À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • jeudi, janvier 28, 2010

    CONCERT

    Heureusement à 20h, cette fois-ci !
    Ce qui me permettra, comme souvent, de dîner juste avant dans le très fameux restaurant Sushi Gourmet du coin, ce qui rend toujours le concert d'autant plus sympathique et réussi (meilleure preuve dans cet article, avec 99% des "comments" d'accord avec le "pauvre" pianiste)...
    Comme d'habitude, concert d'une petite heure 100% gratuit, mercredi 3 février dans le Conservatoire Francis Poulenc, 11, rue Jean de La Fontaine, 75016 :

    Cette fois-ci, il y aura entre autres la très bonne violoniste Nelly, quelques élèves trompettistes de Christian, également excellents, ainsi qu'une plutôt jeune altiste, avec qui je vais jouer ce très joli morceau de Dvořák, que j'aime beaucoup :

    Alors viendez nombreux, si jamais ceci vous tente !
    Je ne sais pas encore comment je serai habillé, vu qu'à cause du froid en ce moment, il y a assez peu de chances que je puisse profiter de mon tout récent cadeau d'anniversaire (que j'adore, mais plutôt lié au printemps et à l'été) :

    Mais aucune inquiétude : parmi ma quarantaine de Buffalos idéales en plein hiver, je vais forcément trouver quelque chose de très joli (en tout cas, beaucoup plus que la combinaison chemise blanche + smoking noir, que je déteste depuis plus de dix ans, et dont j'ai d'ailleurs presque tout foutu le peu que j'avais à la poubelle il y a quelques jours, lol) !

    Conservatoire Francis Poulenc, 11, rue Jean de La Fontaine, 75016, PARIS, le mercredi 3 février à vingt heures précises...

    P.S (04/02/2010) : En fin de compte, les fameuses Buffalos furent celles-ci (bien "barrées"), avec l'un des superbes T-Shirts de chez TS-Store !

    Libellés : , , ,

    dimanche, janvier 24, 2010

    HAPPY BIRTHDAY TO ME !

    Officiellement, le 25 janvier à 00h15...
    En réalité, grâce à Greenwich, le 24 janvier à 23h56 (mais bon, ça va, c'est toujours verseau, ascendant balance, lol) !
    Ce qui va BEAUCOUP me faire chier cette année, c'est que pas mal de paramètres vont quasiment m'interdire de faire une grande "fiesta" comme d'habitude, avec normalement une trentaine de personnes (comme l'an dernier, à voir ici ou )...
    1) Primo, déjà, pas mal de gens ne seront pas libres le fameux samedi 06/02 où je voulais le faire (ou encore le 13/02, autre option)...
    2) Secondo, soit je me suis définitivement brouillé avec certains musiciens ou chanteurs (Emmanuel & Marco), soit je n'en ai plus beaucoup de nouvelles (Jean-Luc & Sarah, voire Sat, très curieusement depuis qu'elle s'est mise à la musique, ce qui aurait logiquement dû nous rapprocher, lol) !
    3) Terzo, certaines de mes Blogueuses favorites (Ccil ou Lunapei, entre autres), qui habitent désormais plutôt assez loin de Paris, vont avoir beaucoup de mal à venir, ce qui ne rend pas non plus les choses très faciles...
    Alors bon, du coup, je ne vais probablement rien faire, pour une fois !
    Dommage, c'est très con, ceci me déçoit pas mal, mais bon, la vie est comme ça, de temps en temps, quoi, pas toujours positive à 200%...
    DSL pour l'absence totale d'images (ce que je ne fais jamais, normalement), mais histoire de me rattraper, il y en a un paquet sur l'article de janvier 2007 (avec beaucoup de photos of myself, entre 5 jours et 48 ans) , lol !
    Ou encore mes réponses au fameux questionnaire de Proust, si cela vous tente...

    Libellés : , , , , ,

    vendredi, janvier 22, 2010

    VANITÉ & HUMILITÉ…

    Mais oui, today, c'était la Saint Vincent, lol !
    Alors bon... Peut-être que je ne devrais pas, mais je vais tout de même essayer de me décrire personnellement, conformément à ce titre, en parlant tout d'abord pour une fois de mon "orgueil" (comme tout le monde, bien sûr), mais aussi de ma gentillesse et de mon respect des gens, notamment des très jeunes élèves (pas comme tout le monde, snif) !
    Adoncques, bien sûr, je commence par "le pire", l'orgueil...
    CE DONT JE SUIS TRÈS FIER :
    1) Primo : la musique, bien sûr...
    Et juste histoire de parler de mon plus lointain souvenir d'enfance, lorsque j'avais quatre ans, je crois, c'était d'écouter en permanence (à l'époque) le disque de 33 tours de mon père avec quelques Toccatas de Bach pour orgue, et je me souviens encore très bien que dès que le saphir arrivait à la fin du disque, pouf, je le remettais automatiquement au tout début, sans jamais me lasser... Bref, un môme incurable, en résumé, lol ! Mais tant mieux, vu que ceci a favorisé pas mal de bonnes choses dans ma vie : être nommé très peu de temps après mon premier prix de déchiffrage à l'ENMDP professeur en cette même prestigieuse école, à l'époque le plus jeune de l'endroit (je crois que je ne devais même pas avoir 26 ans) ; par la suite, grâce à Pierre Petit, directeur de cette même école et très copain avec Jacques Martin, de m'être branché une dizaine d'années durant sur ses émissions, soit en tant qu'arrangeur, soit en tant qu'allié des ingénieurs du son (ce qui, en gros, a quasiment payé 60% de mon appartement Haussmann de 65m2 dans le XVIIème, de nos jours quasiment inabordable) ; et enfin, d'avoir réussi en 1987 à être le premier nommé à l'occasion du premier prix d'accompagnement du CNSMDP, ce qui doit au mieux arriver à deux ou trois élèves par an (ce qui représente en gros, adoncques, depuis 22 ans, une cinquantaine de personnes dans toute la France, et là, inutile de dire que vu la difficulté de la classe et du concours, je suis plutôt assez fier de moi, lol) !

    2) Secondo, la littérature, évidemment... Autrefois, j'aimais énormément lire (notamment Joyce, Faulkner, Borges, Wittgenstein, etc...), malheureusement, ceci m'a beaucoup passé, depuis que je suis désormais devenu, comme chacun le sait, un véritable "accro" d'Internet. N'empêche que j'ai tout de même réussi à publier jusqu'à présent quatre bouquins chez de très bons éditeurs (à voir ici), et rien que cet exploit des choses, ceci me rend définitivement content pour toute ma vie, même si Dieu a décidé de me faire crever demain... En tout cas, celui que je préfère (vu que c'est le dernier, bien sûr, et en même temps mon tout premier "vrai" roman"), c'est celui-ci, au sujet de la vie très "barge" d'un autre verseau tel que moi, le malheureusement plutôt méconnu organiste Français Louis Marchand (1669-1732), pourtant bien supérieur musicalement à ses contemporains Couperin ou Rameau, de la même époque :

    3) Terzo, la peinture, l'aquarelle, ainsi que l'art de la décoration, trois domaines que je n'ai pas non plus pratiqués depuis un bon bout de temps, mais je pense que si je m'y remettais, ceci me prendrait au pire une grosse semaine de galère (guère plus, je pense)...

    CE DONT J'AI TROP HONTE (POUR COMPENSER)....

    1) Primo, un gros paquet de domaines où je me révèle totalement nul (mais alors vraiment "nul de chez nul", en résumé) : primo, la danse et presque tous les sports, évidemment, vu qu'en général, ceci m'ennuie énormément... 2) Secundo, le chant (j'ai beau l'adorer, et ne pas trop mal jouer du piano avec elles ou eux, dès que j'essaye de chanter moi-même, bref, c'est l'horreur, complètement faux, d'une nullité absolue) ! 3) Tertio, la poésie... Et pas mal d'années plus tard, j'ai fini par comprendre pourquoi : c'est parce que je lis (comme je déchiffre le piano) beaucoup trop vite, lol ! Ce qui me va très bien pour un roman, mais pas pour une poésie, c'est certain... Et là, curieusement, j'écoute d'un seul coup un disque de Léo Ferré ou de Claude Nougaro, et je me dis : "Mais putain, c'est trop génial, ce texte, là, ça vient de qui " ? Et en regardant la pochette, je m'aperçois - OK, la grande "Te-Hon" pour moi - qu'il s'agit de Verlaine ou de Rimbaud , dont je ne captais absolument rien en les lisant à 200km/h !!!
    4) Quarto, le fétichisme bien connu des verseaux, celui des très belles chaussures, à voir sur mon autre Blog, comme d'habitude (mais bon, on ne peut pas vraiment appeler ceci un "défaut", surtout que ce n'est pas bien méchant, n'est-ce pas) ? Hahaha, même tout jeune, j'ai toujours pris le parti de m'assoir à côté des plus jolies filles de l'école, devinez où je suis, lol !

    DSL, je n'y peux rien, mais je me suis toujours entendu 712% fois mieux avec les jeunes filles qu'avec les garçons... Je n'y peux rien, j'aime ça, j'adore toujours ça à 95%, même sans aucune option dite "sexuelle", ce sont en général des personnes très ouvertes et très communicatives, notamment du fait (bien connu, à lire ici) que l'espace entre leurs deux hémisphères du cerveau est beaucoup plus mince que chez les hommes (hahaha, sauf les verseaux, like me, lol !), ce qui fait qu'en général, j'ai plutôt un certain mal à les supporter, tous ces cons (en résumé) !
    5) Quinto : Pour finir, très gros défaut des verseaux (que forcément, je connais très bien) : nous sommes tous absolument nuls pour l'administration, les conventions, la politique, les finances, la gestion d'argent, entre autres comme ces pauvres Mozart, Schubert, Chopin, etc... tous morts quasiment sans le moindre centime ! Pour tout dire, ceci m'ennuie tellement que désormais, je n'ouvre même plus les lettres de la BNP, d'EDF, de GDF ou d'Orange, qui se dirigent d'emblée vers la poubelle, re-lol !

    Mais bon... J'ai tout de même été assez jeune, l'un de ces quatre (comme tout le monde) :

    Hélas, il ne me reste plus que deux trois jours à passer, et mon anniversaire des 51 ans (snif, je vais chialer, là) va se précipiter le 25 janvier...
    Sauf que (vu que l'on doit se baser sur Greenwich, avec 19 minutes de décalage), mon fameux 25 janvier à 0h15 correspond en réalité au 24 janvier, à 23h56 !
    Curieusement, je connais énormément de gens qui ne croient pas du tout à la puissance du thème astrologique de naissance (beaucoup plus qu'il y a une quinzaine d'années, étrangement), alors que de mon côté, j'en suis toujours client à 712%, lol !

    Pourquoi aimé-je autant la musique, la montagne, les avions, le froid glacial et la vie de la nuit ???
    Sinon le fait d'être né très tard, triple fois signe d'air (hum, j'aime bien ça) : verseau ascendant balance, avec en prime mercure dominante sur le fond du ciel, autrement dit la planète des gémeaux, le seul signe d'air qui me manquait, lol !

    Libellés : , , , , , , , , , ,

    lundi, janvier 18, 2010

    LA "TE-HON" !!!

    Mais oui, la "vraie" !
    Alors que nous sommes censés vivre désormais au XXIème siècle, devinez quelle "Te-Hon" vient de m'arriver il y a peu ?
    Et bien, exactement la même que celle de
    Joseph Haydn (1762-1809), traité d'une façon lamentable par le Prince Esterhazy, de telle sorte que sur la liste de ses "serviteurs", Haydn et les membres de son orchestre arrivaient en avant-dernier, juste avant la liste des chiens (mais oui, incroyable, mais authentique !) :

    Exactement la même "Te-Hon" que celle de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Verseau tout comme moi, admiré par l'empereur Joseph II, mais en même temps méprisé et dirigé par lui, alors que le niveau musical de ce chef d'état était tout de même à "pisser par terre", si je puis me permettre (mais comme le fameux film Amadeus le démontre fort bien) :

    Terzo... Exactement comme le toujours très connu compositeur Erik Satie (1866-1925), tellement méprisé de son temps qu'il ne put pratiquement jamais habiter à Paris, déjà trop cher, quitte à finir sa vie dans le très sinistre Arcueil-Cachan, à l'époque ville d'ouvriers extrêmement pauvres :

    Alors bon, pourquoi ai-je dans le passé (hum, le lointain passé, 1985, lol !) écrit un énorme pavé sur Erik Satie ???
    Et bien, probablement parce que je devais avoir eu à l'époque une sorte de "prémonition", la prémonition qu'il allait m'arriver l'un de ces jours à peu près la même chose qu'à l'un de ces trois compositeurs dans l'une des écoles de France, quelques centaines d'années plus tard - école dont je ne citerai pas le nom, histoire de rester discret, très respectueux, et de n'impliquer personne !

    Pour faire vite : il se trouve qu'assez souvent, j'accompagne un assez gros paquet d'élèves (violonistes, altistes, clarinettistes, etc.), en théorie de 15h à 18h30, mais en pratique très fréquemment de 15h à 19h, vu les petits "retards" (cumulés) de tout le monde... Alors bon, je suis (normalement) gentil : ceci ne me gêne pas trop, et même, pour tout dire, j'adore ça !
    Le seul problème : c'est que pour la première fois de ma vie, je crois, l'on m'impose de commencer le concert à 19h30, autrement dit avec le dos, les épaules, et (surtout) les doigts bien fatigués, sans même me permettre de faire la pause minimale - et légale, du reste - d'une heure dans l'un des restaurants du quartier... Non pas que je l'exige a priori, mais pour moi, passer une bonne heure très favorable dans un lieu différent avant toute interprétation me permet de me détendre, de penser à autre chose, de rêver un peu, le tout avec, en résultat final, un très "géant" concert (forcément), comme celui de la semaine dernière :

    Et alors là, après avoir discuté et envoyé une dizaine de mails à la direction, et bien c'est toujours pareil : aucune raison de changer quoi que ce soit, il faut passer par les très pénibles et très complexes voies administratives (oui, OK, nous autres Verseaux, nous sommes ultra-nuls en ce domaine, c'est bien connu !), et rien ne se trouve résolu, au final...
    Dommage que je ne sois pas assez riche pour être "rentier", là... Quitte à juste garder ma très chère ENMP, une école à deux minutes à pied de chez moi, où tous les élèves sont de très haut niveau, où les lieux (et les pianos) sont d'une beauté absolue, très bien accordés & entretenus, et où l'on fixe toujours habituellement soi-même l'heure souhaitée des concerts !

    Dommage, dommage, très dommage...

    Libellés : , , , , , ,

    mercredi, janvier 06, 2010

    SUPER CONCERT !

    Avec de très beaux morceaux...
    Mais aussi - soyons honnête - de très bons élèves du Conservatoire Francis Poulenc, exactement comme la dernière fois, en décembre de l'année passée, où je me suis bien éclaté au piano, lol !
    Histoire de vous mettre l'eau à la bouche, ce concert (gratuit, je le précise, comme d'habitude) va commencer avec deux très jeunes filles au violon alto, Céline et Victoria, qui vont chacune jouer l'un des deux premiers mouvements d'une très jolie Sonatine de Antonín Leopold Dvořák (1841-1904), la preuve ici, avec le second :

    Ensuite, Antoine va nous offrir le premier mouvement d'un Concerto de Carl Stamitz (1745-1801) - mais oui, le même Antoine que lors du dernier concert :

    Ainsi, d'ailleurs, que le même Maxime (toujours au violon alto), qui cette fois-ci va nous régaler du second et du quatrième mouvement de l'ultime Sonate Op.120 en Fa mineur de Johannes Brahms (1833-1897) - et là, rien à dire, j'en prends déjà mon pied d'avance, tellement j'adore cette œuvre sublime (même si, pour être honnête, le final s'avère toujours "hard" de chez "hard" à bosser, lol !) :


    Pour changer un tout petit peu, une très douée clarinettiste, Solène, va nous interpréter une pièce extrêmement virtuose - mais assez amusante, au bout du compte - d'un compositeur Français fort peu connu, Paul Jeanjean (1874-1928), avec pour finir (bien que l'ordre définitif ne soit pas encore certain) l'également très douée violoniste Nelly, avec laquelle nous allons jouer - dans sa réduction pour piano & violon - le trop génial dernier mouvement du Concerto ultra-célèbre de Max Bruch (1838-1920), meilleure preuve dans cette version mondialement connue du trop fameux Itzhak Perlman :

    Bon, que dire de plus ? OK, deux garçons contre quatre filles, on ne sait pas d'avance qui va gagner... Sinon qu'avec Me, Myself & I au piano (âgé de plus du double des plus "vieux" élèves, qui doivent avoir 20 ans à tout casser), disons que je vais me compter deux fois, ce qui fait : quatre garçons contre quatre filles, adoncques, nous avons encore nos petites chances, lol !

    Non, je déconne, là, bien sûr... Important rappel, pour finir : le concert (gratuit) aura lieu à 20h très précises, au Conservatoire Francis Poulenc, 11, rue Jean de La Fontaine, 75016... Et pour ceux que ceci tenterait (tout comme moi, d'ailleurs), l'un des plus sublimes restaurants Japonais de Paris situé juste à côté ouvre exactement à 19h, et en outre sert très rapidement, adoncques, comme je le fais à chaque fois : aucune raison de se priver de ce plaisir supplémentaire !!!

    Libellés : , , , , ,