À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, avril 30, 2006

    SUPER QUIZZ : SOLUTIONS !

    RHOOOOOOOOH... Enfin les solutions du SUPER QUIZZ, tant attendues (et si vous ne savez pas de quoi il s'agit, il vous faut bien sûr reprendre les choses dès le DÉBUT) !
    Les trois gagnantes sont donc Charlotte (13 points), Violaine (11 points) et Chiara (7 points, mais pour une italienne, c'était parfois difficile ne serait-ce que de comprendre les questions), ce qui confirme une tendance assez générale : petit à petit, les filles deviennent bien plus "g33k" que les garçons, qui sur ce coup ont porté un coup fatal à la race masculine par un taux de participation voisin de zéro, et franchement, les mecs, je ne vous félicite pas, vous êtes désormais la honte de ce Blog, désolé de vous le dire, lol !
    Il faut tout de même préciser que parmi les Blogs que je fréquente tous les jours (ou presque), neuf Webmasters sur dix sont des filles, autant dire que tout ceci ne m'étonne qu'à moitié...
    Le C.D n'est pas encore complètement finalisé (il me reste encore 60 photos à traiter sur les mille initiales, avant que je ne puisse en sélectionner la "substantifique moelle"), mais tout ceci sera terminé au plus tard fin octobre, je vous le promets (et j'espère bien avant !).
    And now, the solutions !
    1) QUESTION N°1 :

    S'agit-il :

    1) De prises d'escalade dans une "Ferrata" ?

    2) De trous de barre à mine datant de la première guerre mondiale ?

    3) D'empreintes de vélociraptors fossilisées ?

    4) De cratères de micro-météorites ?

    Et bien contre toute attente, c'était bien la troisième réponse qui était la bonne (tout le monde a trouvé, bravo !). Bon, ce n'était pas vraiment des Vélociraptors, pour tout dire, mais des "Colosaurus", espèce que personne ne connaît, voici pourquoi je me suis livré à cet innocent raccourci... Ceci dit, cette plaque (tombée du sommet du Pelmo) est paraît-il absolument unique en Europe, et on est bien content de le savoir, vu que c'est quand même une chierie pas possible pour aller la voir, LOL !

    2) QUESTION N°2 :

    Cette célèbre marque de sublimes baskets italiennes (Fornarina, en l'occurence) a emprunté son nom à l'épouse de :

    - 1) Michelangelo ?

    - 2) Rafaello ?

    - 3) Leonardo ?

    - 4) Donatello ?

    (N.B : Je précise qu'il s'agit des peintres/sculpteurs du Quatrocento, et non des tortues Ninjas).

    Réponse 2 : la voilà, l'épouse (disons plutôt la "courtisane") de Rafaello, dont il a fait plusieurs magnifiques portraits, la fameuse "Fornarina" :

    E allora, Chiara... Non conosci le più belle sneakers dell'Italia, che cosa vuol dire ??? Per me, è quasi incredibile, vedi presto il mio altro Blog SNEAKERS & BUFFALOS !!!
    3) QUESTION N°3 :
    "Cherchez l'erreur !" :

    Je trouvais cela facile, et bien non. Presque toutes se sont embarquées dans des explications architecturales compliquées, alors que la solution était tout à la fois simple et drôle : il s'agissait bien sûr des noeuds complètement insensés qui affectent la troisième colonne du déambulatoire et la colonne de droite du porche, une sorte de préfiguration de l'esprit "baroque" en pleine cathédrale romane, comme on le voit encore mieux sur cette autre section :

    Voilà : c'était juste pour le "fun", un petit "private joke" entre artisans talentueux, et bien sûr, ces colonnes délirantes ne se situent pas sur le fronton de la Cathédrale, mais uniquement sur l'envers caché.

    4) QUESTION N°4 :

    Il s'agit :

    1) D'un sentier interdit aux... ?

    2) D'un sentier recommandé aux... ?

    3) D'un hasard bien calculé ?

    4) Du tag haineux d'un guide homophobe ?

    Et bien la bonne réponse était la N°3, de toute évidence, car il s'agissait en réalité du "P.Lede", abréviation pour "Passo Lede" :

    5) QUESTION N°5 :

    Que représentent ces deux photos ?


    Pour vous aider : il s'agit, en quelque sorte, d'un (mauvais) jeu de mots, et ce n'est pas facile à trouver.

    M'enfin ! Ce sont les très fameuses "arrêts de Vérone" (et j'avoue que quand je les ai vus, je me suis bien demandé pourquoi c'était célèbre à ce point là)... Chiara, c'è un gioco di parole impossibile da tradurre, tra "les arênes de Vérone" (le arene di Verona) et "les arrêts de Vérone" (le fermate - f.s - di Verona). Scusi...

    6) QUESTION N°6 :

    Il s'agit :

    1) Des Torre Pradidali ?

    2) Des Torre Passembali ?

    3) Des Torre Factioni ?

    4) D'une bite géante en calcaire dolomitique ?

    Bien sûr, c'est la première réponse qui est la bonne (et Chiara, N.B, ce n'est pas le Rif.Giussani, mais le Pradidali, dans les Pale di San Martino)... Néanmoins, dans ma grande magnanimité, j'accepte également la N°4 !

    7) QUESTION N°7 :

    Pour oser porter "ça" en toute impunité (et fierté) dans un train venant de Venise en 2006 (en plus !), il faut être :

    1) Blonde ?

    2) Asiatique ?

    3) Italienne ?

    4) Blonde, asiatique ET italienne ?

    5) Sacrément couillue ?

    Wouarf, wouarf, tout le monde s'est vautré avec la réponse 4, alors qu'il suffisait d'un peu de logique : une blonde porterait forcément des CONVERSE, comme n'importe quelle pouffe (désolé, Ccil), et quiconque ayant le moindre gramme de sang italien ne porterait jamais ça, c'est clair ! Donc, ce n'était pas facile, c'est vrai, mais seules les réponses N°2 et N°5 seront acceptées !

    8) QUESTION N°8 :

    Dans quel opéra de Mozart ce fameux vin rouge du Trentino est-il cité :

    1) Don Giovanni ?

    2) Wozzeck ?

    3) Pélléas & Mélisande ?

    4) Le Nozze di Figaro ?

    (Ceci ne sautera peut-être pas aux yeux des non-musiciens, mais vous pourrez remarquer sinon que j'ai été particulièrement sympa, sur ce coup-là, LOL !)

    Bien évidemment, il s'agissait du trop génial opéra Don Giovanni, du trop génial Mozart, la preuve en image :

    La seule à s'être plantée sur ce coup aurait dû penser à taper "Marzemino" sous Google, ils en sont tellement fiers que la réponse apparaît presque tout de suite !

    9) QUESTION N°9 :

    Mais qu’est-ce que c’est t’y que c’t’engin ???

    Et bien tout bêtement un percolateur, d'un modèle certes un peu particulier, mais percolateur tout de même, il suffisait d'agrandir la photo et d'y regarder d'un peu plus près (faisant ceci dit du très bon café, croyez-moi sur parole !) :

    E allora, Chiara, che cosa è successo ???

    10) QUESTION N°10 :

    Ces sympathiques joyeux lurons en sont déjà à leur troisième "Weizen Bier" (50cl à chaque fois, tout de même), et il est :

    1) 9 h du matin ?

    2) 11 h du matin ?

    3) 15 h du matin (autrement dit, 3 h de l'après-midi ?)

    4) L'heure d'aller se coucher ?

    Et bien, contre toute attente, la bonne réponse était la N°2 (ou à la rigueur la N°4, LOL !). Alors c'est vrai que les ombres (le seul indice) sont très allongées, mais n'oublions pas qu'en été, nous avons deux heures d'avance sur le soleil, et qu'il s'agit donc bien des ombres normales pour 11h du matin.

    11) QUESTION N°11 :

    Il s'agit :

    1) D'une boutique pour enfants riches d'autrichiens ?

    2) D'une boutique pour enfants riches d'italiens ?

    3) D'une photo trafiquée par mes soins ?

    4) D'une boutique de vêtements pour nains exubérants ?

    Il s'agissait bien sûr de la réponse N°2, une boutique pour enfants riches d'Autrichiens ayant plutôt ressemblé à ceci, a priori :

    Lolotte : mais oui, on s'habille VRAIMENT comme ça dès le biberon en Italie (j'adore !), je n'avais même pas besoin de trafiquer la photo. Et bravo à Chiara pour avoir donné en prime la localisation : Cortina d'Ampezzo (donc, en résumé, pour enfants très riches d'Italiens).

    12) QUESTION N°12 :

    Pour quelle raison ne faut-il en aucun cas marcher sur ce genre de fleurs ???

    Tout simplement parce que ces plantes (les line-aigrettes, ou linaigrettes) ne poussent que dans les marécages, et que l'on est donc à peu près sûr de bien se mouiller les pieds (ou les fesses, vu la position dans laquelle j'ai été obligé de me mettre pour prendre cette sublime photo) !!!

    13) QUESTION N°13 :

    Que veulent dire ces quatre lettres ?

    (Milano, Corso Vittorio Emanuele II)

    Bon, ça, c'était trop facile, surtout avec Google : Senatus PopulusQue Romanus, bien évidemment "Le Sénat et le Peuple Romain" (ou encore Senatus Populusque Quiritium Romanorum, ce qui est tout aussi exact, bien que moins courant).

    14) QUESTION N°14 :

    Dans quel film de (et avec) Clint Eastwood est-il horrifié par une voiture de cette couleur ?

    Et même (question subsidiaire pour les vrais cinéphiles), quelle est son inoubliable réplique à ce moment-là ???

    Bon, ça, personne n'a trouvé, il fallait vraiment être un "fan" absolu (comme c'est mon cas) pour deviner. Il s'agit de l'excellent film "La Relève" ("The Rookie"), avec Martin Sheen et Raoul Julia, où notre grand Clint se pète cette réplique inoubliable :

    15) QUESTION N°15 :

    De quel drapeau européen s'agit-il ?

    Pas très facile, je crois....

    Et non, c'était même très dur, en fait. Il s'agissait du drapeau de la ville de Fiume, ex-italienne et incorporée à la Yougoslavie du temps de Tito, mais cinq ou six refuges italiens de la région, celle du Pelmo, ont néanmoins conservé la nostalgie de cette époque, et continuent à arborer le drapeau en question.

    16) QUESTIONS N°16 :

    De quel Opéra (encore plus célébre que Garnier ou le MET) s'agit-il ? Ça, si vous avez un tout petit peu suivi ce Blog, ce n'est pas très difficile à deviner...

    Bah, bien sûr, c'est la Scala di Milano, hé !

    17) QUESTION N°17 :

    Mais c'est qui, lui, m'enfin ???

    Et lui, c'est LA célébrité di Milano, ce bon Leonardo Da Vinci, en pleine face de la Scala !

    18) QUESTION N°18 :

    Trève de rigolade. De quoi s'agit-il ?

    Là, comme c'est VRAIMENT dur, je vous donne deux indices : bien que cette scène se passe dans le musée d'art moderne de Roveretto (ville où Mozart a donné son premier concert hors d'Autriche, autant dire qu'ils n'en sont pas peu fiers, là-bas !), il ne s'agit pas d'oeuvres d'art.

    Il s'agit en fait d'instruments de musique fabriqués par les "bruitistes" italiens, mouvement qui n'a pas eu une très grande ampleur, mais s'est quand même illustré durant la première guerre autour de Russolo, la préoccupation majeure étant d'intégrer les bruits "modernes" (ceux de la ville, de la guerre, etc...) à l'orchestre symphonique, précisément à l'aide de "machines" telles que l'on peut en voir sur cette photo, exposées cet été au musée de Roveretto. Inutile de préciser que cette tentative, certes intéressante en son temps (puisqu'elle a permis à Cocteau d'intégrer des bruits au ballet Parade de son ami Érik Satie, au grand dam de celui-ci), n'a guère eu de grands lendemains...

    19) QUESTION N°19 :

    Mister Stallone, "l'étalon", a tourné cette scène :

    1) Dans les Rocky Mountains ?

    2) En studio, comme un vrai nul qu'il est ?

    3) Dans les Dolomites ?

    4) Dans le Colorado ?

    Bon. Comme tout le monde l'a deviné, il s'agissait bien sûr de la réponse N°3. Tout le film (Cliffhanger) est certes supposé se dérouler dans les Rocky Moutains, mais pour des raisons budgétaires (qui ne seraient sans doute plus vraies aujourd'hui, en tout cas pas à ce point), presque toutes les scènes du film proviennent des Dolomites, et comme celles-ci sont à la fois très individualisées et très identifiables, il est facile pour les connaisseurs de reconnaître ici ou là l'Antelao, les Drei Zinnen, ou autres sommets caractéristiques...

    20) QUESTION N°20 (L'ULTIME !) :

    À quelle saison ai-je pu bien skier à cet endroit ?

    1) En décembre ?
    2) En février ?
    3) À Pâques ?
    4) En Août ?

    Et bien hélas, Violaine, c'était malheureusement au mois d'août, où finalement on aurait eu presque assez de neige pour ça... Là, Chiara a trouvé tout de suite, et pour cause : elle et son copain se sont coltinés les mêmes intempéries que moi, en même temps. Y a plus de saisons, comme disait ma grand-mère !!!

    Voilà. Merci à toutes d'avoir participé. Vous avez le droit d'engueulez vos mecs (ou tous ceux que vous connaissez qui traînent sur ce Blog) pour leur paresse ou leur inculture, voire les deux réunis !

    C'est qu'il faut les secouer, de temps en temps, mine de rien...

    Libellés : ,

    samedi, avril 29, 2006

    FÊTE DU QUOI ?

    S’il y a bien une chose que je hais encore plus que le dimanche, c’est : deux dimanches à la suite (et en plus, ça va se reproduire le 8, et en juin pour la pentecôte).
    Bon, que l’on fête les mères, les pères, ou à la rigueur la musique, passe encore… Mais quel être dégénéré a bien pu avoir un jour l’idée grotesque de "fêter" le travail ???

    (Là, j’ai mis le tableau de Diego de Riviera juste pour faire joli, "Premier mai à Moscou"). Dans une société humaine digne de ce nom, il me semble qu’on devrait plutôt célébrer la paresse, le farniente ou le sommeil, non ?
    Pour mémoire, le mot travail vient du latin "tripalium", instrument de torture romain ressemblant vaguement à un tire-bouchon, et servant à transformer un abdomen de prisonnier politique en quelque chose comme ça (sens qui subsiste d’ailleurs toujours dans le vocabulaire d’obstétrique, quand on parle du "travail" de l'accouchement) :

    N’oublions pas par ailleurs, amis chrétiens, que selon la Bible, le travail n’est pas un bienfait, mais une malédiction divine lancée à Adam, conjointement à la promesse faite à Ève : "tu enfanteras dans la douleur". On ne voit donc pas très bien ce qui peut légitimer un tel débordement de liesse populaire… à part vouloir abonder dans le sens des Nazis ("Arbeit macht frei", lol... On en rit encore) !
    Bah, du moment que ça amuse les enfants et les syndicats…

    Libellés :

    mardi, avril 25, 2006

    TRUC DE OUF !

    Dingue, ça... J'invite deux copines à la maison histoire de mater le sublimissime Orange Mécanique du grand Stanley, et tout ce qu'elles trouvent à faire en arrivant, c'est de se jeter sur mes Buffalos les plus criardes, à croire que secrètement, elles ne rêvent que de ça !
    Au moins, sans le savoir, elles ont choisi des couleurs bien en rapport avec la gamme chromatique très particulière du film, c'est déjà ça, lol...
    Dommage qu'elles soient de nature un peu dépressive, comme on peut le voir sur les photos suivantes :



    Un petit "close-up" pour la route :

    C'est vachement intéressant, des fois, ce que je publie sur ce Blog, je n'en reviens pas moi-même... On croit rêver !
    Je n'aurai qu'un mot : DE OUF !

    Libellés : ,

    G33K

    B0n, j3 v13ns d3 f41r3 un3 d3c0uv3rt3 surpr3n4nt3 : d3 mêm3 qu3 M0ns13ur J0urd41n f41s41t d3 l4 pr0s3 s4ns l3 s4v01r, 3t b13n j3 v13ns d’4ppr3ndr3 qu3 j’3t41s un "G33k" s4ns l3 s4v01r… C’3st d1ngu3 !

    Traduction : je viens de faire une découverte surprenante : de même que Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, et bien je viens d’apprendre que j’étais un "Geek" sans le savoir… C’est dingue !

    Quelques éclaircissements :

    1) Un Geek
    est quelqu'un qui sait ce qu'est un Geek (apparemment, ça se prononce "Guik" et non pas "Djeek").
    2) Une personne normale est une personne à qui il arrive de passer du temps devant un ordinateur.
    3) Un Geek est une personne à qui il arrive de passer du temps sans son ordinateur.

    4) Il faut savoir que le Geek n'appelle pas son ordinateur "ordinateur", mais "ma machine", "ma bécane". Certains Geeks donnent même un nom à leurs ordinateurs, la machine a un nom, donc elle acquiert une personnalité.
    5) Ce n'est pas la machine qui dort avec le Geek, c'est le Geek qui dort avec sa machine.
    6) Le Geek parle une langue étrange (plus d’infos sur le site
    FriWikiWiki).

    Langue effectivement très étrange, dont le principe de base est de remplacer certaines lettres par quelque chose semblant (vaguement) y ressembler graphiquement, les bases de cet alphabet étant (et encore, ça, c’est du Geek basique, le blog de mon neveu, PIINK-PLEASURE, j’arrive des fois carrément même pas à comprendre ce qu’il veut dire, vu qu'en plus c'est un mélange de Geek et de SMS, lol !) :

    A=4, E=3, I=1, O=0

    Alors bon. J’ai voulu en avoir le cœur net, et tester mon niveau de geekitude sur le site Geek Test (en vrai français, je vous rassure !). Résultat des courses : ça va, en résumé, je ne suis pas encore trop atteint (score de 1354 sur 5000). D’ailleurs, le résumé du test disait en substance à mon sujet :
    "Pas mal… Un bon taux de geekitude coule dans vos veines, mais vous êtes encore trop sociable pour faire un bon Geek. Débarrassez-vous des quelques amis qui ont encore l’outrecuidance de vous tirer hors de chez vous !" .

    Sympa, non ? En tout cas, faites le test si ça vous amuse, ça prend à peine un quart d'heure (malgré les trente minutes annoncées)... et je suis bien certains que certains des clients de ce Blog vont péniblement atteindre les cent points !

    Enjoy the Web !!!

    Libellés : ,

    lundi, avril 24, 2006

    AND THE WINNER IS...

    MY BLOG NUMBER TWO, SNEAKERS & BUFFALOS (Applauses) !!!
    On en fête aujourd'hui même quasiment le cinq millième visiteur, alors que ce Blog n'a vu le jour que trois mois après celui-ci (Septembre 2005, contre Juin 2005), autant dire qu'il a su dépasser largement son aîné, trouver son public et fédérer pas mal d'amateurs (et d'amatrices) sur ce sujet ô combien futile et inintéressant, la mode "sneakers", ce qui certes, est toujours beaucoup plus facile avec un Blog ultra thématique qu'avec un Blog composite comme celui-ci, c'est évident.

    Pour l'occasion, j'avais proposé à ceux qui le souhaitaient de m'envoyer leurs plus belles photos, et si j'ai pu être un peu décu par la très faible participation de ces fainéants d'internautes (toujours pareil, lisez l'article plus loin ABOUT COMMENTS..., c'est assez édifiant, quelque part), j'ai été enchanté de l'implication vraiment sympa et de qualité des quelques-uns qui se sont mobilisés "pour la cause" (lol !), à voir au lien 5000ème !!! (attention les yeux, il y a quand même des photos assez "chaudes", pour les non-fétichistes, si ça existe encore) !

    Et puis je me suis dit, là, maintenant, présentement, pourquoi ne pas faire la même chose sur ce Blog, vu qu'on va également friser bientôt les 5000 (d'ici quinze jours, je dirais) ?

    Alors voilà, je lance le même défi que sur SNEAKERS & BUFFALOS (en espérant un peu plus de participation, merci d'avance) : si vous avez une photo que vous adorez, qui ait un rapport quelconque, de près ou de loin, avec la musique, le cinéma, la montagne ou les Buffalos, envoyez-la moi à l'adresse buffaddict@aol.com ou mieux, à mon adresse habituelle, pour ceux qui me connaissent personnellement (surtout non compressée, là, je suis à deux doigts de passer en ADSL 18 Mo, alors bon, ça va, c'est large...), et on va essayer d'être au niveau de notre cadet (non mais !), et de publier à notre tour :
    L'ALBUM PHOTOS DES FANS DE MMM(& Buffs) !
    Soyons, nous aussi, à la hauteur de SNEAKERS & BUFFALOS !!!
    (It's a challenge, you know that ?)

    Libellés : ,

    mercredi, avril 19, 2006

    AU FOU !!!

    Just for fun, en vrac quelques photos de ma dernière acquisition Buffalo sur Ebay, qui m’a tout de même coûté bien plus cher que d'habitude (60€, pour tout dire, alors que normalement, je me couche toujours au-delà de 20€, mais il faut bien dire aussi que ce genre de modèles fabriqués avec des matériaux high-tech et très composites - réflecteurs et (fausse) peau de serpent - ne valaient pas non plus 130€, mais 160€ à leur sortie, et comme elles sont quasi neuves, je m’estime tout de même assez verni sur ce coup). Une sublime paire horriblement kitsch de 2003-14, très recherchée, puisque j’ai dû lutter contre pas loin de quarante enchérisseurs pour l’obtenir, ce qui n’arrive quasiment jamais (en tout cas, pas sous Ebay.fr).
    En plus, la plupart de mes amies détestent et trouvent cela très laid, ce qui est plutôt bon signe, finalement (ça, c’est comme les critiques de Télérama quand on les prend à l’envers : si le petit bonhomme fait la gueule, on peut pratiquement être sûr de passer une bonne soirée cinéma, lol) !
    Quoiqu'il en soit, ce Post sera pour une fois l'un des rares à honorer (presque) tous les thèmes de ce blog, puisqu'on y parle à la fois de Musique, de Buffalos, et qu'on y parlera de Movies (pour faire le lien avec la montagne, ça va être plus dur, là) :

    Ce qui est parfait pour le piano, c'est le talon de 6,5 cm ! Si jamais Buffalo avait décidé de réhausser sa semelle d'un seul centimètre de plus, ceci aurait bloqué les genoux sous le clavier d'une façon très incommode. Mais comme ce n'est pas le cas, tout va bien, je peux continuer à exercer mon job avec mes Buffs favorites, cool !

    Further details :



    Et voilà : je suis devenu L’HOMME À LA PEAU DE SERPENT, tel Marlon Brando dans le film du même nom de Sidney Lumet (dommage que je ne lui ressemble pas plus, lol !).
    Ou encore mieux : Nicolas Cage brandissant en étendard sa veste de serpent dans le sublime SAILOR ET LULA de David Lynch, en clamant haut et fort : "This jacket is the symbol of my individuality, and my belief in personal freedom" (je cite l’anglais de mémoire, mais ma version française est plus sûre : "Cette veste est le symbole de mon individualité, et de ma croyance en la liberté personnelle").

    En résumé : soyez vous-mêmes, assumez vos goûts à 100%, et méprisez sans scrupule tous ceux (ou toutes celles) qui vous regardent de travers parce que vous osez porter ce que vous aimez !

    Laissons sans remord ces gens à leur grisaille conformiste… de toute façon, ils ne méritent pas mieux !

    Libellés :

    MUTATION ?

    Je suis en train de m'inquiéter moi-même, pour tout vous dire.
    Alors que depuis quelques jours je cherchais (sans succès, vu que j'ai passé ces vacances de Pâques à dormir encore plus que d'habitude, des nuits de dix-douze heures, un vrai scandale) à dégager un créneau de deux heures pour passer successivement à la FNAC et à La Flûte de Pan - quelle excellente contrepèterie, on ne s'en lasse jamais ! - afin d'y acheter du papier à musique pour enfin terminer cet arrangement de l'ADAGIO de Barber qui doit absolument être prêt pour la rentrée, j'ai soudain eu une inspiration subite : j'ai tapé "papier à musique" sous Google, avec au moins en réponse une bonne vingtaine de sites qui proposent (en .pdf) à peu près tout ce qu'il est possible d'imaginer comme combinaisons, piano, quatuor, chant et piano, etc. Quant au clavier d'ordinateur sans fil (c'était ça que je voulais acheter à la FNAC, en fait), et bien je me suis rendu sur le site DELL, vu que je suis très très content de ma nouvelle bestiole, et j'en ai commandé un.
    Pour les gens déjà particulièrement casaniers comme je le suis, le Web est une véritable malédiction, quelque part. Déjà que je ne bougeais pas beaucoup de chez moi, lol !
    Alors c'est vrai qu'après avoir connu les mutations suivantes ces quelques derniers millions d'années :

    ...on va peut-être en arriver un jour à ce fantasme d'un très sérieux chercheur israélien de l'université d'Haifa (Dr.Aaron Avivi) : des yeux aptes à survivre à la contemplation prolongée d'un écran, l'index hypertrophié à force d'utiliser la souris, des bras et des jambes atrophiés suite à l'inactivité, et pour les mêmes raisons une capacité respiratoire décuplée :

    Fort heureusement (je vous rassure tout de suite), je n'ai pas encore l'intention pour autant de renoncer à mes deux mois de randonnées estivales !!!

    Libellés : ,

    lundi, avril 17, 2006

    ABOUT COMMENTS...

    Bon. On n'est pas là pour se lamenter, tout le monde sait bien que la moitié des français sont des veaux en matière d'Internet, et n'ont absolument pas compris comment gérer ce moyen de communication absolument génial, mais tout de même...

    Je suis toujours halluciné de voir que ce blog, qui est quand même plutôt a priori fréquenté par des connaissances à moi, atteint un seuil de "commentaires" quasiment voisin du zéro absolu...

    Alors bon. Je ne veux pas non plus comparer avec la génération montante (eux, ils ont tout compris, bien évidemment), qui blogue à tout va sur Skyblog (hein, mon neveu), avec bien sûr 712 messages de potes disant en gros : "Ouais, comment que ça déchire trop de ta race, ton blog !", ou encore : "Oh oui, comment qu'elle est trop bonne, celle que t'as mise en photo, là..." (et encore, je traduis, là, normalement, c'est en langage SMS, genre : "cmt k l 2 bone, la mf !")...
    Mais j'ai néanmoins constaté que plein d'amis ou collègues fréquentant ce blog passent leur temps à m'envoyer des emails, pour me dire : " Ouais, joli blog, continue comme ça !", ou encore : "C'est super bien fait, ne t'arrête surtout pas ! ". Et sur le site lui-même : rien. Rien de rien, ni sur le livre d'or (qui certes "buggue" un peu, apparemment), ni surtout même dans les comments !

    Alors j'ai voulu en avoir le coeur net : et bien, montre en main, ça va bien plus vite de cliquer la case COMMENTS et de laisser un message anonyme (qui profitera, qui sait, à tout le monde) que de m'envoyer un mail personnellement, d'autant plus qu'on se dispense ainsi des mentions obligées qui prennent beaucoup de temps : "j'espère qu'on va se voir bientôt, je t'embrasse, etc." (sans compter que lorsqu'on laisse un COMMENT, je reçois de toute façon automatiquement un mail en copie).

    On est au XXIème siècle, et l'on n'a jamais eu cette chance auparavant : il faut vraiment tenter de concevoir le Net comme une immense communauté potentielle, et pas seulement comme une façon égoïste et partiale de communiquer !

    Sans rire, il y a vraiment des jours où je me dis : mais à quoi bon ? À quoi bon passer autant de temps à écrire des articles (parfois très sophistiqués, comme dernièrement celui sur Kubrick, que je viens encore d'étoffer pas plus tard que maintenant), si aucun des 4000 (mais oui !) visiteurs recensés n'a pas au moins une ou deux minutes à perdre pour, au minimum, remercier le rédacteur, ou mieux, donner son avis ou lancer un débat ???
    Bon. Je suis un peu "vener" sur ce coup (même très, en fait)...
    Je vais donc aller rejoindre mon dodo avant de me vénérer davantage, demain c'est le lundi de Pâques, alors Joyeuses Pâques, je pense que je vais essayer de rester dans le coma le plus longtemps possible, jusqu'à ce que ce monde semble reprendre un minimum d'activité...
    Sans rancune, une dernière pour la route : comme le montre la très sérieuse étude anatomique suivante, cette paresse sur internet ne semble pas due à des structures cervicales particulières, qu'il s'agisse d'un sexe ou de l'autre, lol !

    Désolé pour la transition (un peu) vaseuse, mais je ne pouvais pas vous priver d'un dessin pareil (qui n'est pas si mal vu, soit dit en passant)...

    Gute Nacht, Buena Notte, O Yasuminasai !

    Libellés : ,

    dimanche, avril 16, 2006

    SAVE 100$ !!!

    (N.B : Les utilisateurs de MacIntosh peuvent sauter ce post sans problème, lol !)
    Dans mon (immense) naïveté, je croyais autrefois être vraiment "blindé" niveau sécurité en faisant confiance aux géants mondiaux, à savoir Norton pour l'antivirus et Weebroot (Spy Sweeper) contre les "spywares" qui infestent le Net, mais je me trompais à vrai dire grandement !

    Certes, Spy Sweeper s'avère extrêmement efficace, ça, je ne peux pas dire le contraire. Mais outre les 50€ d'achat que l'on pense définitif, il faut au bout d'un an débourser environ la même somme pour pouvoir télécharger les nouvelles définitions, et ainsi de suite les années suivantes... Quand à Norton, non seulement il exige ce genre d'abonnement (45$) environ un mois après l'achat de votre machine (car Microsoft et Norton, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, comme on dit, à se demander s'il ne fabriquent pas eux-mêmes certains virus pour s'en mettre plein les poches !), mais en outre il s'avère totalement incapable de supprimer certaines menaces potentielles, tel hdll.plugin, par exemple, alors qu'il les détecte et les identifie (un comble !), sans même parler de ses lourdeurs de fonctionnement particulièrement fatiguantes ("Norton Antivirus attend l'analyse du fichier thumbs.", trente secondes à chaque fois), surtout quand les images que vous importez proviennent de source totalement sécurisées à 100% (scanner, appareil photo, etc...).

    Lors de l'anniversaire d'un bon ami à moi, il se trouve que j'ai eu la chance de bavarder un peu avec un informaticien professionnel, qui m'a dit en substance : "Vire tout ça de ta machine, c'est cher et ça ne sert à rien. Télécharge AVAST, et tu n'auras plus le moindre problème. Garanti !".

    Alors bon. J'attendais un peu (un mois, en fait) de le tester avant de vous en parler, mais franchement : c'est génial (toujours faire confiance aux pros, c'est ma devise, quel que soit le domaine !). Non seulement c'est totalement gratuit (il faut juste s'inscrire), toutes les fonctions sont intégrées sur le même logiciel (antivirus, pare-feu, anti-spyware, anti-phishing, etc.), mais en outre sa mise en oeuvre et son fonctionnement sont d'une transparence et d'une simplicité biblique.

    Marche à suivre : taper "avast" sous Google, le premier site qui apparaît est (normalement) celui du téléchargement (9Mo, ce n'est pas la mer à boire). Une fois le logiciel installé, celui-ci vous enverra un message du style : "Un autre antivirus (Norton, normalement) est déjà installé sur le système et risque d'entrer en conflit avec avast". Ouvrir le menu "démarrer", puis "panneau de configuration", cliquer sur "ajout/supression de programmes", chercher Norton antivirus (ou encore Symantec), et cliquer sur "Modifier/Supprimer". Par la suite, Avast vous demandera de redémarrer votre ordinateur afin d'effectuer un scan complet du disque dur (un petit ou un gros quart d'heure, suivant la taille de vos données), et vous voici définitivement entré dans l'ère de la protection antivirus (quasi) parfaite, simple, légère, et ultra-puissante !
    Pour les plus paranoïaques ou les plus timorés d'entre vous, pas de panique : à partir du moment où vous êtes déjà client Symantec/Norton, ce qui est fort probable, vous pourrez toujours télécharger à nouveau ce dinosaure gratuitement (si l'on peut dire, lol !), au cas où Avast ne répondrait pas à vos attentes, mais très franchement, cela m'étonnerait beaucoup !!!
    Merci à toi, Éric (et Gilles, indirectement, si vous passez de temps en temps sur ce Blog), pour cette très précieuse information, qui va sûrement changer la vie de pas mal de mes lecteurs (mais qui bien évidemment, comme précisé amèrement dans l'article ci-dessus, ne vont jamais penser à me remercier pour autant) !!!

    Libellés :