À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • mercredi, janvier 16, 2008

    VERNISSAGE SAT (#2)

    Vive le vent (air connu)...
    Bon. J'aime bien l'hiver, mais il y a des jours où il ne faut pas pousser, tout de même. Enfin si, il faut, mais juste histoire de réussir à avancer face à des rafales de plus de 100 km/h... Même les drapeaux d'HEC n'en revenaient pas !

    Chez les normands, c'est ce que l'on appelle de façon très imagée "un vent à décorner les boeufs" ! Enfin bon, c'était pour la bonne cause, comme vous le savez, le fameux vernissage de l'exposition de Sat (lancez le Podcast, NOW !!!), située non loin de ce quartier interlope que, probablement, les touristes connaissent bien mieux que les parisiens eux-mêmes :

    Dans un lieu assez exigu, on va dire, le Katabar, 37, rue Fontaine (75009), mais néanmoins fort sympathique :

    Où pour une fois, même le gros fumeur que je suis était bien content de la nouvelle loi anti-tabac, car il y avait tellement de monde (tant mieux pour Sat, ceci dit !) que le va-et-vient périodique entre l'intérieur bondé et l'extérieur glacial faisait finalement le plus grand bien !

    Alors là, bon, mon image de prof de musique classique va en prendre un sacré coup dans l'aile, car tandis que mes élèves m'imaginent sûrement en train d'assister religieusement à un concert en queue de pie à la con (la gerbe, quoi, en résumé, lol !), je suis en réalité occupé à traîner mes guêtres dans un bar gothique rempli de keupons, avec même de vrais dragons pour surveiller tout ce beau monde (inutile de préciser que j'étais en outre sûrement le doyen de la soirée, pas lol du tout !) :

    Bon. J'avais donc très, très, très peur, mais fort heureusement, ma copine de Blog Lunapei - alias "Melody Nelson" - était là pour me rassurer (mais comment ai-je bien pu la reconnaître au milieu de toute cette foule vêtue de noir, je vous le demande ???) :

    Et Sat, dans tout cela, me direz-vous ? Et bien, elle était là, évidemment, non seulement en personne (et ne sachant bien sûr où donner de la tête, comme toujours en ce genre de cas), mais aussi au travers de la bonne vingtaine d'oeuvres exposées (sinon plus), toutes aussi splendides les unes que les autres. Hélas, hélas... bien des facteurs se conjugaient (affluence, cadres en verre ou vernis trop frais) pour rendre très difficile la moindre photographie, alors je vais juste me borner à celle-ci en espérant que la dame en question ne m'en voudra pas trop, deux extraits d'une très belle série intitulée "monolithes" (crayon et acrylique sur médium) :

    Mais vous savez quoi ? Ce n'était là que le vernissage (et pour mémoire, c'est le vrai sens originel du terme : le vernis trop frais empêchant justement de voir les tableaux dans toute leur splendeur, on les présentait autrefois "tels quels", en se réservant la fin de la soirée pour passer la fameuse & ultime couche de vernis... O Tempora, O Mores !). Alors bon. Si vous passez par là, l'exposition va se prolonger AU MOINS trois semaines, vous avez donc toute latitude pour faire un tour au Katabar quand l'envie vous en prendra (ou à défaut, découvrir la boutique virtuelle de Sat, mais attention, là, c'est très chaud, il ne reste que très peu d'exemplaires des oeuvres en question) !

    Coïncidence ? En rentrant à la maison, je suis tombé sur cette affiche que j'ai trouvé absolument magnifique (biennale du quatuor à cordes) :

    Soirée monolithes, donc... en résumé !

    Et pour la route (il faut tout de même bien que je ME fasse aussi un petit peu de pub, non, lol ?) : quatre Road-Movies - ça doit être la saison, sans doute, sans même parler du dernier Opus des frères Coen, avec Tommy Lee Jones, qui s'avère apparemment de la même trempe ! - tous récemment chroniqués sur Le Cinéma de Vincent, à savoir : Boulevard de la Mort (Tarantino), Easy Rider (Hopper), Point Limite Zéro (Sarafian) & Honkytonk Man (Eastwood). Ayez confiance, et croyez-moi sur parole : de même que notre chère Sat produit inlassablement chef-d'oeuvre sur chef-d'oeuvre, il y a aussi dans le domaine du cinéma des gens qui ne sont pas trop des gros nuls, on va dire...

    Enjoy !!!

    Libellés : , , ,

    16 Comments:

    Anonymous Sat said...

    Hey Vincenzo !

    MERCI ! Très bel article !
    Merci également de ta présencee, désolée (une millième fois de plus) de ne pouvoir te consacrer plus de temps...
    Mais ta venue m'a fait très plaisir.

    Je fais tout mon possible pour te dire au plus tôt ce que je fais le 2 février.

    Des bises
    Sat

    mercredi, 16 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Mais voyons, penses-tu... C'est bien naturel ! Et vu la foule qui se pressait, je ne comptais même pas accaparer plus de cinq minutes de ton temps, c'est plutôt toi qui était à plaindre, dans l'histoire (encore qu'un vernissage bondé, c'est toujours mieux qu'un vernissage vide, is'nt it ?)... Et puis je n'étais pas tout seul, puisqu'il y avait Melody Nelson avec moi, lol !!!

    mercredi, 16 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Allez, allez, un peu de pommade (ce n'est pas si souvent) !
    Je vous signale que Sat n'a pas dit : "sympa, l'article !", ou encore : "cool, ce Post !", mais bel et bien (je cite) : "très BEL article" !!!
    De la part d'une artiste pareille, je ne vous raconte même pas le compliment, là... Je vais planer doucement jusqu'à minuit (au bas mot, lol) !

    mercredi, 16 janvier, 2008  
    Anonymous Anonyme said...

    Vive le vent vive le vent vive le vent d'hiver !

    mercredi, 16 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ah ben voilà... Il me semblait bien, aussi, que je connaissais les paroles complètes. Merci bien, donc, qui que vous soyez, Madame ou Monsieur anonyme, lol !
    Non, sans rire... Curieusement, c'est l'un des (nombreux) "bugs" de Blogger, qui fait que l'alignement justifié ne se fait jamais sur la première phrase, ce qui m'oblige toujours à faire une ligne très courte en introduction (de même que sur Le Cinéma de Vincent, http://vincentthe1.blogspot.com/), après quoi tout va très bien ! Et c'est même d'autant plus curieux que lorsque je publie des articles sur Sneakers & Buffalos (http://buffaddict.blogspot.com/), pourtant exactement issu du même code HTML, ce même "bug" ne se manifeste plus du tout. Alors bon. Après avoir vainement essayé de comprendre, j'ai baissé les bras et renoncé à lutter, là... Je m'adapte, et ce n'est déjà pas si mal (merde, il est quand même pas trop pourri, mon Blog, non, vous ne trouvez pas ?)...

    mercredi, 16 janvier, 2008  
    Anonymous Anonyme said...

    c'était moi m'sieur le professeur!
    C'est pas Fauré qui a mis ce texte la en musique ?

    vendredi, 18 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ben j'ai beau chercher, je ne vois pas de quel texte tu parles... Ou alors, tu voulais mettre ce commentaire à la fin du Post "Spleen" ci-après, et ta souris a ripé, lol ! Je ne vois que ça, comme explication...

    vendredi, 18 janvier, 2008  
    Anonymous Anonyme said...

    loooool
    roooooo
    mais je parlais de "vive le vent"

    samedi, 19 janvier, 2008  
    Anonymous Lunapei said...

    Certainement pas grace a mes cheveux roses en tout cas \o/

    merci encore pour le rentrage =)

    samedi, 19 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Oh ben tu parles, de rien... Je pensais faire un très léger détour, mais en fait, même pas ! C'est carrément exactement sur le chemin...

    dimanche, 20 janvier, 2008  
    Anonymous seb said...

    "J'avais donc très, très, très peur"
    rho quand même, ca mort pas les goths.
    Ca passe leur temps à danser en regardant leurs pieds et en tirant sur leur cigarette
    http://fr.youtube.com/watch?v=g4pL-lZIQYk
    (à regarder en coupant le son x_x)

    dimanche, 20 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Heu... C'était pas assez évident, là, que c'était du douzième degré, le coup des dragons ??? Moi qui suis assez anxieux de nature (on va dire, pour faire bref), si j'avais vraiment eu peur ne serait-ce qu'un chouilla, je n'y serai même pas allé, à cette soirée, c'est clair !
    C'est vrai qu'a priori, ça a vaguement tendance à impressionner (moi, en tout cas)... Mais bon. Franchement, on ne sentait pas la plus petite dose d'agressivité dans cette fiesta, c'était au contraire plutôt (malgré les apparences) : "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, PTDR" !
    Ceci dit, pour ce qui est de la cigarette, ben "de nada", désormais (sauf dehors), et pour ce qui est de danser, c'eut été - au mieux - du genre du clip que tu cites (vu le monde), autrement dit du quasi "sur place", quoi, lol !
    En tout cas, merci pour le lien, je me suis bien marré (et pourquoi couper le son ? Je trouve que le break à 2:40 n'est pas mal du tout)...
    Et en prime : merci à toi de laisser aussi souvent des Comments sur mon Blog que j'en laisse sur le tien ! Ce n'est (hélas) pas le cas de tout le monde, sniff...

    Bon, à un de ces quatre à Paris, tout de même, non ???

    lundi, 21 janvier, 2008  
    Anonymous seb said...

    sisi. je crois qu'il faut que j'aille aider à déménager mon frère début avril. ou mai je sais plus...
    Par contre il faudra que je te demande ton numéro sur le moment et que tu viennes boire un verre, même si j'ai effectivement cru comprendre ton anxiété vis à vis de ce genre de sortie.
    Parce que malheureusement, quand je passe, c'est toujours en coup de vent =(

    (faut couper le son parce que les vidéos faitent par les fans ne valent en rien les vo. Jamais. JAMAIS !! )

    lundi, 21 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Bah, tout dépend de l'endroit, en fait... Mais comme tu vois, là, je me suis tout de même bien lâché, soirée goth en plein Pigalle, PTDR (ceux qui me connaissent savent à quel point ça a pu être difficile pour moi) !
    Et encore, je dis ça, mais c'est faux : ce qui me pèse, ce sont les déplacements en eux-mêmes, en fait, qu'il s'agisse d'une soirée ou des grandes vacances (argh, saturne en maison III, on ne se refait pas, non plus)... Mais une fois que je suis dans la place, en général, je m'amuse bien, et je n'ai plus envie d'en décoller, lol !

    lundi, 21 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Mais pour résumer la chose : je suis tout de même quelqu'un qui aime beaucoup plus recevoir que d'être invité, quoi... Et comme il y en a pour qui c'est exactement le contraire, et bien voilà : le monde est bien fait, finalement !

    lundi, 21 janvier, 2008  
    Anonymous ccil said...

    ohh les beaux chveux de lunapei *__*

    mercredi, 30 janvier, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    << Home