À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • lundi, juillet 28, 2008

    VACANCES ?

    Mon cul, oui...
    Hier soir, j'ai passé plus de quatre heures à mettre en forme sur Le Cinéma de Vincent cet article au sujet du génial film de Gus Van Sant que Ccil m'a très gentiment prêté, Paranoid Park, donc j'espère que vous en apprécierez la chronique (et même - rêvons un peu - que vous laisserez un petit commentaire, sait-on jamais ?) !
    Alors bon... Si vous appelez ça des vacances (mais je ne vais tout de même pas tarder à me barrer, quand même, d'ici le milieu de la semaine prochaine, j'espère bien, lol) !
    Une fois n'est pas coutume : exceptionnellement, un Post sans la moindre photo (mais en compensation, vous avez largement de quoi vous rincer l'oeil dans les deux articles suivants).
    À bientôt !
    P.S 1, pour ne rien dire : À l'intention de tous ceux qui auraient lu mes Posts précédents, concernant (entre autres) la nullité absolue des programmes TV en ce mois de juillet, je me dois également de préciser que même avec X-FILES - dont je me fais l'intégrale en ce moment, comme d'ailleurs très souvent à cette époque de l'année - il faut bien l'admettre : la saison VI, que je viens tout juste de finir de me taper, s'avère tout de même comme l'une des plus pourries de toutes (je pense même que c'est à partir de ce moment que les gens ont dû commencer à décrocher, à tort, du reste, vu que les saisons VII, VIII & IX se révéleront à nouveau bien plus inpirées et enthousiasmantes) !
    P.S 2 : Dans sa grande bonté, Ccil m'a également prêté un autre film qui m'a beaucoup plu, Les Indestructibles (des fameux studios Pixar), mais là, cela m'étonnerait vraiment que je trouve le temps et/ou l'énergie pour vous en parler avant le mois de septembre... Ceci dit, j'essaierai tout de même de le faire à la rentrée, car mis à part Le Monde de Nemo, je crois que je n'ai jamais commenté le moindre film d'animation sur ce Blog, donc, honte sur moi pour 712000 générations !!!

    Libellés : ,

    jeudi, juillet 24, 2008

    TESTS #2

    L'on ne se lasse jamais d'apprendre...
    Ce qui est génial, d'un certain côté, mais en même temps assez con de l'autre, il faut bien le dire, vu que l'on va tous finir par crever la gueule ouverte l'un de ces quatre, du coup, l'on commence à se demander quelle peut bien être l'étrange "logique" de cette vie, quelque part, mais bon... Vu que de toute façon l'on ne pourra rien y changer, autant profiter tant qu'on le peut de ce qui est "profitable", n'est-ce pas ?
    En l'occurence mon tout nouveau NIKON COOLPIX 5700, dont je ne cesse d'explorer les (trop ?) multiples fonctionnalités, à la veille de partir en montagne (180 pages de manuel, tout de même, que je ne peux décemment pas me permettre d'emmener dans mon sac à dos, déjà que la bestiole est suffisamment lourde en elle-même, sans même parler du chargeur, lol !) :

    Pour mémoire (juste histoire de ne pas passer pour le blogueur bourré de pognon que je ne suis pas, hélas !), je vous rappelle que j'ai racheté ce sublime appareil à un pote pour la somme absolument mirifique de 80 Euros (contre près de 1200 à l'origine !) - somme incluant également deux batteries, le chargeur desdites, quatre cartes mémoires de 256 Mo chacune, ainsi qu'un lecteur Flash. Que demande le peuple, n'est-ce pas ?

    Bon. J'avance un peu dans le manuel, et finalement - contrairement à ce que m'avait dit son vendeur - je trouve qu'il ne réagit pas si mal que ça dans les basses lumières, la preuve en est avec mes deux "cantines" (photographiées vers 22h30) :

    Certes, c'est mieux dans le bon sens :

    Le très fameux (et excellent) restaurant chinois "Arc du Bonheur" qui se trouve, devinez où ?

    Et oui ! Je ne sais pas s'ils l'ont fait exprès, mais bon, ça ne s'invente pas, ça... c'est comme le fameux musée du vin situé rue des eaux (authentique) !

    Bref ! Retour à la maison pour quelques autres petits "snapshots", entre autres mes anges musiciens favoris posés sur le piano (si, si, ça aide!) :

    Ainsi que les Kokeshis (小芥子) juchées sur les haut-parleurs (mais oui, ça aide aussi, lol !) :

    Et pour finir, un petit essai de "macro" (mais non, je ne bois pas et je ne fume pas beaucoup, c'est bien connu !), où là, j'ai par contre trouvé qu'il réagissait moins vite et moins bien que mon petit jouet d'enfant (sic !) (dixit Charlotte) :

    Mais bon, c'est comme tout (comme le piano, entre autres), il y a sûrement des trucs que je n'ai pas encore tout à fait captés... Plus c'est puissant, et plus ça nécessite du temps d'apprentissage, voilà, il va donc bien falloir que je m'y fasse, et que j'essaye de maîtriser ces 180 pages dans leur totalité, XD !

    RV en septembre (j'espère !), pour le fameux QUIZZ habituel !!!

    Petit PS : Comme dit dans le Post précédent, toutes ces photos d'environ 1,5 Mo ont été compressées aux alentours de 80 Ko (soit près de vingt fois), histoire de ne pas saturer mon hébergeur... Et malgré tout, le fameux "piqué" NIKON y est toujours reconnaissable, n'est-ce pas ?

    Libellés : ,

    mardi, juillet 22, 2008

    TESTS #1

    Et oui, c'est bientôt les vacances !
    Et comme je viens enfin de me plonger dans la lecture du manuel de mon nouveau numérique NIKON COOLPIX 5700 (lequel se trouve être, au passage, bien plus épais que celui de l'ordinateur lui-même), je me suis dit que c'était le bon moment pour mémoriser un certain nombre de trucs avant de partir en montagne - vu que pour cause de sac à dos, le moindre gramme a son importance, et donc, pas question d'emmener un pavé de 180 pages !
    Adoncques, je le parcours peu à peu, et je m'en vais le tester dans le quartier, ce qui me permet en outre d'alimenter mon Blog d'architecture (ce qui n'avait pas été fait depuis longtemps !) :

    Avec notamment cette rue minuscule, à dix minutes de chez moi, et bourrée d'hôtels particuliers complètement délirants (bien sûr, beaucoup plus à voir sur le site en question) :

    Bon. Rien à dire : les optiques NIKON, c'est les optiques NIKON, quoi (il faut en outre savoir que toutes ces photos d'environ 1,5 Mo à l'origine ont été compressées aux alentours de 80 Ko pour les besoins du Blog, et malgré tout, on voit ce qu'il en reste, comme précision et comme "piqué")...

    La classe, quoi, en résumé...

    Ceci dit, j'ai bien fait de télécharger le manuel, sinon, je crois que deux informations VRAIMENT essentielles m'auraient échappé pour de bon (sic !) :

    1) NE VOUS ENROULEZ PAS LA COURROIE AUTOUR DU COU : En vous enroulant la courroie autour du cou, vous risquez de vous étrangler. Ne mettez jamais la courroie autour du cou d'un enfant.

    2) PENDANT L'UTILISATION DU VISEUR : Lorsque vous ajustez le réglage dioptrique avec l'oeil collé au viseur, faites attention de ne pas vous mettre le doigt dans l'oeil.

    Putain... Heureusement que j'ai jeté un oeil sur le manuel ! Un peu plus, et vous aviez toutes les chances de ne pas me revoir en septembre (dans mon infinie légèreté, lol) !!!

    Libellés : , , , ,

    vendredi, juillet 18, 2008

    X-FILES

    Et bien non, je ne suis pas encore mort !!!
    Mais comme tous les ans à la même époque (vu la nullité du programme TV, déjà pas si terrible que ça dans l'année), je me retape l'intégrale des X-FILES, l'occasion pour moi de vous présenter mes épisodes préférés (un par saison, ça va être très dur !)...
    Dans la saison 1, Espace :

    Dans la saison 2, Parole de Singe :

    Dans la saison 3, Le Seigneur du Magma, bien sûr, un véritable petit bijou de scénario au 712ème degré (à tel point que plus de la moitié de l'équipe n'a absolument pas compris de quoi il s'agissait durant le tournage, lol !) :

    Et dans la saison 4 (et oui, je n'en suis que là pour l'instant...), Le Pré où je suis mort, qui est carrément "mystique de chez mystique" :

    C'est pas mal, les séries, de temps en temps... au sens où ça permet de zapper l'étape toujours cruciale : "Tiens, mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir me regarder comme film ce soir ?"

    Bon, bref, je m'éclate, quoi (même si j'aimerais autant être déjà parti à la montagne, ce que je ne peux pas encore faire, pour diverses raisons)....

    Enfin bon. Bonnes vacances à vous toutes et à vous tous, tout de même, c'est la moindre des choses !!!

    Libellés : ,

    jeudi, juillet 10, 2008

    ALIEN

    Étrange, étrange, étrange...
    Hier soir, je me suis encore revu (pour la 300ème fois, plus ou moins, lol !)
    ce chef d'oeuvre absolu en compagnie d'une (ex)élève, et pour tout dire, en moins de quatre mois, c'est la quatrième jeune fille à qui je fais découvrir ce sublime Opus, c'est tout de même étonnant, non, vous ne trouvez pas (ceci dit, elles ont toutes adoré) ?
    Je ne sais pas, moi, ça a beau avoir trente ans, cela fait tout de même partie des "incontournables" du cinéma, au même titre que la Cinquième de Beethoven peut l'être en musique, non ?
    Enfin bon... Du coup (chose que je fais rarement, mais là, je suis un peu en panne d'inspiration), je me suis permis de vous remettre dans son intégralité l'article que j'avais publié, il y a déjà bien longtemps de cela, sur mon autre Blog entièrement dédié au cinéma :
    Sans conteste, l’un des plus sublimes films fantastiques jamais réalisé de tous les temps (1979), peut-être même le plus grand, puisque 2001 : A Space Odyssey de Stanley Kubrick joue finalement sur un registre tellement particulier, tant formellement que philosophiquement, qu’il ne peut guère être comparé qu’à lui-même. Chose rare, une combinaison parfaite de quatre immenses talents (sans parler des acteurs, qui sont tous devenus fameux à la suite de ce film) : Dan O’Bannon pour le scénario (probablement inspiré, pour la petite histoire, par Shivers de Cronenberg), Ridley Scott à la réalisation, Jerry Goldsmith, le musicien, qui a livré pour l’occasion une fresque symphonique somptueuse aux accents scriabiniens, et bien sûr le très inquiétant Henri R. Giger, le fameux peintre et plasticien suisse, qui a non seulement conçu la créature, mais aussi les superbes décors du film :

    Rappelons brièvement l’histoire, à l’intention de ceux qui auraient réussi à passer au travers de ce chef d’œuvre presque trentenaire (si, si, ne riez pas, j’en ai même rencontré une très récemment, mais elle a adoré, je crois) : réveillés de leur hyper sommeil lors de leur retour vers la terre par un signal d’origine indéterminée, les sept passagers d’un cargo spatial se posent sur une planète inconnue, où ils découvrent un vaisseau spatial à l’abandon qui va leur réserver une très étrange surprise, le fameux "huitième passager" (le sous-titre du film), qu’ils auraient finalement bien mieux fait de laisser dormir où il était :

    L’une des caractéristique de ce film tout de même très éprouvant à la première vision, c’est que contrairement au suivant (Aliens), il tire toute son efficacité d’une mise en scène "à l’ancienne" extrêmement sobre, selon le principe bien connu que moins le spectateur en voit, plus son imagination travaille, et plus il stresse. Jamais, peut-être, la notion de timing n’aura été si diaboliquement et si précisément maniée, puisque non seulement les six ou sept interventions de l’Alien ne durent que quelques secondes à chaque fois, mais que l’on a toujours du mal à déterminer sa taille et son aspect réel.
    Quelques exemples (ça vous donnera le casting, en même temps) : la mort de John Hurt, lors de la naissance, ou plutôt l’incubation de la chose (je ne résiste pas au plaisir de vous mettre en entier cette scène mythique, où paraît-il le réalisateur n’avait pas prévenu tous les acteurs de ce qui allait se passer, pour avoir de vrais cris de surprise et d’horreur) :

    La mort de Harry Dean Stanton :

    Celle de Tom Skerrit (une seconde chrono) :

    Celles de Veronica Cartwright et de Yaphet Koto :

    Sans oublier le toujours impeccable Ian Holm (observez bien son jeu extrêmement subtil, lors de la seconde vision de ce film, je ne peux hélas pas vous en dire plus sans ruiner une partie du suspense), et bien sûr la seule héroïne à avoir tourné dans les quatres "sequels", Sigourney Weaver, qui n’échappera pas elle non plus à une confrontation finale avec la bête :

    L’unique défaut (si l’on veut chipoter) de ce film parfait, c’est hélas le tout dernier plan de l’Alien, où malheureusement, le fond blanc laisse trop deviner son apparence d’être humain :

    Un passage très édifiant à ce sujet se trouve d’ailleurs dans l’un des bonus du DVD, c’est le montage initial, beaucoup plus long, de l’ultime scène avec Harry Dean Stanton, où quelques secondes de plus sur l’Alien suffisent à trahir son côté acteur costumé, et ruinent tout l’effet d’un seul coup. En cette époque privée d’images de synthèse, une grande partie de la crédibilité de ce genre de films reposait alors uniquement sur la qualité des maquettes, le talent des costumiers, et bien sûr l’art du directeur photo de savoir éclairer sans trop montrer, sans parler du montage, un élément crucial !
    Bref, un film géantissime, que l’on peut voir et revoir sans jamais se lasser (je dois en être à 200 fois, environ, XD !), même en en connaissant tous les tenants et les aboutissants. Un film magique (le second, seulement, de Ridley Scott, entre Duellistes et Blade Runer, deux autres chefs-d’œuvre), qui sans même parler de l’aspect stressant extrêmement efficace, déroule une fresque graphique et musicale d’une sublime beauté durant près de deux heures, ce qui explique peut-être son immense succès et sa célébrité planétaire, inchangée depuis toutes ces années.
    J’ai toujours un peu de mal a utiliser l’expression "mon film préféré" (il y a tellement de genres différents), mais en tout cas, si je ne devais en choisir que dix, il en ferait assurément partie.
    Question en suspens : sans même savoir si cela faisait partie des intentions initiales des auteurs, il est clair que l’une des lectures symboliques du film (vu que la créature se développe dans le ventre des individus) peut aussi consister dans une allégorie de l’enfantement et de la famille, dans ce qu’elle peut avoir de plus négatif (transmission des tares, des maladies, des névroses). Je ne sais plus où j’ai lu ça, mais il n’est pas impossible que cet aspect inconscient des choses soit lui aussi responsable, pour une grande partie, de l’impact du film sur le public. Qu’en pensez-vous (touche COMMENTS, en bas du Post) ?
    Et maintenant, découvrez les quatre autres "sequels" dans les articles suivants : Aliens (J.Cameron), Alien III (D.Fincher), Alien : la Résurrection (J.P.Jeunet), et même l'assez calamiteux Alien Versus Predator (P.W.S.Anderson).

    Libellés : ,

    mercredi, juillet 02, 2008

    PUBS PROMISES...

    PUBS dues (bien sûr) !
    Et même si cette promesse date déjà un tout petit peu (du 18 mai, en fait, ce qui n'est pas tout jeune, certes, mais peu importe, lol) ! Pour tout dire, je n'aime pas beaucoup rajouter de nouveaux liens dans ma liste - déjà bien "classifiée", je trouve, par rapport à d'autres Blogs - sans faire au moins un minimum de commentaires à ce sujet, tant il est vrai que "trop de liens tuent les liens", comme l'on dit, n'est-ce pas ?
    Adoncques, voici trois nouvelles blogueuses - artistes, devrais-je plutôt dire, en toute justice - que j'ai récemment ajoutées à ma liste plutôt modeste, et que je tenais absolument à vous présenter une par une (mais pourquoi si peu de blogueurs mâles, c'est curieux, ça, tout de même, non ? On se croirait presque dans mon Conservatoire, lol) !!!
    1) Mlle Anne-Laure, dans ma toute nouvelle catégorie "PHOTOGRAPHES" (créée d'ailleurs à sa seule instigation, ainsi qu'à celle de Véronique, à voir plus loin), quoique... Des fois, je me demande si je n'aurais pas mieux fait de la mettre dans la catégorie "GRAPHISTES", tellement cela ressemble parfois à de belles huiles sur toile, à preuve ce petit Ruysdael :

    Dans un tout autre genre (qu'elle me paraît beaucoup apprécier ces derniers temps, semble-t-il), celui des photos presque N&B, avec juste quelques traits de saturation :

    J'aime d'ailleurs tout particulièrement celle-ci (que je crois hélas avoir un peu massacrée à la compression, sorry !), parce qu'elle m'évoque tout d'abord l'univers très inquiétant du Blair Witch Project, mais surtout cet épisode de la première saison des X-Files (N°20, je crois), intitulé Quand Vient la Nuit, l'un des meilleurs de la série !

    Petit détail qui a (tout de même) son importance, c'est que la Demoiselle en question semble être une professionnelle assez aguerrie dans son genre, autrement dit, suffisamment pour pouvoir en vivre (du moins d'après ce que j'ai cru comprendre, car croyez-le oui ou non, mais il y a encore des blogueuses que je ne connais pas IRL !), grâce entre autres à de belles contributions dans des milieux qui ne me sont pas vraiment indifférents, souvenez-vous (entre blogueuses, d'ailleurs !) :

    Et en prime, je suis tellement trop sympa que je vous remets "just for fun" toutes les bannières qui sont déjà dans la barre de droite (et croyez-moi sur paroles, niveau HTML, c'est tout de même un sacré boulot, quoi)...

    2) Mlle Laure, dans la catégorie "GRAPHISTES", par contre, qui réalise de superbes choses rien qu'au crayon feutre :

    Et qui va d'ailleurs prochainement publier cet album (en septembre, aux éditions Asteure, à Strasbourg) :

    Très honnêtement, je dois dire que c'est tout d'abord ce qui m'a "bluffé" la première fois que je suis passé sur ce Blog, tellement j'étais persuadé que c'était de l'infographie, et de très haut niveau, en plus (genre PIXAR, quoi) :

    Et bien non ! C'est "juste" (façon de parler, d'où les guillemets !) du travail d'orfèvre, au niveau maquettes, et de la photographie de très grande qualité !

    Impressionnant, n'est-ce pas ?

    Et pouf ! Dans la série "j'ai décidé d'être sympa ce soir", de nouveau une petite bannière (que de toute façon, vous pourrez toujours retrouver à droite de mon Blog n'importe quand !) :

  • 3) Mais non, ne partez pas, ce n'est pas fini !!! Je dois encore vous parler du splendide Blog de Véronique (le premier qui rajoute : "Ta mère" dans mes COMMENTS, je le tue, lol !), intitulé à très juste titre Textures, de nouveau, un superbe lien dans ma catégorie "PHOTOGRAPHES, pour preuve(s) :

    Moi qui connait très, très, très bien Alien (j'ai dû le voir au moins 200 fois, au bas mot, je crois, XD !), et même la "maman" d'Alien (60 fois, on va dire...), et bien, je ne connaissais pas encore (honte sur moi pour 712 générations !) la fiancée d'Alien, tout en rose, bien évidemment !!! Et donc, voici, je découvre...

    Je parle bien sûr de la photo ci-dessus, pas de celle ci-après, où l'on découvre un regard d'enfant tellement fascinant et impressionnant que bon... Les paroles ne servent à rien, là, dans ce cas, je pense que vous serez tous assez d'accord :

    Adoncques, à voir ici (mais comme tous mes autres liens favoris, ceci reste toujours accessible via ma barre de droite, bien sûr) !

  • Et, en guise de conclusion, un Site dont, en toute logique, je ne DEVRAIS absolument pas vous parler (vu que son titulaire s'avère tout de même être un vrai "veau" sur le Net, ce que j'ai énormément de mal à supporter), mais bon... Déjà, c'est mon collègue - très sympa et très cool - au Conservatoire du XVIème, en tant qu'accompagnateur (disons qu'en gros, on se répartit un peu le boulot), mais surtout, c'est un excellent compositeur, qui a déjà fait pas mal de choses pour des téléfilms, et même des films (je crois)... Cliquez sur sa bannière, et vous allez tout de suite être accueillis par de la très belle musique :

  • Bon, et bien voilà... J'espère ainsi avoir rempli une toute petite partie de ma "mission" sur cette terre (DSL, ça doit être mon heure mystique, là, lol !) : faire en sorte que les les gens puissent s'apprécier, s'aimer, et même éventuellement se rencontrer, comme cela m'est déjà arrivé plus d'une fois (via Internet, et pas par Meetic, je vous rassure tout de suite) !

    Libellés : , , ,