À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, mars 16, 2007

    TOURISME #2

    Conformément à toute attente :
    Ce Post s'inscrit absolument dans la lignée du fameux Post TOURISME #1, et s'insère donc parfaitement entre le Post TOURISME #1 (le but) et le Post TOURISME #3 (le point de départ), tout simplement afin de vous expliquer comment j'ai pu réussir à passer de l'un à l'autre, ou plus exactement de l'autre à l'un (toujours selon cette logique particulière des Blogs, où dès que l'on veut faire un truc un tantinet chronologique, on se retrouve toujours un peu en porte-à-faux).
    Repartons donc du début avec cette fabuleuse rue Ampère (voir Post suivant, ou précédent, arghhhh !!!), bordée de somptueux hôtels particuliers dont je viens justement de parler (ou dont je parlerai plus bas, re-arghhhh !!!), juste pour signaler cette très étonnante église (Saint François de Salles), aux proportions probablement dictées et imposées par le Baron Hausmann afin qu'elle adopte exactement le format des immeubles avoisinants, une rareté à Paris, je pense (mais je vérifierai) :

    Arrivé place Péreire, vue sur l'un des restaurants les plus réputés (à tort) du quartier, le fameux Pétrus. C'est hors de prix, certes pas si mauvais, mais si vous habitez le XVIIème, j'ai (au moins) deux adresses de restaurants français hyper classe et bien meilleurs que ce truc de "nouveaux riches", avec des menus à 32 € maximum, soit le prix de deux Pizzerias (à l'occasion, demandez-moi les adresses sur buffaddict@aol.com, si jamais ça vous intéresse, je vous répondrai sans faute) :

    Et voilà : fin du périple pédestre ! Vu la longueur du trajet, il faut quand même se résoudre, à un moment ou à un autre, à abandonner la marche à pieds, comme me le suggérait un immeuble très près de chez moi (rhooooh, ma tignasse de "ouf" dans le reflet, faut absolument que j'aille chez le coiffeur, normalement, ça me rajeunit, en plus) :

    Adoncques, voilà : arrivé à la porte de Champerret, c'est le moment où je prend le PC direct, qui m'amène pile sans effort sur mon nouveau lieu de travail :

    D'habitude, ça me gave grave d'attendre les bus, surtout que quand leurs panneaux d'affichage à la con indiquent : "temps d'attente maximum : 10 minutes", il faut bien sûr toujours au moins escompter le double (merci au passage à Mr Delanoë pour son enquête totalement bidon sur l'amélioration des transports parisiens, vu qu'absolument RIEN n'a changé depuis deux ans !!!). Mais je ne sais pas pourquoi, ce jour-ci, ça ne m'a pas gêné d'attendre (XD !), d'autant qu'il y avait une affiche différente au dos (de la même marque), donc je pouvais swatcher :

    Miam, miam !

    Bon, trève de grivoiseries... Maintenant, je suis dans le bus, sur les boulevards extérieurs, alors certaines photos vont certes être un peu floues, mais bon. Il faut quand même que je vous présente certains endroits mythiques, à commencer par celui-ci (71, boulevard Gouvion Saint-Cyr, pour les amateurs) :

    Si vous êtes comme moi et considérez que l'Ulysse de Joyce soit pratiquement le plus grand livre jamais écrit au monde (comme le disait Borges : "Il est presque infini !"), et bien n'hésitez pas à rendre visite à ce pub fondé par un Irlandais fanatique de l'ouvrage, où vous pourrez non seulement déguster de l'excellente (mais très particulière) bière irlandaise, mais aussi vous régaler des très nombreux vitraux du lieu, chacun illustrant l'un des chapitres du chef-d'oeuvre de Joyce, bref, un "Must" à ne pas ignorer !

    Arrivé porte Maillot (le Palais des Congrès), cet immeuble moderne a aussi sa petite histoire :

    D'après ce que je sais, l'architecte (à l'époque) a pété les plombs afin que toutes les vitres soient absolument et exactement du même bleu, et a donc contraint ses maîtres d'oeuvre à dépenser des fortunes en ce sens, dans un délire perfectionniste digne des plus grands nababs... Résultat trente ans après : l'image parle d'elle même !

    Quelques minutes plus tard, la fameuse place Dauphine, et sa non moins fameuse faculté des langues orientales (Hi, Same !) :

    Plus cette grosse verrue sur le sol français, la magnifique ambassade de Russie, de la pure architecture 100% KGB, un vrai régal pour l'oeil et pour l'esprit :

    Et quasiment juste en face, l'une des maisons que j'ai toujours considéré comme l'une des plus belles de Paris, avec ses deux grandes verrières et toute la vigne vierge envahissante (y a quand même des gens qui se font pas chier, dans la vie, quoi...) :

    Et voilà, fin du périple, me voici enfin arrivé à l'arrêt Claude Bernard, dans l'un des quartiers les plus pauvres de la capitale, comme chacun sait. Juste à titre d'exemple, à 100 mètres du lycée en question, il y a cette misérable bâtisse (rien qu'en comparant avec les immeubles avoisinants, déjà anciens, les lofts doivent bien faire entre six ou sept mètres sous plafond, là, facile) :

    Et, bien sûr, à cinquante mètres du lycée, cette fois, cette espèce de garage minable avec de vieilles caisses pourries :

    (Huhu, j'ai bien "tuné" ma photo avec un flou radial, là, je suis assez content de moi, sur ce coup ! Surtout qu'il me semble que ce modèle de Rolls, en plus, s'appelle "Seraph", LOL !).

    Suite au prochain numéro (ou plutôt précédent, arghhhh de nouveau, putains de Blogs) !!!!!!!!

    Libellés : , ,

    2 Comments:

    Anonymous vinya said...

    j'aime beaucoup l'église ! elle est jolie ! ça me rappelle qu'en suède y'en avait une toute rouge ! ^-^ (à moins que j'ai fumé quelque chose à ce moment, non je n'ai pas révée XD)
    mdr pour l'affiche XD
    pauvre architecte ... il s'est cassé la tête pour rien :(

    (beurk j'suis d'accord pour l'ambassade russe)

    vendredi, 16 mars, 2007  
    Blogger Vincenttheone said...

    Huhu, prise en flagrant délit (hein, t'avais pas dit, dans le post précédent : "c'est pas bien de fumer" ???)
    XD... Nan mais je confirme que t'avais pas fumé : il y a une église suédoise tout près de chez moi, et elle est effectivement en briques rouges !

    samedi, 17 mars, 2007  

    Enregistrer un commentaire

    << Home