À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, février 02, 2008

    BRUCKNER VIII

    Là, je m'écoute ça en boucle...

    Une musique tellement "hénaurme" qu'elle n'a même plus l'air vraiment "humaine" (tout comme celle de Bach, du reste, la seule qui puisse lui être comparée, du moins à mon humble avis)...
    Rien que le dernier mouvement, comme le disait notre (très) regretté Gainsbourg, et bien "ça troue le cul", quoi, en résumé" !

    Sans compter qu'à cette époque (pour les connaisseurs), le simple fait d'attaquer le dernier mouvement d'une Symphonie en Do mineur par une série de fa# à l'unisson, il fallait tout de même le faire, quoi...
    Et je ne vous parle même pas du Scherzo, qui comme chacun sait (Hi, Valéna !) est probablement le plus beau thème de violoncelle du monde :

    Bon... Je ne vais pas trop me lancer dans une analyse, là (quoi qu'il y aurait très largement matière), mais si vous aimez ça, je vous invite à relire ce Post, au sujet de la Sixième Symphonie du même Monsieur, qui apparemment, a fait des émules...
    C'était beaucoup de travail pour ce dernier Post, mais au moins, j'ai réussi à faire découvrir BRUCKNER à quelqu'un, donc je ne regrette rien du tout !

    Libellés :

    1 Comments:

    Anonymous ex baleineau said...

    je ne suis pas une fine musicologue mais je visite ton blog régulièrement via Lunapei, et là, je poste parce uqe je ne connaissais pas & j'en ai des frissons !!!
    ça faisait lgtps que je n'avais pas eu de telles effusions en écoutant de la musique ! Merciii !

    samedi, 09 février, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    << Home