À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • jeudi, décembre 20, 2007

    EN VRAC...

    On achève bien les chevaux…
    Ou encore : "OMAR MA TUER" !
    Non, je dis juste ça comme ça, vu qu’après la quinzaine éprouvante que je viens de vivre niveau santé, je ne voyais déjà pas d’un très bon œil le fait d’avoir à assumer une dernière journée de cours demain, et là, pouf… je m’aperçois avec consternation qu’ils m’ont encore rajouté en prime un ultime concert le soir même (sans doute histoire de tester, je suppose, si ça ne serait pas vraiment l’"ultime" pour de bon, tant qu’à faire, comme ça, ils n’auraient plus que leurs yeux pour pleurer, et tant pis pour eux) !
    Enfin bref ! Pas que de mauvaises nouvelles en cette fin d’année, puisqu’à la suite d’un dernier courrier d’AOL tellement débile et méprisant que c’en était une véritable insulte pour l’intelligence, mon sang n’a fait qu’un tour, et je me suis enfin précipité (ça n’est pas vraiment le mot, vu le délai, mais bon) chez la concurrence, conseillée par certains qui en sont très contents, déconseillée par d’autres (dsl, Roger), je verrai bien à l’usage :

    Quoi qu’il en soit, l’avantage, c’est qu’en cas de sérieux problème, il y aura toujours au moins deux boutiques dans le quartier pour râler de vive voix, au lieu de se taper des Hot-lines marocaines hors de prix et totalement incompétentes. Et voilà déjà une bonne chose de faite !
    Et de deux, je vais enfin pouvoir passer les fêtes avec mes nouvelles dents toutes neuves, et là (même si pour nombre d’entre vous, ce sont des préoccupations de vieillard, dsl), et bien je ne suis pas mécontent du tout, je dois dire, même si quand on aime, on ne compte pas (on ne DOIT pas compter), qu’il s’agisse d’Euros, de temps ou de souffrance :

    Bon, OK, ce n’est pas encore tout à fait Georges Clooney, qui n’arrête pas, dans Intolérable Cruauté des frères Cohen, d’être obsédé par sa dentition, souvenez-vous :

    Mais c’est déjà bien mieux, merde, admettez !
    À propos de Clooney, d’ailleurs, un truc qui me fait bien marrer en ce moment, c’est que dès que l’un de mes meilleurs amis vient mater un film à la maison, pouf, il s’écroule totalement liquide sur le canapé dès qu’il voit la pub de Dior avec l’espèce de grande sauterelle blondasse frigide qui se déhanche comme une malade dans son somptueux gourbi du VIème arrondissement. Alors que moi, bon, ben… rien (en résumé) ! Mais, mais, mais… par contre, la petite brune sans prétention, l’air en plus super sympa, qui vient brancher Clooney pour un "Nespresso, what else ?", alors là, oui, j’achète à 200% (vous savez tout de mes goûts, désormais, lol) !
    Bref ! Lors de mon ultime visite chez la dentiste aujourd’hui, qui exerce à Levallois-Perret, et chez qui je me rends donc toujours à pied malgré le froid polaire actuel, je me suis dit : bien que n’habitant pas à la montagne (hélas), faisons tout de même à l’intention de mes fidèles quelques petites photos des sapins du périphérique (porte de Champerret), histoire de faire un peu Noël, quoi, dont acte :

    Dans la foulée, je me suis même fait mon – modeste - petit Pieter Mondrian (1872-1944) :

    Et au moment même où je prenais cette photo, je me suis souvenu de cette fabuleuse série d’arbres du maître, qui de 1909 à 1914 couvre avec une logique implacable tout le patient chemin du fauvisme jusqu’à la gestation de l’abstraction pure et dure, avec exactement le même génie et le même parcours qu’Arnold Schönberg (1874-1951) en matière de musique (je reviendrai plus tard sur ce sujet passionnant) :

    What else (à part Nespresso) ? Ah, si, je suis tombé chez ma dentiste (justement) sur un sympathique petit canard, Les Plus Beaux Intérieurs, et depuis le temps que je voulais déménager, et bien voilà, j’ai enfin trouvé le truc idéal qu’il me fallait pour vivre vraiment à l’aise et inviter plein de copines et de copains en permanence (4510m2 sur jardin paysager de 2640m2, en plein Faubourg Saint-Germain) :

    Bien sûr, le prix n’est pas indiqué (curieux, non ?)… Mais disons que sur une fourchette basse, sans le jardin, on atteint allègrement les 45 millions d’Euros, soit (pour les vieux qui comptent encore en francs), 296 millions. Bon, c’est cool, d’après mes calculs, dans 712 siècles, c’est tout bon (et je pourrai même arrondir à 300, pour le pourboire, lol) !
    Sinon, je pourrais toujours me rabattre en 400 siècles seulement sur celui-ci, place des Vosges, pas trop mal :

    Mais bon. Ça fait nettement plus peuple, d’une part, limite XIIème, et d’autre part, la déco est quand même franchement à chier (la preuve, on dirait presque un hôtel, non) ?
    Un problème de pouvoir d’achat ? Il m’a vaguement semblé entendre parler de ça, en ce moment… Où ça ? En France ???
    Who said that ?
    Rhooooh, le luxe... What else ?
    Allez, joyeux Noël et bonne quille à toutes et à tous !
    (Et à bientôt pour certaines & certains, héhé)…

    P.S : Si je fais confiance à mon nouveau FAI (Orange), I’m back on the Net le 3 janvier… Viendez chez moi (re)tchatcher sous MSN, putain, qu’est-ce que ça a pu me manquer, ça, depuis le premier octobre !!!

    Libellés : , ,

    4 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    "aucun interet d'acheter un truc pareil à moins d'y mettre un acousmonium dit Mat"

    C'est fou ça !
    Bisous m'sieur le professeur!

    samedi, 22 décembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ouais, comme tu dis... De toute façon, c'est un chouilla trop cher pour moi, alors je vais peut-être m'associer avec un pote (sauf qu'on aura plus que 2000 m2 chacun, du coup, ça risque d'être un peu serré, lol) !!!

    samedi, 22 décembre, 2007  
    Anonymous Lunapei said...

    Hey =D

    j'ai tout lu *fiere*

    j'ai hate de voir vos nouvelles dents monsieur (bon ayé j'ai flatter son ego passons au reste ;]) !
    ça m'a fait plaisir qu'on reconnaisse le rapport aux triptyque sur l'enfer et le paradis de bosch bravo =) ta culture m'impressionera toujours !!!

    sinon euh bah niquel que ça t'ai pas achevé et j'adore la photo style mondrian version pas a plat de couleur u_u c'est original !

    samedi, 22 décembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ha ha ha, merci pour l'Ego !

    Bah, la culture, comme l'indique l'étymologie, c'est un truc qui se cultive, donc... passé un certain âge, on finit forcément par en connaître un paquet, c'est normal, je crois. Ceci dit, Bosch, j'ai toujours été "fan", je crois, même quand j'avais 14 ou 15 ans, donc ça ne date pas d'hier !

    Bon, on se voit bientôt (à 5 ou 6, en plus, cool), de toute façon !!!

    dimanche, 23 décembre, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home