À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • lundi, janvier 18, 2010

    LA "TE-HON" !!!

    Mais oui, la "vraie" !
    Alors que nous sommes censés vivre désormais au XXIème siècle, devinez quelle "Te-Hon" vient de m'arriver il y a peu ?
    Et bien, exactement la même que celle de
    Joseph Haydn (1762-1809), traité d'une façon lamentable par le Prince Esterhazy, de telle sorte que sur la liste de ses "serviteurs", Haydn et les membres de son orchestre arrivaient en avant-dernier, juste avant la liste des chiens (mais oui, incroyable, mais authentique !) :

    Exactement la même "Te-Hon" que celle de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Verseau tout comme moi, admiré par l'empereur Joseph II, mais en même temps méprisé et dirigé par lui, alors que le niveau musical de ce chef d'état était tout de même à "pisser par terre", si je puis me permettre (mais comme le fameux film Amadeus le démontre fort bien) :

    Terzo... Exactement comme le toujours très connu compositeur Erik Satie (1866-1925), tellement méprisé de son temps qu'il ne put pratiquement jamais habiter à Paris, déjà trop cher, quitte à finir sa vie dans le très sinistre Arcueil-Cachan, à l'époque ville d'ouvriers extrêmement pauvres :

    Alors bon, pourquoi ai-je dans le passé (hum, le lointain passé, 1985, lol !) écrit un énorme pavé sur Erik Satie ???
    Et bien, probablement parce que je devais avoir eu à l'époque une sorte de "prémonition", la prémonition qu'il allait m'arriver l'un de ces jours à peu près la même chose qu'à l'un de ces trois compositeurs dans l'une des écoles de France, quelques centaines d'années plus tard - école dont je ne citerai pas le nom, histoire de rester discret, très respectueux, et de n'impliquer personne !

    Pour faire vite : il se trouve qu'assez souvent, j'accompagne un assez gros paquet d'élèves (violonistes, altistes, clarinettistes, etc.), en théorie de 15h à 18h30, mais en pratique très fréquemment de 15h à 19h, vu les petits "retards" (cumulés) de tout le monde... Alors bon, je suis (normalement) gentil : ceci ne me gêne pas trop, et même, pour tout dire, j'adore ça !
    Le seul problème : c'est que pour la première fois de ma vie, je crois, l'on m'impose de commencer le concert à 19h30, autrement dit avec le dos, les épaules, et (surtout) les doigts bien fatigués, sans même me permettre de faire la pause minimale - et légale, du reste - d'une heure dans l'un des restaurants du quartier... Non pas que je l'exige a priori, mais pour moi, passer une bonne heure très favorable dans un lieu différent avant toute interprétation me permet de me détendre, de penser à autre chose, de rêver un peu, le tout avec, en résultat final, un très "géant" concert (forcément), comme celui de la semaine dernière :

    Et alors là, après avoir discuté et envoyé une dizaine de mails à la direction, et bien c'est toujours pareil : aucune raison de changer quoi que ce soit, il faut passer par les très pénibles et très complexes voies administratives (oui, OK, nous autres Verseaux, nous sommes ultra-nuls en ce domaine, c'est bien connu !), et rien ne se trouve résolu, au final...
    Dommage que je ne sois pas assez riche pour être "rentier", là... Quitte à juste garder ma très chère ENMP, une école à deux minutes à pied de chez moi, où tous les élèves sont de très haut niveau, où les lieux (et les pianos) sont d'une beauté absolue, très bien accordés & entretenus, et où l'on fixe toujours habituellement soi-même l'heure souhaitée des concerts !

    Dommage, dommage, très dommage...

    Libellés : , , , , , ,

    30 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Je dois dire qu'en ce moment je fais du non stop au point que j'ai du mal à trouver du temps pour dormir ; je compatis et me désole que le concert soit "pourri", malheureusement les pianistes accompagnateurs ne sont pas les seuls à avoir une vie de taré !

    Bon courage, et plein d'ondes positives pour toi et ceux que tu accompagneras tant bien que mal.

    T.

    lundi, 18 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci de me souhaiter plein d'ondes positives à l'occasion de ce concert, mais très volontairement, je vais (pour une fois) m'y montrer pour de bon franchement "nul" (mais oui, ça m'arrive, de temps en temps, lol) !

    Et ce n'est ni faute de dormir, ni faute de ne pas aimer mes élèves, comme d'habitude....

    Juste histoire de se rendre compte qu'une fois donnée, le Conservatoire (secret) en question prenne conscience que même malgré mon âge, et malgré le fait que je ne sois ni Haydn, ni Mozart,il ne faudrait pas se foutre de ma gueule à ce point là, quoi...

    Je ne peux même pas te raconter à quel point ceci me rend fou, lol !

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Blogger sarah said...

    Debout ! les damnés de la terre
    Debout ! les forçats de la faim
    La raison tonne en son cratère :
    C’est l’éruption de la fin
    Du passé faisons table rase
    Foule esclave, debout ! debout !
    Le monde va changer de base :
    Nous ne sommes rien, soyons tout !

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ben oui, je suis assez d'accord avec toi, en résumé...
    Sauf que 250 ans après Haydn, pratiquement rien n'a changé : la foule esclave (enfin, disons, le pianiste esclave) reste toujours dans les mêmes conditions !

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    ah, d'accord, je comprend complètement ton énervement. Ca pourrai t'aider de penser que la position de martyre a aussi beaucoup de mérite...tu devrais en parler au élèves que tu accompagne, il pourront peut-être faire pression?
    Sinon on peut essayer de confectionner une poupée
    vaudou de la directrice, et la faire chanter?

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Hahaha, c'est très osé, là, d'un seul coup, XD !
    Sinon, je ne veux pas en parler aux élèves, vu que d'une part ce n'est pas de leur faute, et que d'autre part, je m'entends toujours très bien avec eux (enfin, disons plutôt "elles", à 90%, en réalité)... Quant à faire pression, c'est déjà tellement impossible à mon âge que je n'imagine pas ceci de leur part, entre dix et vingt ans, lol !

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Anonymous sylvain said...

    C'est vraiment triste... Ne désespérez-pas. Vos nombreux centres d'intérêt devraient vous épauler. Pour s'en tenir au 18ème, Jean-Frédéric EDELMANN (auteur de la musique de la Marseillaise ?) fut guillotiné et Haydn trouva un mécène, Johan Peter Salomon. Allez, courage! A bientôt.

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Anonymous Chah said...

    Oui c'est clairement abusé. Mais il ne faut pas que ça te rende fou: l'énervement va passer, ce genre d'incident fâcheux restera sûrement très exceptionnel. Il est vrai que je ne m'imagine pas du tout les limites d'un instrumentiste, d'un pianiste très précisément; à quel moment est-il vraiment fatigué, quand doit-il laisser ses mains au repos, etc ? Je n'ai aucune notion de tout cela. Et est-ce que tu enchaînes sur un concert très long? Des fois, ils étaient très courts.
    Je pense que tu es énervé aussi parce que tu es très "professionnel", très exigeant avec toi-même. Il y a le facteur fatigue certes mais tu as surtout peur de faire un concert "pourri". Je ne me fais vraiment pas de souci à ce sujet. Même quand tu pianotes simplement, on a l'impression que c'est du top niveau. On n'y verra que du feu!

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci pour cet encouragement (je vais en avoir très besoin demain, lol) !
    J'étais au courant, pour le mécène de Haydn, qui l'a effectivement plusieurs fois fait venir à Londres à la fin de sa vie, mais je ne connaissais pas du tout Frédéric Edelmann... Effectivement, ce fut bel et bien un musicien guillotiné, mais pas l'auteur de la Marseillaise, le très fameux Claude Joseph Rouget de Lisle (qui semble du reste avoir par miracle échappé à la guillotine, de son côté) !

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Chah@ : Malheureusement, si je ne commence pas à râler dès maintenant, ce genre d'incident fâcheux non seulement ne va pas se trouver exceptionnel, mais devenir quasiment coutumier aux yeux de la direction du Conservatoire, capable (ou coupable ?) du même respect envers les musiciens que du temps de Mozart & Haydn...
    Tout ce que je demande, après quatre heures de piano dans l'après-midi, c'est une bonne heure de pause avant de réattaquer un concert d'au minimum une heure (même chose, sinon pire, pour une chanteuse, n'est-ce pas ?)... Non seulement ceci me repose le dos, les épaules et les mains, mais cela me permet aussi de me réjouir de complètement autre chose durant une bonne heure, ce qui rend toujours le concert génial (en tout cas, je le ressens vraiment ainsi, meilleure preuve la semaine dernière, lol) !
    Ceci dit : merci bien pour tous les compliments !!!

    mardi, 19 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    Vincent, tu as 200% raison !
    Moi qui fait (quasiment) le même genre de métier, je passe aussi mon temps à lutter contre ce genre d'attitudes débiles des directeurs (ou des directrices), qui visiblement n'en ont vraiment rien à foutre de la musique...
    Alors quand tu cites le mot de "mépris", je trouve ceci très justifié, en réalité !
    Bon courage pour demain, tout de même (même sans avoir mangé, lol) !

    Signé : Jérôme...

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci bien, Jérôme (hahaha, non seulement, je te connais bien en tant qu'ex-élève, mais en prime, c'est mon second prénom, celui du premier traducteur de la Bible, lol) !
    Demain, je ne sais pas trop ce que ceci va donner, en fait... Je ne supporte absolument pas de jouer en concert sans avoir fait un bon repas auparavant, et surtout sans avoir reposé mon dos et mes doigts durant une bonne heure !
    Mais bon, si tout le monde décide de s'en foutre une bonne fois pour toutes... Et bien je crois que je m'en foutrais aussi, en résumé !
    Comme déjà dit : si le concert est "pourri", cela sera la faute de beaucoup (beaucoup) de gens, SAUF moi, lol !!!

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    Je comprends ta révolte, les accompagnateurs, en France, sont considérés comme des outils, bien qu'ils soient souvent plus forts que les profs de piano qui, eux, sont considérés et même, parfois, se la pètent un peu et tout cela parce que les accompagnateurs travaillent énormément quand on a besoin d'eux et peu le restant de l'année. Je crois que c'est partout pareil mais, pour te consoler (puisque tu ne vas pas te faire de sushi), les élèves, eux, te connaissent et savent parfaitement ce que tu fais pour eux.
    Je suis de tout coeur avec toi et je dis, pardonnez leur, ils ne savent pas qui ils ont la chance d'avoir comme accompagnateur et Dieu te le rendra au centuple.
    Merde.
    Fred LeLaà448 (aujourd'hui)

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Anonymous mathieu said...

    Courage Vincent , en effet je comprends comme ça n'est pas facile de ne pas pouvoir se reposer avant le concert ; de toute façon je suis sûr que d'une part ce ne sera pas "nul" comme tu le dit et que si tu ne te sens pas à l'aise ce soir au moins nous on saura pourquoi!
    et oui le sushi à coté du cons est un des meilleurs que je n'ai jamais mangé!!
    tu pourras peut être y passer après pour te détendre?
    en tant que verseau aussi l'administration et tout ça j'ai bien compris depuis longtemps que c'était long de faire changer les choses...quoi faire alors?

    Bises à toi

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Fred@ : Merci beaucoup ! En grande partie, je pense que tu as probablement raison... En tout cas, les élèves, je les aime beaucoup, ce n'est pratiquement jamais avec eux (disons, "elles", plutôt) que j'éprouve le moindre problème...
    Enfin bon, si Dieu va me le rendre au centuple, ce sera déjà ça, lol !

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Anonymous Rémy said...

    Si y'avais pas de cons, qu'est-ce qui nous rendrais intelligent, et de qui on pourrait se moquer, et contre qui on pourrait décharger notre haine ? Hein ? Haha !

    C'est l'excuse que je me donne pour me calmer dans ces moments là, comme par exemple, quand j'apprend que les artistes les mieux payés en France sont Johnny Hallyday, Mylène Farmer et Calogéro, ou que même tout simplement des groupes de rock comme Superbus existent, ça, ça rend aussi totalement fou, parce que bon, chacun ses goûts, d'accord, et encore j'ai du mal parfois à concevoir le concept, mais c'est que cela reflète bien le niveau de la culture et du mauvais goût incroyable de la France qui font péter l'audience de "Plus belle la vie" et de "Bienvenue chez les Ch'tis", une france de gros BEAUFS quoi !!. Alors merde, où c'est, la planète bon goût ??
    Et puis, au niveau du sujet des règles sociales, comme ton cas, c'est de la connerie pure, et c'est sûrement comme ça partout, au lycée, je ne sais quel abruti vient de voter une loi pour l'interdiction des couvre-chefs dans l'établissement, ce qui fait que dans les jours comme aujourd'hui, où il pleut beaucoup, et bas les capuches sont interdites, et on se retrouvent trempé, si c'est pas de la connerie ça !

    Donc bon, la révolte, le boycott, y'a que ça de vrai, je crois bien, et c'est le seul truc qui marche apparemment, parce que la logique passe en dernier, là où règne la mauvaise foi...

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Juste histoire de rigoler, le mail que je viens de recevoir de la part d'un instrumentiste à cordes, tellement nul niveau Internet qu'il ne sait même pas laisser les "comments" ici :

    "Vincent,
    Dans quel état te mets-tu pour 30 mn de décalage !!!
    Je te rappelle qu'il ne s'agit que d'une audition et non d'un concert... Une décision a été prise par la direction, bonne ou mauvaise, tu as à la respecter et ne pas te mettre en difficulté pour une histoire de sushi" !!!

    Incroyable, ça, de voir à quel point les cordes sont d'emblée des veaux et des esclaves (en tout cas, pas comme nous autres pianistes verseaux, dirait-on)...
    Si un jour, la direction décidait de le faire commencer à six heures du matin et finir à minuit, il ne pourrait donc, si je déduis bien, s'empêcher de tout respecter les yeux fermés... Et en prime, la phrase qui m'énerve le plus chez lui, c'est : "Je te rappelle qu'il ne s'agit que d'une audition et non d'un concert" ! Peut-être voudrait-il aussi que je joue comme un con, tant qu'à faire ???
    Vu de mon côté, les "auditions", je ne connais pas, désolé... Toutes les fois où je mets les pieds dans une salle de concert, je m'implique comme lors de tout concert (même s'il s'agit d'élèves) !

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Rémy@ : Exact, très cher neveu ! "S'il n'y avait pas de con(ne)s, qu'est-ce qui nous rendrait intelligent" ?
    Tu devais sûrement regarder le journal TV en même temps que moi, parce que j'ai aussi appris avec la même grande consternation que les deux "musiciens" (exprès, les guillemets) les mieux payés de France étaient Johnny Halliday & Mylène Farmer - bref, entre 7 et 10 millions d'Euros par an, tout compte fait, je crois que ceci ne me gênerait pas, lol !
    Et bien sûr, je suis aussi 100% d'accord avec toi concernant les fameux films "réputés", de même que les personnes qui se permettent quasiment une sorte de "dictature", du simple fait qu'elles se trouvent directeurs de certains établissements...
    En tout cas, bravo pour le commentaire (il faut dire qu'un ascendant sagittaire, tout comme le grand Beethoven, a très souvent le même mal fou que les verseaux à supporter ce genre de comportements limite "fascistes") !!!

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    Euuuh...

    J'ai le droit de dire que les cordes sont pas tous des cons et des veaux ? Je voudrais pas en remettre une couche mais les généralisations toutes faites, ça c'est le summum de la connerie.

    En tout cas, je suis bien contente que ça se soit en fin de compte bien passé, ç'aurait été dommage que les élèves pâtissent de la crétinerie de leur direction.

    Allez, courage ! (et vive les béliers violoncellistes, na :p)

    T.

    mercredi, 20 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Hahaha ! Oui, bien sûr que je suis d'accord avec toi (et qu'adoncques, je ne fais pas partie du summum de la connerie, du moins je l'espère)...
    "Cons et veaux", ça ne doit être lié qu'à l'alto, alors, en résumé... Vu qu'il est vrai qu'en général, les violoncellistes (et surtout les violonistes, souvent très orgueilleux, hélas) assument très bien leurs responsabilités !
    En tout cas, je suis moi aussi très content que le concert (pas l'audition, comme le dit l'altiste) se soit très bien passé, en résumé...
    Et OK, vive les béliers (comme la seule femme de ma vie avec laquelle je suis tout de même resté marié dix ans, mais oui, lol) !

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    Bonsoir (ou bonjour), cher Vincent !
    Apparemment, je dois être la première mère d'élèves à laisser un commentaire sur votre Blog (que je ne connaissais pas, mais que j'apprécie beaucoup)... Le concert de cette soirée était très agréable, avec beaucoup de morceaux très différents, de très bons élèves, et un professeur très sympathique, tout comme vous !
    Concernant votre opinion vis-à-vis des horaires, je suis complètement d'accord avec votre point de vue, car mon propre travail me permet toujours très difficilement d'être là à 19h30 (je suis d'ailleurs arrivée en retard ce soir)...
    Probablement à très bientôt !

    Marie

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Chère Marie (mais oui, je vous identifie tout de suite, lol !), merci beaucoup pour tous ces compliments... D'autant que tous vos enfants sont extrêmement doués pour la musique, alors je vois très bien de quoi vous souhaitiez parler !
    Il est vrai que ce concert était vraiment très sympathique... A priori, j'avais décidé de "faire la gueule" et de jouer "comme un con", mais rien à faire, la pure puissance de la musique dans mon crâne était tellement forte que - comme d'habitude - je me suis investi à 712% dans ce concert (et non pas dans cette "audition", comme le prétend de façon plutôt méprisante un ami altiste que je connais très bien)...
    En tout cas, merci beaucoup de votre "comment", vu que très étrangement, la plupart des professeurs de musique m'ont l'air extrêmement peu doués sur le Net (genre, j'ai dû envoyer des mails à plus d'une trentaine d'entre eux, et seulement trois ou quatre ont été capables de me répondre) !
    Pour tout dire, ceci m'épate toujours, tellement dans mon esprit, Internet & son coté aérien, virtuel, parfois quasi-mystique, se révèle (de mon pur point de vue de verseau ascendant balance) plutôt très proche de la musique, quelque part...
    En tout cas, merci du "comment", et à très bientôt !
    P.S (concernant une certaine tradition des Blogs) : Habituellement, les "comments" sont toujours censés être laissés en tutoiement (like the Englishs), alors je vous en prie, ne vous gênez pas la prochaine fois, lol !

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Anonymous Cha la brebis galante said...

    Mouais, en fait tu filtres à fond les comments, et je suis bien dég que tu n'aies pas mis le mien ! (celui qui fait tâche).
    En fait, quand je lis la demi-tonnes de comments qui abondent dans ton sens, je trouve que tu n'es pas très fair-play de censurer le pauv'petit comment à moi qui va en sens inverse, d'autant que cela aurait pu si ça se trouve raviver la polémique et t'apporter une autre demi-tonne de (bons) comments encore plus enflammés !! Ouaouhhhhhhh !!!!
    Bref... Si ça s'trouve, j'écris encore pour des prunes, pourtant c'est toi qui me demandes d'écrire des comments !!! (snif). Si ch'ti lô passe pô, ej'mécrase !!!
    Biz quand même !!! ;-)
    Oups'

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Anonymous Cha said...

    OUAAAAAH !!!
    Ca fait super plaisir de lire Marie sur ce blog !! Une mère d'élèves vraiment sympa, intelligente, encourageante, pas chiante, marrante, galante, trente, quarante, (lol) bref !... et les enfants qui vont avec bien sûr !!!
    Amitiés à Marie & family
    (et bise à Vincent of course !)

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Anonymous Cha said...

    Ne tirez pas sur l'altiste !
    (Re-)Coucou Vincent,
    Please please ! Sois plus clément (pour le moins!)avec l'altiste comme tu l'appelles, ça me fait de la peine de te lire à son sujet... Il s'est démené bien des fois pour te soutenir dans des moments difficiles et s'avère particulièrement bienveillant à ton égard. Personnellement, je le trouve génial avec toi, et je pense que même si tu ne partages pas toujours ses points de vue, tu es vraiment dur avec lui.

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Anonymous Anonyme said...

    hello Vincent me voici enfin sur internet.
    je pense qu'un des gros problèmes dans ce conservatoire ( je ne sais pas comment ils font dans les autres ) c'est justement de ne pas considérer la prestation des élèves sur scène comme un concert, mais plutôt un abattage à la chaîne des oeuvres. d'où souvent un programme complètement illogique, des horaires farfelues ( à l'heure de manger : salle vide ! )
    c'est dommage car je crois même qu'un cadre diffèrent aiderait les élèves à se sentir plus en confiance sur scène. malheureusement je ne suis pas directeur de conservatoire et pas non plus au courant de tout les problèmes administratifs. dans l'idéal je ferais commencer les auditions bien plus tard mais se pose la question du personnel qui devrait fermer le conservatoire encore après...
    alors que faire ?

    à+ !
    Antoine

    jeudi, 21 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Cha@ : Concernant ton premier message (comme tu vois, je n'ai rien censuré, cette fois-ci, lol !), il est vrai que la grande majorité des professeurs, des élèves et des parents d'élèves sont d'accord avec moi, ce à quoi je m'attendais parfaitement... À propos du second message : je comprends très bien ce que tu dis au sujet de Marie (je vois très bien de laquelle tu parles), mais malheureusement, ce n'est sûrement pas elle qui a laissé ce "comment", puisqu'elle n'était pas présente à ce fameux concert...
    Quant au troisième message, et bien DSL, mais je suis de moins en moins clément avec l'altiste en question, et du reste, même chose de son côté, vu que tout juste s'il ne m'a pas agressé cet après-midi au sujet de cet article, justement... Alors bon, tant pis, s'il décide d'être un vrai abruti et un esclave absolu, c'est son problème (de cancer), pas le mien ; nous nous sommes déjà assez peu vus cette année scolaire, mais très probablement, il est possible que peu à peu, je ne le vois plus du tout, tellement ses comportements typiques me mettent mal à l'aise... Tant pis, c'est la vie, c'est comme ça, lol !
    Rien à en foutre, en résumé...

    vendredi, 22 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Antoine@ : Comme je te l'ai déjà dit cet après-midi, merci pour ce message !
    Fort heureusement, tu as une habitude bien moins "débile" que celle de ton professeur d'alto, et je trouve ceci tout à fait honorable... En tout cas, je suis à 100% d'accord avec ton analyse de la situation !
    Sauf que lorsque tu dis : "Alors, que faire ?", à la fin du "comment"... Et bien je n'en sais absolument rien ; malgré ma toute récente réaction (avec laquelle plein de professeurs sont d'accord), c'est tout juste si le milieu administratif daignerait écouter ma récente remarque... Alors comme tu le dis (et cela m'inquiète) : "Que faire" ?
    En tout cas, tu as déjà l'esprit beaucoup plus "ouvert" que celui quasi "coincé" de ton professeur à ce sujet, et rien que ça, c'est déjà pas mal, lol !!!

    vendredi, 22 janvier, 2010  
    Anonymous Cha alors ! said...

    1) OUah ! :-)
    2) Oups !!!!!!
    3) Argh... :-(
    Biz ! ;-)

    vendredi, 22 janvier, 2010  
    Blogger Vincenttheone said...

    Thanks ! Et puis bon, tant pis pour le point N°3, la vie, elle est comme elle est, de temps en temps... Si l'on n'a plus du tout envie de voir quelqu'un, à quoi bon se forcer, n'est-ce pas ?

    samedi, 23 janvier, 2010  

    Enregistrer un commentaire

    << Home