : "Music", c'est de l'Anglais (adoncques, de la "daube" absolue), alors que "Musik", c'est de l'Allemand ou de l'Autrichien, autrement dit, les deux pays du monde les plus vénérables concernant la musique... Alors bon, là, j'ai un tout petit peu la flemme de faire tous les liens, n'empêche que si je ne devais citer que quelques personnes, ce ne serait pas tout à fait la même chose que Mylène Farmer ou Yannick Noah (d'autant plus que face à ces deux richissimes, ces énormes génies sont presque tous morts dans une pauvreté absolue) : Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Berlioz, Mendelssohn, Chopin, Schumann, Liszt, Wagner, Franck, Bruckner, Brahms & Mahler, tous de grands géants que j'adore à 712% !

    Libellés : , , , , , , , , , ,

    vendredi, janvier 14, 2011

    LA NULLITÉ DE PARIS !!!

    Voire même son "fascisme", en l'occurence...
    Pour tout dire, je rentre aujourd'hui de mon Conservatoire habituel en ayant été complètement "scotché" par les deux affiches suivantes (parmi bien d'autres de même couleur, depuis début janvier), avec du même coup l'immense chance de ne pas avoir été instantanément frappé d'une cataracte, d'une conjonctivite, sans même parler d'une éventuelle crise cardiaque !
    Incroyable, tout ceci, non ?

    Alors de quoi s'agit-il ? Et bien comme cela se produit hélas très souvent dans les soi-disants établissements "supérieurs", quels qu'ils soient, la plupart des "responsables" censés justifier leurs salaires de la Direction des Affaires Culturelles (DAC, autrement dit) passent leur temps à inventer de nouvelles règles, créer de nouvelles lois, imposer de nouvelles contraintes, bien évidemment sans jamais demander le moindre avis aux gens "réellement" compétents, les artistes & les professeurs, en l'occurence...
    Résultat consternant : depuis peu (et ceci dans TOUS les conservatoires de Paris), les affiches concernant la musique devront désormais toujours être "vert pomme", et celles concernant la danse toujours "rose fuschia" ! Une nouvelle règle qui va du coup massacrer pratiquement toutes les photos, règle probablement imaginée par une personne qui se croit totalement "artiste", et a dû se dire quelque chose du genre : "Tiens, je vais associer la musique à la couleur de l'espoir, et dans la foulée, pourquoi pas la danse à la couleur des nanas et des homos, tel génie pictural que je suis ?"...

    Hallucinant, quelque part, ne trouvez-vous pas ? D'autant plus que jusqu'à fin décembre 2010, la jeune fille du Conservatoire qui créait nos affiches de concerts, sans avoir jusqu'alors de comptes à rendre à la DAC, faisait toujours preuve d'un très bon goût dans ses choix d'images et ses harmonies de couleurs :

    Sans parler (pour une fois) de ma toute récente affiche en vue d'un prochain concert avec mon ami & collègue Mathieu Lamboley, pour laquelle je m'étais donné beaucoup de mal sur deux ou trois logiciels d'images (notamment Photofiltre & DesignPro, excellents et en prime gratuits à télécharger !) :

    Résultat final : les deux photos que nous avions mis pas mal de temps à choisir, ainsi que la jolie couleur "sable marbre" du fond et mes caractères inspirés de X-Files, tout ceci va désormais se trouver massacré sous la fameuse couleur "vert pomme", avec le résultat lamentable que vous pouvez imaginer !
    Moralité : ne gaspillez pas pour rien un ticket de métro, étant donné que le concert en question va se trouver hélas annulé (de notre part, évidemment)...

    Ceci me rappelle du reste une anecdote consternante à ce sujet, mais très révélatrice (durant l'époque où je travaillais chaque semaine à la télévision avec le fameux Jacques Martin)... Je collaborais toujours avec trois ingénieurs du son, Bernard, plutôt bon, "Dédé", quasiment génial de sa race, et Christian, à l'inverse d'une telle nullité que l'on finissait par se demander, comme Woody Allen, s'il n'avait pas "le nez à la place des oreilles", lol ! Et bien à une certaine époque, la télévision fut obligée de nommer un "chef responsable" des ingénieurs du son, alors devinez lequel d'entre tous fut sélectionné ?
    Et oui : bien sûr, le plus nul des trois... En avouant à tout le monde d'une façon à peine dissimulée : "Là, au moins, à la place où il se trouve désormais, il gagnera peut-être légèrement mieux sa vie, mais au moins, il ne réalisera plus jamais de prises de son, et c'est toujours ça de gagné" !

    Faites une légère transposition niveau graphisme et peinture, et vous verrez très exactement ce que je veux dire, malheureusement...

    Libellés : , , , , , , , , ,