À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • mercredi, août 22, 2007

    ASTRAGALE !!!

    Oui, je sais. Ça ressemble à une insulte...
    Mais non. Je reviens juste de chez le toubib, là, et c'est tout simplement un os à la con du pied, qui vous empêche de passer de bonnes vacances comme vous l'aviez prévu, en entrant en "conflit" (ce sont les termes de l'homme de l'art) avec son voisin du dessous, le calcanéus, qui ne lui a pourtant rien fait, et même le supporte gentiment toute l'année :

    C'est tout de même un monde, ça : vous admirez tranquillement la montagne, et pendant ce temps, deux os dont vous n'aviez jamais supposé l'existence commencent à se chipoter dans votre dos - enfin non, dans votre pied, plutôt -, et résultat, deux ou trois jours après, vous marchez comme un petit vieux sans avoir rien demandé à personne. Et merde...

    C'est d'ailleurs l'occasion de noter, une fois de plus, qu'une grande partie du charme de la médecine provient essentiellement de son vocabulaire. Vous allez chez le toubib, vous souffrez ; vous en sortez, vous souffrez toujours autant, mais au moins, vous savez comment ça s'appelle (là, j'ai déjà eu droit, en l'espace de trois ou quatre jours, à "achillodynie", "astragale", donc, et "calcanéus").

    Vu que je ne suis pas du genre à offrir l'hospitalité à une astragale sans même avoir été présenté, j'ai tout de même fait ma petite enquête personnelle chez mon pote Google, et alors là, surprise, vous seriez étonné du nombre d'astragales qui nous entourent (voire nous menacent) sans qu'on en soupçonne l'existence (l'astragale est discrète de nature). Il y en a dans les bâtiments :

    Aux doigts de nos compagnes :

    Et même en pleine nature :

    Enfin bon. Le résultat, c'est tout de même qu'il a fallu que j'abrège ma randonnée pour retrouver notre belle capitale sous un climat dépressif au possible, je ne vous raconte même pas à quel point je nage dans le bonheur, là...

    On a pourtant passé une bonne soirée, avec des voisins (et néanmoins amis) :

    Mais bon. Vous avez vu ma tête, là (c'est peut-être l'eau, en fait, tiens, j'y avais pas pensé) ?

    Comme le dit Villeret dans Le Dîner de Cons : "Oh là là, mais il est dans un état... Il peut à peine marcher, vous le verriez... Ça serait un cheval, on l'abattrait" !

    Libellés : , ,

    10 Comments:

    Anonymous Unter said...

    Astragale ta mère !

    mercredi, 22 août, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Dans le genre, il y aussi un massif que j'ai traversé cet été, et qui s'appelle le "Hohe Veitsch"... ce qui, en français phonétique, donne un peu : "Ho, faïtche !!!
    Pas mal non plus, dans le style, lol !

    mercredi, 22 août, 2007  
    Anonymous Anonyme said...

    Moi, je trouve ça très joli, comme mot, l'astragale… ça ressemble à un nom d'étoile…
    Quel est le remède que t'aa donné le médecin, au fait ????
    Bon, on essaye de se faire une bouffe bientôt,
    Val.

    jeudi, 23 août, 2007  
    Anonymous Anonyme said...

    On a pas idée de partir avec des chaussures neuves,et en plus des décathlon.

    Ton beauf

    jeudi, 23 août, 2007  
    Anonymous Anonyme said...

    Ouah, Alexia Laroche Joubert ! oups, pardon.

    Les cours de grec c'est pareil, on en ressort à peu près pareil qu'en y entrant mais avec plein de mots jolis pour faire chic dans les dîners (de cons ou autre)

    jeudi, 23 août, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Val=>Bah tu sais, les toubibs, dans ce genre de cas, c'est toujours pareil : anti inflammatoires, et pommade à la cortisone !
    Dom=>Mouais, pas impossible que ça ait pu jouer... C'est vraiment de la daube, Décathlon, quand même !

    jeudi, 23 août, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Et si qqn peut m'expliquer le coup de Alexia Laroche Joubert... parce que je dois manquer des références nécessaires, là...

    jeudi, 23 août, 2007  
    Anonymous vinya said...

    AH AH AH AH ! Trop fort ! XD pas mal tout ces astragales :p

    vendredi, 24 août, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ben ouais... On est boîteux, mais au moins, on se cultive, pendant ce temps, lol !

    vendredi, 24 août, 2007  
    Anonymous vinya said...

    c'est bien ! il faut XD !

    samedi, 25 août, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home