À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • lundi, décembre 25, 2006

    IN MEMORIAM

    Comme chaque année, il est bien rare que cette période de fêtes effrénées ne soit pas à un moment ou à un autre contrebalancée par une nouvelle tragique, et c'est encore une fois le cas aujourd'hui, 25 décembre 2006, où de pair avec la naissance du Christ disparaît, par une curieuse ironie du sort, ce géant du Rythm'n Blues et de la Soul qui avait fait ses classes à l'école du Godspell : l'immense et charismatique James Brown.
    Vu la façon dont le bonhomme a tiré sur la corde, après tout, 73 ou 78 ans (car on ignore avec précision la date de sa naissance), c'est plus qu'honorable, pour cet inépuisable créateur, dont la discographie dépasse la centaine d'opus, tout comme cet autre géant que fut Miles Davis !
    In Memoriam, donc, deux petits Podcasts pour retrouver une dernière fois le monstre sacré dans son plus fameux tube :

    Ainsi que, bien sûr, le célébrissime Sex Machine :

    Et histoire de garder la pêche, comme il le dit lui-même : "When we say "get up !", what do we mean ???"

    Bonne question. Et Joyeux Noël tout de même !

    P.S 1 : Si vous voulez un beau cadeau, rendez-vous tout de suite sur la planète Saturne, qui nous offre pour ces fêtes un magnifique fond d'écran à tomber par terre de beauté (ainsi qu'un étrange mais très beau "Poisson de Noël", histoire, sans doute, de patienter jusqu'au "Père d'Avril") !

    P.S 2 : Il y avait bien, bien, bien longtemps que je n'avais pas rédigé une petite critique "constructive" sur mon autre Blog, LE CINÉMA DE VINCENT (rien depuis le 27 novembre, en résumé), mais voilà, c'est désormais chose faite, j'ai rattrapé mon retard avec un film plus tout à fait tout jeune de Clint Eastwood, The Eiger Sanction (1975), mais que j'ai revu en compagnie de l'un de mes meilleurs amis avec tant de plaisir que je n'ai pas résisté, comme d'habitude, à prendre sur mon temps de sommeil - vaguement en cours d'effritage, tout de même, ces derniers temps - pour vous le faire découvrir.

    Rendez-vous là-bas, et surtout, n'hésitez pas à cliquer sur le tout premier article de ce Blog pour vous inscrire définitivement à ma Newsletter, grâce à laquelle vous pourrez être instantanément informés de toute nouvelle publication sur ce Blog très irrégulièrement entretenu, LE CINÉMA DE VINCENT, et ceci à l'aide d'une liste "en cache", donc totalement sécurisée (SSL 128 bits).

    I'm waiting for you !!!

    Libellés : , ,