À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, décembre 23, 2007

    SEMAINE DU GOÛT (#1)

    Et ce #1 va vite être suivi !!!
    Ouf, enfin en vacances (c’est pas trop tôt) ! Et avec mon grand ami Émmanuel, tel deux modernes Rossini, enfin le loisir de laisser un peu de côté notre métier principal pour titiller l’une de nos accessoires et communes passions : la cuisine. Et comme l’on recevait en ce samedi 22 un autre couple de musiciens qui n’engendre guère la mélancolie :

    On s’est dit qu’on allait faire les choses vraiment bien, même si ce menu avait plutôt des allures de 30 octobre (Halloween) :

    À la base, c’était d’ailleurs une idée d’Émmanuel, qui avait de longue date flashé sur ce plat qui figure dans l’un de mes livres favoris de recettes italiennes. Sinon qu’ensuite, il faut bien sûr en assumer les longues et laborieuses conséquences (et c’est pas de la tarte, lol !) :

    Tandis que pendant ce temps-là, je peaufinais ma petite entrée fétiche, les œufs cocotte aux foie gras (moins de temps de préparation que de dégustation, ça, c’est ce qui s’appelle de la recette cool) :

    Petit tamagoyaki (omelette japonaise) en apéritif (facile, mais long, par contre) :

    Suivi des fameux œufs cocotte, donc :

    Puis la vedette de la soirée, le Spezzatino de potiron et sa Pollentina, un plat magnifique à voir, très goûteux, et qui aurait bien plu à Sat, puisque totalement végétarien :

    Sans oublier ces trois autres vedettes, le premier (Nicolas) très fin et très subtil, le second (également Nicolas) plus corsé, mais magique et très riche, et le dernier que j’avais ramené d’Italie, le plus fort des trois, mais sans doute pas le meilleur (encore que… je me comprends) :

    Voili, voilà… Sympa, non, pour un début de vacances ?
    Car bien sûr, ce n’est que le début. Vu qu’en ce dimanche de l’avent, je suis déjà en train de penser à l’"après" (autrement dit, demain), et à préparer le VRAI fond de veau – pas le lyophilisé, beurk ! – indispensable à ma recette magique du 24 (vous verrez ça en temps et en heure, promis) :

    Et comme nous avons prévu – une fois n’est pas coutume – de boire en ce lundi le plus grand vin blanc liquoreux du monde (cuvée 1987), j’ai bien sûr un peu anticipé et mis les petits plats dans les grands, en déployant l’argenterie sur la grande table (2,40m !) de feu mes parents, sous les auspices bienveillants de Sat1 (-urne) et de Sat2 (-omi) :

    La classe, non ? Bon, d'accord, ce n’est pas encore Vatel, certes, avec les grands bouquets et les sculptures de glace, mais ça n’est déjà pas si mal, n’est-ce pas ?
    Un truc qui serait ultra-cool : ça serait que mes neveux ne me niquent pas trop la superbe nappe, afin de pouvoir garder le même décor pour ma prochaine fiesta "blogueuses - blogueurs", prévue le 27 (avec qui, qui, qui ???).
    Bande de gros curieux… Un peu de patience !

    Libellés : , , , ,

    4 Comments:

    Anonymous Sat said...

    Mmmmh il est vrai que cela m'a l'air fameux :)

    Une autre fois peut-être ^__^

    mercredi, 02 janvier, 2008  
    Anonymous FRED said...

    Mouaip, ça a pas l'air mauvais, sur ce coup...

    vendredi, 04 janvier, 2008  
    Anonymous Anonyme said...

    Mmmmh... J'en salive encore. Ces mêmes mets que j'ai aimés m'émeuvent, me mouvent!
    Bisous.
    Frédéric

    dimanche, 06 janvier, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Bon, ben je ferai lire tous ces comments à Emmanuel, alors... ça devrait lui faire plaisir !!!

    dimanche, 06 janvier, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    << Home