À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, septembre 01, 2007

    JACQUES MARTIN (RIP)

    Et merde...
    J'avais pourtant prévu de ne pas me coucher trop tard, aujourd'hui, ni d'interrompre sous aucun prétexte ma grande série "autrichienne", lorsque j'apprends subitement la triste nouvelle en ce vendredi 14 septembre 2007 : Jacques Martin (mais oui, l'ex-mari de Cécilia Sarkozy !) est décédé ce matin, à l'âge de 74 ans !
    Alors bon. Je sais bien ce que vous allez penser : mais pourquoi donc un Blogueur aussi fin et aussi subtil que Vincenttheone (haha, comment que je me la pète, là !!!) va-t-il se lamenter sur la disparition d'un animateur d'émissions aussi "ringardes" que l'École des Fans ou Le Monde est à Vous ?
    Et bien, il y a de très nombreuses raisons à cela. La toute première étant que Jacques Martin a tout de même été mon "patron" durant une bonne quinzaine d'années, et ceci dès 1985, date de la création d'une émission qui lui tenait à coeur depuis toujours, le Kiosque à Musique (30 minutes de musique classique à une heure de grande écoute le dimanche, mais oui, vous ne rêvez pas, ça "eut" existé !), et qu'à force de popularité, il avait fini par extorquer - par chantage, bien sûr ! - aux toujours frileux patrons de la chaîne :

    Héhé, c'est Vincenttheone himself, là, à gauche du Monsieur en question, ou encore à droite sur la photo suivante (très probablement la seule et unique fois de ma vie où j'ai porté une cravate, pour tout dire, je ne m'en souvenais même plus... mais oui, sans rire !) :

    La seconde raison, c'est - bien sûr - que les emplois à la télévision n'étant pas rénumérés au lance-pierre comme dans la plupart des circuits institutionnels, on peut tout de même dire, quelque part, que c'est en grande partie Jacques Martin qui a payé mon appartement (chose désormais absolument impossible pour un musicien parisien), ce en quoi je lui en suis grandement reconnaissant. De même qu'à feu Pierre Petit, autrefois directeur de l'ENM dont j'étais alors le plus jeune professeur, et qui m'avait mis lui-même le pied à l'étrier (et lui, il nous manque aussi VRAIMENT) :

    Juste pour le "fun"... Quelques "snapshots" sympas du Kiosque à Musique, désormais impensables, je suppose (putains de cuivres, à part fumer et jouer au tarot, lol ! Heureusement que c'était de grosses pointures, quoi...) :

    Et alors là... Bon. Je ne vais pas vous raconter ma journée dans son intégralité, parce que ça ne serait pas vraiment très passionnant, mais tout de même... Il y a de drôles de "hasards" dans la vie. Car c'était très exactement aujourd'hui la date de la première réunion de rentrée des professeurs du conservatoire, et d'un seul coup, au milieu de la masse d'informations dont on est toujours assaillis en pareil cas, j'entends subitement : "Nomination de Mme Laurence S*** comme nouvelle professeur de harpe". Et là, mon cerf-volant (pardon, mon cerveau lent, lol !) commence à se dire : "tiens, tiens, Laurence S***, ah, mais oui, ça me dit vaguement quelque chose, ce nom, ce n'était pas elle, par hasard, la harpiste du Kiosque à Musique, si je me souviens bien" ?

    Et bien oui, c'était elle, en chair et en os, et en plus, toujours aussi belle et aussi sympathique qu'en 1985 (putain, ça fait drôle, de revoir des gens qu'on n'a pas vu depuis vingt ans, et qui vous parlent comme si c'était hier... mais bon, j'aime bien !). Du coup, comme nous sommes désormais quatre au conservatoire du XVIème à être des "ex" du Kiosque à Musique, j'ai lancé (juste pour rigoler) l'idée qu'on pourrait peut-être commencer à fonder un club, avec donc, myself, Laurence S***, Marc-Olivier DN*** (ben oui, jamais de noms propres sur les Blogs, m'enfin !), et bien sûr Stéphane L*** :

    Rhooooh, qu'il était jeune et beau, à l'époque !

    Mais bon, moi aussi, enfin quoi, alors... :

    Bon. Maintenant, on est vieux et laids, tant pis... C'est le sort de tout le monde, malheureusement !

    Et pouf, le jour même où se produit cette rencontre tout à fait étonnante et imprévisible entre "anciens" de l'émission, voici que tombe la nouvelle de la mort de la personne dont nous avions parlé tout l'après-midi, strange, n'est-ce pas ?

    En tout cas, deux choses à dire sur le Jacques, concernant ses mauvais et ses bons côtés. Pour les mauvais, il suffit de se reporter à l'excellent film Le Dernier Roi d'Écosse (NB : sur la vie d'Imin Dada), car il pouvait être EXACTEMENT comme ça : gentil, sympathique, fascinant au point d'oblitérer tout jugement objectif, et par ailleurs dictatorial, paranoïaque, et même terrifiant, par moments...

    Pour les bons, par contre, il ne peut que me faire penser au premier personnage sur lequel j'ai écrit mon premier livre, à savoir "Monsieur" Érik Satie, qui a toujours fait - aveuglément - confiance à la jeunesse. Et en ce sens, je l'admire et le respecte toujours beaucoup !

    Je ne veux même pas ici entrer dans les détails de mon propre engagement (qui était tout de même à pisser de rire, par rapport à un "vrai" entretien d'embauche dans un "vrai" métier, lol !), mais réfléchissez simplement au nombre de gens (de "jeunes") que Martin a lancé, c'est proprement hallucinant : Stéphane Collaro, Pierre Desproges, Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Laurent Ruquier, Julien Courbet, et j'en oublie certainement, là...

    Bref ! Au revoir et adieu, Monsieur Jacques Martin, vous qui avez été le dernier à soutenir, contre vents et marées, la présence de la musique classique à la télévision (même au sein du Monde est à Vous), en direct, et à une heure de grande écoute !

    Maximal respect ! (enfin bon. Moi, je dis, quoi)...

    Libellés : , ,

    8 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    la fin d'un original !
    tu as ta tête de patrick bruel sur les photos! monsieur le professeur.

    vendredi, 14 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Mais oui, je sais bien !!! Et à la grande époque du Patrick en question, ça m'est plusieurs fois arrivé de me faire "agresser" dans la rue, LOL !
    Mais bon... Vu ma dentition actuelle, comme c'est loin, tout ça (comme disait Alphonse Allais), lol !

    vendredi, 14 septembre, 2007  
    Anonymous Anonyme said...

    Eh oui, ça fait drôle!!!
    le hasard...
    Bel hommage que tu lui rends
    (les photos sont sympas, mais cruelles)..

    A+++

    Stéphane

    vendredi, 14 septembre, 2007  
    Anonymous zoun said...

    Merde, il est mort!
    je trouve pas qu'il est ringard moi
    Il a fait beaucoup pour la télé

    bon il a lancé Julien Courbet, tout le monde à droit à l'erreur ^^
    mais merde il a permis à Desproges de s'exprimer!

    C'est dingue la coïncidence

    beau gosse va

    vendredi, 14 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Je dois dire que la "coïncidence" m'a quand même pas mal ébranlé, quoi... Il y a de quoi, il faut dire aussi, non ?

    vendredi, 14 septembre, 2007  
    Anonymous Unter said...

    & en même temps, pour toujours parler de gens qui ont beaucoup apporté à la culture en France, Jean-François Bizot est mort & on s’en bas les couilles. Dommage. Bon, mais lui tu l’as pas connu alors je comprends.
    Hé, sur les photos on voit qu’à une époque, t’avais du Brad pitt en toi, nan ?

    dimanche, 16 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Haha, du Brad Pitt, on ne me l'avait jamais faite, celle-ci (alors que Bruel, oui) !!!

    Quant à Jean-François Bizot, j'avais déjà quelques années quand il a fondé ACTUEL, alors bon... S'il vous plaît... Je vous en prie...

    dimanche, 16 septembre, 2007  
    Anonymous Anonyme said...

    Incroyable et troublant ce hasard!!!... que de beaux souvenirs s'envolent avec la disparition de ce personnage hors du commun, on peut être fiers de l'avoir côtoyé!
    Et moi je suis drôlement contente de t'avoir retrouvé: sur les photos et en vrai, le même sourire!
    A bientôt au 16ème et tous les 4 autour d'un verre pour reparler de tout ça !
    Bises

    Anne-Laurence

    lundi, 17 septembre, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home