À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, juin 02, 2007

    UN SAMEDI DE JUIN...

    ... à pas loin de 30° !!!
    Avant toute chose - et ceci à l'intention des rarissimes collègues qui me liraient -, je dois tout d'abord vous dire que je suis passé aujourd'hui devant notre bon vieux conservatoire, et bien ce n'était pas un leurre, les travaux ont bel et bien commencé "pour de vrai" :

    Autant de gravats qui ne risquent plus de nous tomber sur la tête, du moins en théorie, enfin en tout cas ceux qui sont déjà dans la benne, XD ! :

    Adieu donc, dès septembre prochain, à l'immense (mais plutôt agréable) lycée Claude Bernard :

    Adieu à son "stégosaure" attenant :

    Adieu également (sans regret) à l'horrible et très excentré lycée René Cassin (et encore, je suis gentil, je ne vous ai pas fait de photos des peintures intérieures, on croirait qu'ils ont tout basé sur la théorie des couleurs de J.Itten en lisant le bouquin à l'envers, lol !) :

    Et retour à proximité de notre si "belle" maison de la radio (dont la grande tour centrale menace, paraît-il, elle aussi de s'effondrer) :

    Drôle de samedi, sinon... Après avoir vainement attendu une élève pendant une heure (toujours sympa, ça, la délicatesse de prévenir... arghhh !) et m'être fait embringuer du coup dans un court jury impromptu, la "journée" de travail prévue n'a pas été si terriblement harassante, finalement, alors vu le temps, j'ai commencé à rentrer tout doucement à pieds - comme d'habitude en touriste, puisque j'emmène maintenant presque systématiquement mon petit numérique avec moi. Et pour une fois, comme je vous ai vraiment fait de belles photos (contrairement au Post précédent, lol !), je vais exceptionnellement me la jouer super sobre au niveau du texte (mais oui, promis !).

    Un petit coin d'Italie, en plein XVIème :

    Un très bel ouvrage d'Hector Guimard (1867-1942), le superbe immeuble "Jassede", toujours avenue de Versailles, que j'ai par hasard découvert aujourd'hui :

    Deux autres beaux exemples, rue Gros et rue Agar (petit résumé ici de toutes les bâtisses parisiennes du Maître) :

    Rue Agar, peut-être l'une des plus petites rues de tout Paris, mais qui a conservé ses fort belles plaques d'origine :

    Il n'empêche : le chef-d'oeuvre parisien de Guimard reste bien sûr le fameux Castel Béranger (très vite surnommé "dérangé" à l'époque), situé juste en face de notre conservatoire, 14, rue La Fontaine :

    Nettement plus haut, dans la rue de la Pompe (ainsi nommée parce qu'il y avait autrefois une source naturelle à laquelle tout le monde venait s'approvisionner, je m'en souviens encore), la magnifique boutique du fleuriste Orève - aujourd'hui un simple restaurant "branchouille" de plus :

    Encore plus haut dans cette même rue, le mythique lycée Janson de Sailly, le centre de formation plébiscité de nos soi-disant futures "élites" (car malgré l'intitulé républicain, comme le disait déjà Coluche, "Y en a que y sont quand même vachement plus égaux que les autres, quoi !") :

    Et pour finir, la place (et l'église) Victor Hugo baignée d'un beau soleil vespéral :

    Enfin, quand je dis "pour finir", façon de parler... vu qu'au bout du compte, bien parti comme je l'étais sur ma lancée, j'ai finalement fait l'intégralité du trajet à pied (en une heure quarante, tout de même, mais il faut bien que je m'entraîne, pour la montagne cet été, lol !), et croyez-moi, ça n'est rien moins que la traversée de Paris selon l'axe N-S (7 km au total) :

    Sans parler par la suite de mes rituelles courses du samedi dans le quartier piéton si agréable de la rue de Lévis (XVIIème), ce qui a encore bien dû rajouter un bon petit kilomètre aller-retour :

    Mais bon... Par un temps pareil, ce n'est que du bonheur, finalement !!!

    P.S : Bonne "fête des mères" à vous toutes et à vous tous qui avez encore la chance d'avoir une Môman (moi, je l'ai perdue en 2004, dans des circonstances assez atroces) ! Elles peuvent bien faire chier de leur vivant, ça, c'est clair, mais croyez-moi sur parole, c'est autrement bien plus triste lorsqu'elles ne sont plus de ce monde !

    In Memoriam Simone LAJOINIE (RIP : 11/05/2004).

    Libellés : , , ,

    4 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Bon, bon, mais il ne te manque plus qu'à photographier le guimard de la rue chardon-Lagache... Bon j'aimerais vraiment pas habiter dans le XVIe mais faut avouer qu'ya quand même de belles baraques.

    Sinon, j'admire moins la longueur du trajet que sa rectilignité (ça existe ?) parfaite... Moi ce genre de balade il me faut l'après-midi, le temps que je fasse trois fois le tour de Paris, héhé !

    dimanche, 03 juin, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Haha, non, là, j'ai fait simple, histoire de pas trop barbouiller le plan Google avec Paint... Mais c'était pas si rectilige que ça (surtout entre Radio-France et l'avenue Victor Hugo, là, j'ai bien circulé, en fait) !
    Moi non plus, j'aimerais pas trop habiter le XVIème, mais malgré tout, ce quartier est loin d'être aussi chiant et coincé qu'on veut bien le dire...

    dimanche, 03 juin, 2007  
    Anonymous Albane said...

    De très belles photos Vincent! Je voulais juste me permettre d'ajouter que la rue Levis me rappelait des souvenirs puisqu'elle touche la Sorbonne de Malesherbes (ahh...musico quand tu nous tiens...)
    Aucun interêt comme commentaire mais j'avais envie de le préciser c'est tout!
    Bises

    dimanche, 17 juin, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci, merci !

    Ouaip, l'est trop sympa, cette rue !

    dimanche, 17 juin, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home