À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • jeudi, juin 08, 2006

    I LOVE PARIS

    Enfin, c’est le retour des beaux jours ! Et comme je suis loin d’être encore au "top" pour mes estivales randonnées, j’essaye désormais le plus souvent possible de faire à pied le trajet de chez moi (Pont Cardinet) jusqu’au conservatoire (Radio France), ce qui mine de rien représente quand même une bonne petite trotte d’une heure dix, au travers de ce qu’on appelle les beaux quartiers de Paris (VXII, VIII & XVI). On y côtoie certes quelques-uns des monuments les plus emblématiques de la capitale, l’Arc de Triomphe, le Trocadéro & la Tour Eiffel, mais surtout plein de petites curiosités architecturales savoureuses, de celles qu’on ne peut bien sûr découvrir qu’en flânant.
    Alors d’habitude, je constate toujours avec amertume, un quart d’heure après mon départ, que j’ai (une fois de plus) oublié mon appareil photo… Mais aujourd’hui, j’y ai pensé !!!
    Donc, en voiture Simone, je vous emmène en promenade dans ces hauts lieux de l’Art Nouveau et de l’époque romantique, en commençant, à deux pas de chez moi, rue Jouffroy (my home, vu de Google Earth) :

    ... par ce charmant petit hôtel particulier, ancien atelier d’artiste comme il y en a tant d’autres dans ce qui était autrefois la Plaine Monceau (je compte d’ailleurs l’acheter dès que mon salaire du conservatoire aura été augmenté d’environ 10000%) :

    Plus bas dans cette même rue, un splendide "Castel" Art Nouveau, probablement le plus beau du XVIIème :


    Avec un magnifique Haussmann lui faisant face, au croisement avec la rue de Courcelles (je pense d’ailleurs acheter également les deux premiers étages de celui-ci, si la transaction concernant l’hôtel précédent devait échouer) :

    Avenue de Wagram, un lieu qui n’a jamais été un chef d’œuvre architectural (et surtout pas depuis son explosion récente, probablement criminelle), le Théâtre de l’Empire, mais auquel j'étais très attaché pour y avoir travaillé pendant douze ans, lors d’une émission dominicale bien connue, "car c'est MON ami, Mesdames, Messieurs... et je l'AIME... Sous vos applaudissements" !

    Dommage de voir ainsi partir en ruine ce qui fut autrefois un théâtre mythique, qui a vu les débuts de tant d’artistes, entre autres Édith Piaf, pour ne citer qu’elle !
    Juste en face, le très kitsch (et très luxueux) Hôtel Céramique, l'exemple parfait du petit joyau caché, qu’à cause des platanes il est totalement impossible de remarquer autrement qu’à pied :

    Un bon petit cadeau à faire pour un anniversaire de mariage, ou ce genre d'occasion... car il n'y a rien de plus dépaysant que d'habiter à Paris et de s'y faire, de temps en temps, une romantique chambre d'hôtel !

    Passons brièvement sur la Tour Eiffel, qui n’a plus besoin de présentations :

    Passé celle-ci, un bel exemple de station en style "nouille", comme il en reste assez peu à Paris, et d’ailleurs en grande majorité dans ces trois quartiers :

    Plus loin, une fois franchie la limite du XVIème, la fort pittoresque rue des Eaux, en fait l’un de ces nombreux passages reliant la rue Raynouard à la Seine à la faveur d’escaliers d’un aspect tout montmartrois, surtout célèbre pour abriter le Musée du Vin (si, si, je vous assure, ça ne s’invente pas, des choses pareilles) !!!

    En poursuivant dans la rue Raynouard, le célèbre immeuble d'Auguste Perret (1874-1954), que j’ai toujours trouvé d’une très grande laideur, mais paraît-il très réputé dans le milieu des architectes :

    Moi, personnellement, je préfère Versailles. Si comme le dit la plaque, "son génie constructeur a, dès 1903, conféré au béton de ciment armé la noblesse des matériau antiques", il me semble que, de même que dans le cas de l’inventeur du plastique, sa mère aurait dû avoir le bon goût d’avorter, ce qui malheureusement n’était pas si facile à l’époque.
    En contraste absolu, juste en face, on admirera bien plus volontiers le charmant ensemble architectural de Notre Dame de Passy (à vue de nez, je dirais XVIIIè siècle, mais je vais vérifier), qui semble d’un seul coup nous transporter en plein Marais :

    Et pour conclure, last but not the least, le très original et très fameux Castel Béranger (du nom de son architecte, mais que l’on a très vite surnommé le Castel "dérangé"), où le peintre Signac et l’architecte lui-même ont longtemps habité (ce qui est de tout de même à signaler, car la plupart des architectes actuels se tueraient plutôt que de loger eux-mêmes dans l’une de leurs verrues) :

    Voilà, terminus ! nous sommes arrivés, puisque ce magnifique immeuble se situe juste en face du conservatoire, que paraît-il on n’a pas le droit de photographier ou de publier sur un site (mais, je vous le demande, qui pourrait bien avoir une idée aussi baroque, étant donné la banalité et la laideur du bâtiment, mdr xxl ???).

    En tous cas, visiblement, Google Earth se contrefout royalement des réglements de la Ville de Paris, puisque voici, en chair et en os, notre "bô" conservatoire (en demi-lune) vu de l'espace :

    Petite curiosité assez remarquable : cette assez longue promenade d’environ cinq kilomètres n’emprunte finalement que quatre rues ou avenues : Jouffroy d’Abbans, Wagram, Kléber et Raynouard.
    J’espère que la balade vous aura plu… Bah, ça ne fait pas de mal, un peu de sport de temps en temps, non ?

    Libellés : , , ,

    7 Comments:

    Blogger Touille said...

    J'ai mal aux pieds :p

    (enfin je dis ça mais je fais régulièrement Sorbonne-Dupleix, ce qui n'est pas si mal non plus.

    vendredi, 09 juin, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    merci pour cette petite visite monsieur le professeur!

    vendredi, 09 juin, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Ah, mais vous pouvez aussi la faire en sens inverse, Mademoiselle l'élève !!!

    samedi, 10 juin, 2006  
    Anonymous Satomi said...

    Enfin, il fait beau!
    Marchons marchon, promenons-nous!! ^o^

    samedi, 10 juin, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Ah, mais Satomi, avec toi, je me promène où tu veux, quand tu veux, à l'endroit que tu veux...

    Je t'adore, tu le sais !!!
    Tu es la plus belle du monde (pour moi) !

    dimanche, 11 juin, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    wahou! tu t'emballe un peu la monsieur le professeur! Dis tout de suite que tu te promène pas avec les moches!lool

    dimanche, 11 juin, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Ben ouais, j'avoue : je ne me promène pas avec des moches. Déjà que je ne suis pas terrible moi-même, si en plus je me balade avec des thons, ça va plus, là !!!

    dimanche, 11 juin, 2006  

    Enregistrer un commentaire

    << Home