À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, mai 22, 2009

    NEW YORK, NEW YORK !!!

    Une fois n'est pas coutume...
    Normalement, j'évite de parler de mes (très nombreuses) baskets sur ce Blog, d'autant plus que j'ai un Site totalement consacré à ce sujet, donc...
    Mais là, vu la grande classe de la chose, je suis bien obligé de faire un peu de prosélytisme !
    Très bel achat en effet, dans la fameuse série "anniversaire" Reebok Cities, dont j'ai tout de même réussi à me choper récemment sur Ebay (pour pas bien cher, en plus !), le fameux modèle New York :

    Magnifique paire de Freestyle, en hommage à la ville qui ne dort jamais :

    Tout à la fois à la gloire des fameux "taxis jaunes" :

    Ainsi qu'à celle de la plupart des plus célèbres stations de métro de New York :

    Beaucoup plus de photos, de liens, et même de sites d'achats très avantageux, à voir ici, bien sûr, sur Sneakers & Buffalos !

    Enjoy !!!

    P.S 1 : Et vu que je marche beaucoup en ce moment, genre 10 kms par jour, c'est assez sympa d'avoir des baskets "taxis", lol ! Peut-être que ça aide, finalement...

    Ceci dit, en allant donner mes cours à pied aujourd'hui, j'avais trop envie, vers 13h30, par ce temps sublime (mais vraiment sublime, comme rarement à Paris), de me joindre à tous ces touristes sur l'esplanade du Trocadéro... Ne pouvant pas arriver en retard à mes cours, du coup, je me suis vengé en revenant (toujours à pied) dans la soirée, et là, alors même que je ne voulais juste que jouir de la sublime vue sur la tour et le dôme doré des Invalides, je suis tombé sur un groupe de quatre mecs qui faisaient, avec une bande-son "sur mesure", un mélange de Break-Dance, de Hip-Hop, voire de mime... La grande classe, quoi ! J'ai beaucoup regretté de ne pas avoir embarqué mon Nikon, sur ce coup, mais je le ferai très certainement vendredi prochain ! En espérant qu'ils seront toujours là, et que le temps sera aussi sublime (je le souhaite, en tout cas)...

    P.S 2 : Bizarrerie du français qui m'étonnera toujours, on doit effectivement écrire "à pied", et non pas "à pieds" (comme je le faisais naturellement dans le passé)... Strange, non ? Vu que la plupart des êtres humains en ont généralement deux, cela me semblait relativement logique. J'espérais donc avoir quelques éléments de réponse en consultant la vraie "bible" du genre, le fameux Grévisse, mais malgré de très nombreuses citations d'écrivains, elle n'explique cependant pas POURQUOI l'on doit dire "à pied" plutôt que "à pieds", l'option normalement la plus logique (mais bon, tout le monde sait bien que le français est tout sauf une langue logique, lol) !

    Libellés : , , ,

    jeudi, mai 14, 2009

    VILLETANEUSE (BIS) !

    Chose promise, chose due...
    Voici donc, après coup, quelques photos du fameux concert de Villetaneuse organisé par Violaine, l'une de mes anciennes élèves, dont je vous livre en prime "sur le vif" les propres réactions (tout ce qui est écrit en violet est de sa main) :
    Mais oui, mais oui, ça a plutôt bien marché ! Franchement, j'étais contente. Il y a des gens qui sont même restés du début jusqu'à la fin (soit 1h30, ça peut paraître débile, mais dans ce contexte, c'est une belle réussite). Pas mal de gens écoutaient aussi sur le côté, et puis sont passés... c'est l'avantage de jouer dans un lieu de passage :

    L'inconvénient étant bien évidemment l'acoustique, surtout pour le pauvre claveciniste (ça, je veux bien le croire, dans un espace pareil) !

    Mais il y a vraiment eu des réactions sympas, genre le mec qui se pointe et fait : "t'écoutes du classique, toi, maintenant ???" à son pote, s'assoit, et reste lui aussi... Ou un autre, en écoutant l'Élégie de Fauré : "ah ouais, effectiv'ment c'pas gai... mais c'est beau" !

    Bref ! Tout ceci a demandé pas mal d'efforts, mais ça valait le coup. Comme l'a dit la violoncelliste, les gens qui étaient là, tu savais que c'était parce qu'ils en avaient envie :

    Bref, une médaille d'or pour Violaine, en résumé... C'est très beau, ce qu'elle a fait, non, vous ne trouvez pas ? Si les gens ne viennent pas d'emblée à la musique classique, et bien, il ne faut pas hésiter à leur apporter, même si c'est difficile et demande beaucoup de volonté, de temps et d'énergie :

    Comme le dit un livre assez ancien (et assez connu, je crois) : "Laissez venir à moi les petits enfants" ! Ou encore : "Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !", ce qui - bien sûr - sonne 100 fois mieux en latin, pour les amateurs, Et in terra pax hominibus bonae voluntatis !

    Ceci dit, on pourrait aussi fantasmer la même chose dans l'autre sens, avec autant de difficultés (sinon plus ?) dans le milieu souvent très strict et très "fermé" (voire parfois quasiment "coincé & balai dans le cul") de la musique classique, le type qui s'assoit et dit : "ah bon, t'écoutes du Public Enemy, toi, maintenant" ???

    If only...

    Attention, c'est du "méchant" de chez "méchant", ça, comme on le dit maintenant :

    Briser toutes ces barrières à la con, quoi...

    Y compris au niveau vestimentaire, chose pour laquelle je milite très activement depuis des siècles... À tel point que si jamais les parents d'élèves du XVIème (le quartier le plus "chic" de Paris, NDLR) me voyaient débarquer du jour au lendemain pour faire un banal concert en costume-cravate, après toutes ces années où j'ai fini par persuader tout le monde que la musique "classique" pouvait tout aussi bien s'écouter (sinon mieux) en T-Shirt, baskets ou Buffalos, je crois qu'ils seraient au bord de la crise cardiaque, là...

    En tout cas, ce soir (c'est bientôt les vacances d'été, après tout), j'avais bien envie me défouler, et grâce à Zoun, qui m'a fait découvrir ce site totalement "barré" de Bombay.TV, ma foi, je crois que je ne me suis rarement autant amusé de ma vie, à faire ce genre de conneries, lol !

    <a href="http://www.grapheine.com">identité visuelle Graphéine</a>

    OK, c'est très con, c'est du pur "Bollywood", mais en attendant, on se marre bien à faire ça, quoi... La preuve :

    <a href="http://www.grapheine.com">Studio de création graphique Graphéine</a>

    OPEN YOUR MIND !!!

    Libellés : , , ,

    dimanche, mai 10, 2009

    NICE PREVIEWS !

    En attendant plus...
    En l'occurence, quelques photos à venir du concert de Villetaneuse dont je vous ai très récemment parlé (dans l'espoir fou que vous ayez peut-être même eu l'idée de vous y rendre, lol) !
    Et sinon, toujours pour surfer sur ma "vague" habituelle, je suis bien certain que vous connaissez déjà tous le Blog de mon artiste favorite, SAT, dont j'adore particulièrement ce tableau :

    Partie centrale (la plus belle, selon moi), d'un grand tryptique consacré à l'histoire du Dieu romain Janus), qui orne d'ailleurs depuis quelques années la pièce centrale de ma maison :

    Si vous adorez cela autant que moi, rendez vous sur son Site, car ces éditions limitées à seulement 10 exemplaires commencent vraiment à se faire de plus en plus rares, conseil d'ami !

    Bon. Sinon, pour changer de sujet (enfin non, pas vraiment, en fait), comme le disait ma grand-mère, "les chiens ne font pas des chats", ou encore, d'une façon bien plus poétique - que je ne connaissais pas du tout - résumée par Maya, "les paons ne font pas des moineaux" !

    Adoncques, comme la plupart des gens du XXème siècle, et même des siècles passés, SAT a eu besoin, comme nous tous, d'une maman et d'un papa pour venir au monde (vous connaissez la procédure, plutôt sympa, je n'insiste donc pas) ! Habituellement, c'est plutôt les "ancêtres" dans mon genre qui briefent les gamines, mais là, on dirait que c'est plutôt le contraire qui s'est produit (mais peu importe), comme si SAT avait tout appris à son father !

    En tout cas, il a désormais son propre Blog (de la pure folie, dans le genre "hyper-réaliste", et encore, la photo est ici beaucoup plus compressée que l'originale) !!!

    Et depuis peu, comme sa chtite fifille, son propre site de vente, si jamais cela vous tente (encore que presque tout soit déja réservé, si je ne m'abuse)...

    Bon. Dans l'attente des photos (promises) du concert de Villetaneuse, je vais déjà vous envoyer quelques "scoops" de Mlle Zewall, l'une de mes plus lointaines amies blogueuses IRL... Mais oui, vous savez bien, la fameuse sculptrice qui réussit toujours à faire des trucs sublimes à partir de bouts de bois ramassés sur la plage (ce que DALI nommait la "création paranoïa-critique") :

    Sinon que là, c'était beaucoup moins drôle, avec toutes les photos prises "sur le vif" qu'elle m'a envoyées de la Martinique suite aux récentes inondations, qui sont vraiment traumatisantes :

    Contrairement à ma soeur, je déteste l'eau... Par contre, ce qui me fait fantasmer, c'est que toutes ces photos ont été prises depuis un hélicoptère (je n'avais jamais remarqué qu'il y avait des essuie-glaces, lol !) : :

    Bref ! Comme vous le savez peut-être, je suis triple fois signe d'air, verseau ascendant balance, avec mercure en planète dominante (celle des gémeaux, donc)... Du coup, j'adore tout ce qui est "aérien", la musique, bien sûr, mais aussi la montagne, et surtout le navion. La seule chose qui manque encore à ma "culture", c'est justement une petite balade en hélico, et aussi un petit tour de parapente (mais ça, je pense que l'été prochain, ça va le faire) !

    Je vous tiendrai au courant, bien sûr...

    Libellés : , , , , , ,

    vendredi, mai 08, 2009

    VILLETANEUSE (93)

    Banlieue Powaaaa, lol !
    Bon, certes, pour tout le monde, Villetaneuse, c'est avant tout ceci (j'ai préféré ne pas mettre la version originale d'Élie & Dieudonné, pour des raisons aisément compréhensibles en ce moment) :

    Mais, bien sûr, c'est totalement faux (ou du moins, disons, "réducteur")... Car Villetaneuse peut aussi accueillir ce genre d'initiatives, et d'ailleurs, DOIT accueillir et favoriser les projets de ce style, ne serait-ce que pour prouver aux gens du "neuf-trois" que la musique classique, cela n'est pas forcément réservé à des pingouins en costard-cravate salle Pleyel :

    Non seulement, l'affiche est très réussie, je trouve, mais en outre, tout ce projet est organisé par l'une des rares ex-élèves avec qui je conserve encore de bonnes relations - non pas que j'en aie de "mauvaises" avec les autres, mais c'est plutôt que souvent, une fois le Cursus terminé, on est généralement aussi vite oublié qu'un vieux Kleenex !

    Du coup, cela fait plaisir, en tout cas suffisamment pour avoir la courtoisie minimale de "renvoyer l'ascenseur" lorsque l'on me demande un petit service. D'autant que c'est un vrai bonheur, vu que le programme s'avère non seulement très équilibré entre baroque, classique & romantique, mais en outre extrêmement séduisant dans le choix des instruments (flûte à bec, clavecin, piano, violon, violoncelle) et des oeuvres (Haendel, Bach, Haydn, Mozart, Schubert, sans oublier les "énormes" Intermezzi Op.119 de Brahms, entre autres). Si donc, vous traînez dans le "neuf-trois" ce mardi 12 vers l'heure du déjeuner, très précisément au 99, avenue Jean-Baptiste Clément (l'auteur du Temps des Cerises, mais oui !), n'hésitez pas, cela risque d'être tout à fait passionnant !

    En prime, ce que vous verrez rarement salle Pleyel, il y aura même un petit pot de prévu, si vous avez envie d'échanger quelques mots avec les musiciens... Après le concert, bien sûr, pas avant, histoire de ne pas virer version "biblique" (la multiplication du vin pouvant très vite entraîner la multiplication des "pains") !

    Libellés : , , ,

    lundi, mai 04, 2009

    SCHUBERT

    Et hop, encore un verseau de plus !
    Je me permets ce petit Post - bien qu'en général, mes articles "musique classique" suscitent rarement une vague énorme d'enthousiasme - car je viens de consacrer tout ce long week-end, plus ce mardi à me déchiffrer l'intégrale des Sonates pour piano de Franz Schubert (1797-1828), et franchement, surtout pour un compositeur mort aussi jeune, c'est "énorme", quoi... Plus je vieillis (au moins, il y a UN avantage, donc), plus je trouve ça géant, infini, inépuisable, bref, les mots me manquent ! Et après tout, c'est peut-être pour cela qu'il y a tant de compositeurs verseaux : à quoi bon les mots, puisque douze notes suffisent à évoquer des multitudes d'univers ?
    La preuve "en sons", avec cette superbe Sonate Op.42 (D84, 1825), une véritable - mais passionnante - énigme, ponctuée de nombreux points d'interrogation :

    Certes, on cite toujours la fameuse trilogie des "grands fondateurs", Dieu le Père (Bach), l'archange (Mozart) et l'homme incarné (Beethoven) - à juste titre, du reste, tant c'est incontournable... Mais Schubert, à la croisée des chemins, joue aussi un rôle absolument crucial dans la genèse "lunaire" du Romantisme, sans lequel ni Chopin, ni Schumann, ni Brahms (etc.) n'auraient jamais pu exister. Bel exemple avec ce magnifique entracte de Rosamunde (l'un de ses thèmes préférés, qu'il a utilisé et varié au moins 4 fois), qui commence en majeur de façon toute classique, pour basculer à 2'08" sur une mélodie d'une indicible mélancolie - et si vous êtes dans mon genre, prévoyez la boîte de Kleenex pas trop loin, conseil d'ami :

    Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il y a tout de même des cas (ibidem pour Mozart) où la théorie de la réincarnation semble parfois la plus logique de toutes... M'enfin, ce "Très Grand Monsieur" mort à 31 ans a trouvé le moyen de composer plus de 1000 oeuvres, énormément de musique vocale, certes, mais aussi 9 Symphonies, une vingtaine de Sonates pour Piano, 15 Quatuors à cordes, deux Trios, 12 Opéras jamais joués, etc... parmi lesquelles extrêmement peu de "déchets" (je me souviens qu'en 1991, lors du bicentenaire de la mort de Mozart, quelqu'un avait calculé que rien que pour recopier son oeuvre - c.a.d sans la "créer" -, on avait déjà besoin du temps de toute sa vie entière) ! En attendant (vous savez bien que je n'aime pas les Posts sans illustration), un extrait d'une autre oeuvre mythique, la fameuse Symphonie Inachevée, et pas dirigée par n'importe qui, en prime (Günter Wand) - là aussi, prévoyez les Kleenex à proximité :

    Comme tout le monde le sait, j'adore le cinéma, alors certes, la première chose qui vient à l'esprit lorsque l'on imagine l'équation Schubert + cinéma, c'est bien sûr l'immense Barry Lindon de Stanley Kubrick (1975), l'unique film, je crois, à réaliser deux "prouesses" d'un seul coup : 1) d'une part, le seul film du monde à avoir été tourné sans le moindre apport de lumière artificielle, avec l'objectif utilisé par la NASA sur la lune 2) d'autre part, l'un des très rares films (peut-être le seul, d'ailleurs) dont l'ultime scène, muette, a été entièrement conçue "à partir" du fameux Trio Op.100 (D929) de Schubert (en cliquant sur ce lien, vous allez reconnaître tout de suite), et non pas l'inverse... Grandissime !!!
    Mais dans un tout autre genre ("cocorico", pour une fois, moi qui déteste à 90% le cinéma français), il y a aussi quelque scènes géniales dans Trop Belle pour Toi de Bertrand Blier (1989), où lorsque Depardieu découvre que son fils écoute du Schubert sur son "électrophone", il lui sort (en gros, hein, je cite de mémoire, là, car cela fait très longtemps que je ne l'ai pas revu) : "Mais, mais, mais... C'est quoi, ça ? C'est ta maîtresse qui t'a dit d'écouter ça ? Mais ça va pas, la tête, c'est trop beau, ça... C'est pas bon, là, tu va te faire du mal" (lol) !
    Bon. Comme l'on n'est pas non plus fait tous les jours pour la nostalgie "à tout va" - mais néanmoins toujours pour rester dans le "très haut niveau", tout de même - une petite fugue nommée Bach Panther (là aussi, vous allez reconnaître tout de suite !), due à Stéphane Delplace, le professeur d'écriture de l'une de mes très grandes amies - future maman, mais je vous tiendrai au courant :

    Très fort, n'est-ce pas, y compris les citations de Die Kunst der Fuge (J.S.BACH) sur la fin !

    P.S : Je profite de l'occasion pour signaler aux gens, amis, voisins, etc... qui me prenne pour un "nabab", un "nanti" ou un "oisif", sous prétexte que je suis chez moi quatre jours sur sept, que le fait d'entretenir et d'améliorer en permanence son niveau de piano n'a rien d'une sinécure, et qu'heureusement, cela reste encore pris en compte dans le calcul de la paye ! Tout le monde trouve normal que ces connards de footballeurs surpayés ne fassent pas un ou deux matchs par jours, passant le reste de leur temps à s'entraîner, mais dès que qu'il s'agit de musique (ou de peinture, ou de photo, etc... et là, je pense que pas mal de copines blogueuses me rejoindront sur ce coup, du moins, je l'espère), les gens vous sortiront sans complexe : "Oui, mais vous, c'est différent, vous avez des métiers "plaisir", on ne peut pas comparer"...

    Alors bon, là, je m'arrête (sinon, je vais être trop "vener", quoi) : pendant que certains faisaient la teuf à donf dans les boîtes, à se défoncer à l'alcool, au LSD ou à l'héro, peu importe, moi, au même âge, en gros jusqu'à 30 ans, j'ai bossé mon piano au moins huit heures par jour, sans même parler des études théoriques de la soirée (harmonie, contrepoint, etc.), justement pour ne pas avoir à subir une vie d'esclave en étant adulte... Adoncques (comme connu) : on n'a que ce que l'on mérite, et que ce que l'on a patiemment construit, tant pis pour les autres (merde, je suis vraiment "vener", là, ça se voit trop, dsl, du coup, je m'arrête) !

    Libellés : , , ,