À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, juillet 02, 2010

    JOHANNES BRAHMS

    L'un des plus grands du Monde, selon moi !
    Et dire que je n'en raffolais pas durant ma jeunesse, disons pas avant d'avoir 25 ans, et encore... Alors que là, ceci devient quasiment le contraire : en pure harmonie avec Anton Bruckner ou Gustav Mahler (qui hélas n'ont jamais rien écrit pour piano, même si j'aime bien réduire de temps en temps leurs partitions d'orchestre), il apparaît toujours dans mon cerveau, mes oreilles et mes doigts, comme l'un des compositeurs les plus mystiques ayant jamais existé dans le monde (exception faite, bien évidemment, de l'incontournable Johann Sebastian Bach, lol) !
    Je le joue toujours énormément dans l'année, mais alors là, vu que je suis depuis quelques jours en vacances, j'ai dû m'en taper aujourd'hui quasiment quatre heures, sans le moindre déplaisir... Alors bien sûr, je vais vous donner quelques extraits de tout ce que j'ai joué cet après-midi (mais bien évidemment par de très grands interprètes, probablement bien meilleurs que moi, vu qu'à l'heure qu'il est, je ne me suis même pas encore jamais penché sur la façon de mettre mes propres versions sur Youtube) !
    À commencer par cet Op.76 N°6, joué par le très célèbre Heinrich Neuhaus (1882-1964) :

    Et juste après, le très mystique Op.76 N°7 interprété par le fameux Glenn Gould (1932-1982), d'une façon bien plus lente qu'habituellement, ce que j'adore :



    Ce qui du coup m'a donné beaucoup de mal à comprendre sa version "relativement" rapide de la très connue Rhapsodie Op.79 N°1, ce qui n'est normalement pas son habitude (personnellement, je la joue nettement plus lentement, non pas en raison de problèmes techniques, mais par pure conviction) :



    Même opinion de ma part vis à vis de la tout aussi sublime Rhapsodie Op.79 N°2 jouée par la célèbre Martha Argerich (1941~), commencée plutôt lentement, et hélas attaquée d'un seul coup très rapidement dans les fameux "accords héroïques" de Brahms, ce qui me gêne beaucoup... D'un autre côté, inutile que je continue à vaguement "critiquer" l'une des meilleures pianistes du monde, capable tout de même de se taper le monstrueux Troisième Concerto de Rachmaninov quasiment les doigts dans le nez, lol !



    Bon... Histoire de me décaler dans le temps, j'ai tout de même fini par me rendre, en fin d'après-midi, sur l'Op.116 N°6 de 1892 (soit cinq ans avant la mort de Brahms), que je vénère absolument ! Je ne connaissais pas du tout ce pianiste Cyril Porra, mais très franchement, j'adore cette façon lentissime de jouer Brahms, ce qui est très exactement ma façon de faire (sauf que désormais, je refuse systématiquement de porter ces fringues "de tache" des musicos classiques, lol) !



    Pour être tout à fait honnête, disons qu'en réalité, j'ai joué l'intégrale de ce magnifique Op.116, entre autre le très romantique N°2, très bien interprété ici par la (très jolie & très douée) pianiste russe Evgena Rubinova :



    Et bien sûr le très bel Adagio, joué exactement "comme ceci me plaît" par le fort célèbre Glenn Gould (bon, OK, lui, ce n'est pas un amateur de pantacourts & de Reebok tout comme moi, mais il a toujours joué sans costume, en chaussettes et sur une chaise basse, sans que jamais personne ne lui reproche la moindre chose, comme quoi...) :



    Comme quoi : aucune raison pour que je ne change désormais mes habitudes personnelles, qui certes continuent à gêner pas mal de monde dans le milieu soi-disant "classique" (que je nommerais plutôt pour ma part le "milieu chiant et gavé de sa race", en résumé), mais qui en général amusent beaucoup la plupart des parents d'élèves, qui n'ont normalement absolument rien contre, et qui en plus, pour tout dire, seraient même la plupart du temps à 90% pour...
    En attendant (et juste pour finir), une autre oeuvre de Brahms qui me "scotche" complètement avec laquelle j'ai d'ailleurs terminé ma journée de piano, les Variations Op.21 N°1 que je trouve absolument géantes, alors qu'il a pondu tout ceci n'ayant quasiment que 28 ans, bref, j'hallucine, quoi !!!

    En résumé : j'espère que vous aimerez beaucoup tout ce que je viens de vous présenter, vu que j'adore ça indéfiniment (au point d'en devenir fou furieux, lol) !

    Ah oui, alors tiens, je vais du coup vous proposer un "vote", juste histoire de rigoler, et de savoir si j'ai raison ou tort :
    1) Accepteriez-vous que désormais, les musiciens "classiques" jouent habillés comme ils le veulent, autrement dit pratiquement à 100% comme les artistes de JAZZ, de ROCK'N ROLL ou de RAP, si ça les amuse (comme moi, en l'occurence... Merde, on est tout de même au XXIème siècle, mine de rien, non) ?
    2) Ou bien préféreriez-vous qu'ils restent habillés commes toutes ces grosses taches du XIXème siècle, avec du noir & du blanc, ou encore (si mes souvenirs sont bons), du blanc & du noir, du blanc & du blanc, ou encore du noir & du noir ???

    Merci d'avance de votre choix, lol !

    Libellés : , , , , , , , ,