À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • FULL METAL JACKET
    À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, avril 29, 2006

    FÊTE DU QUOI ?

    S’il y a bien une chose que je hais encore plus que le dimanche, c’est : deux dimanches à la suite (et en plus, ça va se reproduire le 8, et en juin pour la pentecôte).
    Bon, que l’on fête les mères, les pères, ou à la rigueur la musique, passe encore… Mais quel être dégénéré a bien pu avoir un jour l’idée grotesque de "fêter" le travail ???

    (Là, j’ai mis le tableau de Diego de Riviera juste pour faire joli, "Premier mai à Moscou"). Dans une société humaine digne de ce nom, il me semble qu’on devrait plutôt célébrer la paresse, le farniente ou le sommeil, non ?
    Pour mémoire, le mot travail vient du latin "tripalium", instrument de torture romain ressemblant vaguement à un tire-bouchon, et servant à transformer un abdomen de prisonnier politique en quelque chose comme ça (sens qui subsiste d’ailleurs toujours dans le vocabulaire d’obstétrique, quand on parle du "travail" de l'accouchement) :

    N’oublions pas par ailleurs, amis chrétiens, que selon la Bible, le travail n’est pas un bienfait, mais une malédiction divine lancée à Adam, conjointement à la promesse faite à Ève : "tu enfanteras dans la douleur". On ne voit donc pas très bien ce qui peut légitimer un tel débordement de liesse populaire… à part vouloir abonder dans le sens des Nazis ("Arbeit macht frei", lol... On en rit encore) !
    Bah, du moment que ça amuse les enfants et les syndicats…

    Libellés :

    6 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    "L'État comprime et la loi triche;
    L'Impôt saigne le malheureux;
    Nul devoir ne s'impose au riche;
    Le droit du pauvre est un mot creux.
    C'est assez languir en tutelle,
    L'Égalité veut d'autres lois;
    "Pas de droits sans devoirs," dit-elle,
    "Égaux, pas de devoirs sans droits!"

    samedi, 29 avril, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Oh là, ça doit bien dater de la Révolution, un texte pareil, non ? (Pour mémoire, la période la plus surestimée de toute l'histoire de France, qui à elle seule à fait plus de morts que n'importe laquelle des campagnes du Roy soleil ou de Napoléon. Et tout ça pour en arriver à quoi ? En gros, la même chose, à peu de choses près : quelques (très) nantis d'un côté, une majorité de "gagne-(très)-petit" de l'autre.
    La seule différence (sans être royaliste pour autant), c'est qu'on est dirigé par des béotiens au lieu de l'être par des gens de goût. De là Loana au lieu de Mozart, et Laurent Ruquier plutôt que Molière... Tout une époque ! (Je sens que je ve me faire incendier, sur ce post, LOOOOL !)

    samedi, 29 avril, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    C'est l'internationale camarade!!LOL

    samedi, 29 avril, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    "Je vais finir par croire que ce Blog n'est fréquenté que par des vieux, affaiblis du bulbe et mous de la souris"

    Ouf, je sauve l'honneur ! Ben en même temps on fête le travail en arrêtant de travailler, ça veut bien dire ce que ça veut dire...

    Ah, et t'aurais quand même pu prévenir en début de note qu'il valait mieux ne pas lire ça juste après le déjeuner, mon estomac a quelques problèmes avec la tarte au fromage...

    dimanche, 30 avril, 2006  
    Blogger VincentTheOne said...

    Désolé pour la tarte au fromage... En fait, je voulais mettre une illustration du "tripalium" en question, impossible de trouver la moindre image sous Google, dingue, non ?

    lundi, 01 mai, 2006  
    Anonymous Anonyme said...

    Bon bon bon petite mise au point! Je suis jeune, mon pulbe va très bien et j'ai encore le coup de souris assez fugasse!
    isn't Vinc?

    lundi, 01 mai, 2006  

    Enregistrer un commentaire

    << Home