À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, janvier 04, 2008

    BORN TO BE WILD !

    Autrement dit :
    Ma propre critique (sur Le Cinéma de Vincent, bien sûr, avec rien moins que 35 photos et une vidéo !) de ce film inclassable du très déjanté Denis Hopper, Easy Rider, qui malgré sa date (1968) n'a guère pris une ride, contrairement à certains (moi, par exemple, lol !).
    Trois thèmes fondateurs : le plaisir de la route :

    La beauté de la nature :

    Et la liberté absolue (malheureusement très cher payée) :

    Alors c'est sûr, ça boit, ça fume, ça se défonce et ça baise de tous les côtés, mais bon, tout bien réfléchi (vu qu'à mon âge vénérable, j'ai tout de même bien surfé sur la vague, étant ado, lol !), je me demande si ça n'était pas une époque bien plus rigolote qu'aujourd'hui (même si on vivait un peu moins longtemps). Scène cultissime, pour les connaisseurs, celle du cimetière, garantie 100% acide lysergique :

    Mais bon, chut ! Je ne vous en dis pas plus, l'intégrale est à voir ici. En attendant, vous pourrez aussi toujours découvrir sur mon site de cinéma ces trois excellents films que sont Vanishing Point (Sarafian), Honkytonk Man (Eastwood) et Dirty Harry (Siegel), et même, pourquoi pas (soyons fous !), y laisser quelques commentaires...

    On dira que ce seront mes étrennes, comme ça...

    Libellés :