À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, juin 21, 2008

    FUCK DE LA MUSIQUE !

    Mais oui, pour de bon !
    Dieu merci, je n'ai jamais participé de toute ma vie à cette "mascarade" (il n'y a pas d'autre mot), et j'espère bien ne jamais y participer, faisant - comme nombre de mes collègues - de la "vraie" musique 364 jours de l'année dans une indifférence de plus en plus croissante, alors bon... Au moins, le 21 juin, on a donc tout de même un peu le droit de se reposer, non, merde ?
    Les plus jeunes d'entre vous (la plupart de mes amies, en fait) ne se souviendront évidemment pas de cette très étrange soirée de l'élection de Mitterand en 1981 (où Paris a vécu l'un de ses plus longs et plus violents orages, à croire que Dieu n'aimait définitivement pas le PS, lol !). Non plus que de la participation ultra démagogique (et certainement très peu sincère) d'un soi-disant ministre de la culture à la peau totalement vérolée, à un concert de Stevie Wonder, juste histoire de dire : "Putain, mais qu'est-ce que je suis cool et en phase avec les djeuns, là... !" :

    Toujours est-il (pour tous ceux qui ont la mémoire courte, n'est-ce pas, Sarah ?), que 1) le petit nuage très mignon a priori du P.S a (en gros, comme celui du petit Nicolas, du reste) duré six bons mois, après quoi, réalités économiques et mondiales obligent, c'est redevenu un gouvernement comme tous les autres, droite ou gauche confondues, avec exactement les mêmes taxes et impôts, de toute façon, rien ne changera hélas fondamentalement jamais (relisons l'histoire de France !)...

    2) Grâce au gros malin cité en photo au tout début de ce Blog, selon lequel "tout le monde est fait pour l'Art" (ce qui est bien évidemment complètement FAUX, à revoir dans ce trop génial film de Clint Eastwood, La Sanction), la vie des professeurs des conservatoires s'en est vraiment trouvée profondément modifiée, et pas dans le bon sens, à savoir : être obligé d'accepter, plusieurs années durant, des élèves qui, de toute évidence, n'ont pas le moindre don pour la musique...

    Bref ! Je m'arrête, là, tellement ce sujet m'énerve au plus haut point !

    En attendant, allez donc, soit très gentiment me fêter un bon anniversaire "architectural" ici, soit découvrir sur mon Blog de cinéma l'un des films les plus géniaux et les plus atypiques de David Cronenberg, Videodrome, que je vous recommande très vivement, au cas où vous ne l'auriez jamais vu (ce n'est tout de même pas tous les jours que l'on voit des téléviseurs vous menacer du doigt, ou encore des VHS qui semblent avoir leur propre vie, n'est-ce pas ?) :

    Dieu sait que je ne suis pas forcément toujours très fier des articles qu'il m'arrive de publier sur Le Cinéma de Vincent (notamment en ce qui concerne le tout dernier, X-FILES, promis, je ne le referai plus, XD), mais là, pour une fois, je dois dire sans la moindre modestie que je suis vraiment très content de moi !

    À très bientôt !

    Libellés : , , ,