À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, mai 20, 2006

    ALLO, OLGA ?

    (Pour ceux qui se souviennent encore de cette chanson de Pierre Perret, des années 80, je dirais, au pif, là, comme ça)... Ma collègue Olga Roudakova du conservatoire du XVIème organise prochainement une série de concerts qui s'annonce particulièrement alléchante, comme le décrit fort bien l'affiche suivante (quoique personnellement, je n'aurais pas choisi ce jaune, mais bon... à l'avenir, pensez à faire des affiches qui ne jurent pas avec les coloris de mon Blog) :

    Si vous aimez les choeurs des voix bulgares, les films de Kusturica, ou même tout simplement vous déchirer à la vodka Smirnoff, et bien ce concert est fait pour vous !
    Alors bon. Là, je ne vais pas être très gentil, je crois, mais il y a quand même une chose qui mérite d'être signalée lors de ces fameux concerts à la Sainte Chapelle : c'est que même si le concert est raté (mais ce ne sera pas le cas, je vous rassure !), vous avez toujours de quoi vous "rincer l'oeil" - comme on dit vulgairement - durant largement plus d'une heure, étant donné la beauté exceptionnelle de cet endroit, une prouesse architecturale datant de notre bon Saint Louis (1248), à l'origine conçue comme une sorte d'immense reliquaire censé accueillir des reliques sacrées de la croix et de la couronne d'épines du Christ en provenance de Venise (probablement fausses, du reste, mais pour lesquelles notre bon Roy en question a quand même dépensé l'équivalent d'une province entière telle que la Bretagne, par exemple !!!) :
    Prouesse architecturale, car la surface du verre y est supérieure à celle de la pierre, alors qu'il n'y a quasiment pas d'arcs-boutants, comme dans la plupart des cathédrales, ce qui même aujourd'hui représenterait toujours un tour de force. Si l'on songe que l'auteur (un pur génie, bien évidemment) n'a même pas eu l'orgueil de signer son joyau sur quelque pierre que ce soit, cela laisse à méditer sur notre époque d'hyper médiatisation à tout crin (le fameux "quart d'heure de célébrité" d'Andy Wahrol !).

    Quant à l'intérieur des lieux (presque l'intégralité de la bible résumée en vitraux sublimes, à une époque où peu de gens savaient lire), je crois qu'il se passe de tout commentaire :


    Bref, courez à l'un de ces trois concerts, vous ne le regretterez sûrement pas !

    Et peut-être même que si vous arrivez suffisament tôt, vous pourrez bénéficier pour le même prix (pas sûr) du ticket groupé habituellement proposé lorsque vous visitez la Sainte Chapelle, qui vous permet normalement de découvrir en plus la Conciergie et les geôles de Marie-Antoinette (sur laquelle, d'ailleurs, Sofia Coppola sort un film en ce moment, le sujet ne m'inspire pas trop, mais si c'est elle, je garantis à 100%), et surtout l'extraordinaire salle gothique des chevaliers, la plus grande de Paris (de France ?), à voir absolument !

    Bon concert, donc !

    Libellés : , ,

    5 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    putain j'hallucine grave!

    jeudi, 25 mai, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    A ce point-là ????????

    jeudi, 25 mai, 2006  
    Blogger Tania said...

    pmWOW! Vraiment impressionante cette Sainte Chapelle!!!

    samedi, 27 mai, 2006  
    Blogger Buffaddict said...

    C'est sûr que si il y a UN seul monument du gothique flamboyant à voir à Paris, plus encore que Notre-Dame ou Saint Eustache, c'est vraiment cette Sainte Chapelle, cachée au sein même du Palais de Justice (du coup, on ne la remarque pas, hélas !... Ou tant mieux, comme ça, il n'y a presque jamais affluence !)

    samedi, 27 mai, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    oui anticléricale que je suis c'est même pas ça qui m'a fait bondir au plafond!!!!
    On en reviendrait à ce que Bach doit à dieu? à ce que dieu doit à Bach? Bref!

    lundi, 29 mai, 2006  

    Enregistrer un commentaire

    << Home