À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • lundi, octobre 31, 2005

    QUELLE DĖMOCRATIE ?

    Alerte rouge ! En zappant brièvement sur l’émission de l’imbuvable Faugiel, je suis tombé par hasard sur une confrontation assez orageuse entre un professeur de médecine d’une part, de l’autre le représentant des buralistes de France. Selon toute vraisemblance, une loi va être proposée à l’assemblée d’ici quelques jours afin de proposer, comme c’est déjà le cas en Irlande et en Italie, l’interdiction TOTALE de fumer dans les lieux publics (ce qui inclut bien sûr bars, restaurants, discothèques, etc.).



    Bon. Qu’on interdise le tabac dans les avions, passe encore ; après tout, la cabine est étroite et confinée, même si finalement, la ventilation était autrefois si efficace qu’honnêtement, l’odeur de tabac restait à peine perceptible.
    Qu’on interdise le tabac dans les trains, c’est déjà plus discutable. Certes, traverser le wagon fumeur n'a jamais été une partie de plaisir, c’est vrai, à tel point que même un grand fumeur comme moi réservait toujours une place en "non fumeur". Mais quel acte fasciste (je pèse mes mots) que de décider unilatéralement de supprimer cet unique wagon, sans la moindre concertation !




    Si cela gênait tant de gens que cela de le traverser (y compris moi, cela va vous surprendre...), il n’y avait qu’à le reléguer en queue de train, et seuls les "volontaires" s’y seraient rendus, où est le problème ? Au lieu de ça, la SNCF va dépenser 40 millions d’Euros pour "nettoyer" les anciens wagons fumeurs, comme si la dette de l’état n’était pas déjà suffisamment monstrueuse... bref, on marche sur la tête, quand même, toujours en essayant d’imiter en tous points les Américains tellement décriés par ailleurs, mais auxquels la faculté de médecine emboîte aussitôt le pas dès qu’il s’agit de fantasmer la société la plus aseptisée possible, une société bien sûr sans tabac ni alcool, et pourquoi pas, à long terme, sans galanterie (désormais nommée "harcèlement"), sans ironie (désormais qualifiée d’"attaque" envers une minorité ou l’autre), et en fin de compte sans relation sexuelle (comme montré assez maladroitement, mais avec pertinence, dans DEMOLITION MAN, avec notre bon vieux Sylvester).



    Alors la vraie question, finalement, c’est : qu’est-ce que c’est que cette soi-disant "démocratie", censée représenter le gouvernement "par" et "pour" le peuple ? Tous les cinq ou six ans, on sollicite notre avis par Referendum sur des questions dont non seulement tout le monde se contrefout (le quinquennat, la constitution européenne), mais dont les textes illisibles - y compris par des juristes de haut niveau -, ont nécessité l’envoi massif de brochures à toute la population française, là encore pour des sommes hallucinantes chiffrables en millions d’euros !

    On se moque toujours beaucoup des Suisses, n’empêche que ce peuple qui a créé la première démocratie du monde (en concurrence serrée avec l’Islande) autour de l’an 600 gouverne essentiellement par (vrais) referendums sur des questions qui concernent vraiment les gens, alors on peut rêver, et se prendre à imaginer quels auraient pu être les derniers referendums (ou plutôt referenda, soyons puristes !) si la France était vraiment un pays démocratique :

    1) Smicards à 1000 Euros par mois et à deux paquets de cigarettes par jour, êtes vous d’accord pour que l’augmentation du prix du tabac finisse par représenter le tiers de votre budget mensuel ?
    2) Smicards à 1000 Euros par mois et à deux paquets de cigarettes par jour, êtes vous d’accord pour que la diminution subséquente de votre budget nourriture vous amène à manger ce qu’il a de moins cher en guise de compensation, c’est à dire n’importe quoi, au risque de carences alimentaires et vitaminiques qui, en fin de compte, finiront par revenir aussi cher à la Sécurité Sociale ?
    3) Fumeurs ou non-fumeurs, êtes vous pour ou contre l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics (sachant qu’actuellement il y a plus de non-fumeurs que de fumeurs, le referendum semblerait donc tout à fait approprié, mais hélas ça ne vient pas à l’esprit de nos dirigeants...).
    4) Que pensez-vous d’une taxe sur le vin, étant donné qu’une grande partie des malades en neurologie, gastrologie, oncologie, etc. n’y sont qu’en raison de leur consommation excessive d’alcool.



    Sur ce dernier point, la réponse est très simple : il y a en France un énorme lobbying du vin, qui représente un pourcentage très conséquent de l’agriculture, il n’y a en revanche aucun lobbying du tabac, à peine planté dans certaines zones du Périgord, mais sans véritable enjeu économique... A tel point que l'an dernier, une proposition de loi visant à introduire une taxe de un ou deux centimes par bouteille a été accueillie par un "tollé" si démonstratif de la part des viticulteurs qu'elle a immédiatement été enterrée, la comparaison avec l'augmentation du tabac (qui en l'espace d'un an est passé de 2,50 à presque 5 Euros) est vite faite !!!

    Voici ce que l’on verrait dans un monde parfait et équilibré. Sur les bons steacks de Charral : Attention, manger trop de viande peut provoquer l’anévrisme ou l’infarctus... Sur les bouteilles de Château Latour : Attention, le Bordeaux peut vous tuer !... Et pourquoi pas sur les chocolats :
    Attention, ces chocolats peuvent augmenter votre masse graisseuse et nuire à votre santé !

    Très franchement, je plains les enfants que je n’ai pas : ils vont devoir affronter un monde extrêmement dur, baillonés par un carcan hallucinant de lois, et pris à la gorge par une situation économique ingérable (quelle famille peut aujourd’hui habiter à Paris, à moins d’un million d’Euros pour un appartement ?).

    Donc, quelle démocratie ?

    Il n'y a pas de démocratie en France, c’est mon avis et je le partage, LOL !!!

    Libellés :

    dimanche, octobre 30, 2005

    AMI-AMI ?

    Dans la "vraie" vie, c’est comme dans les langues étrangères : il y a les "faux amis", ceux sur qui on croit pouvoir compter et qui, sans la moindre explication, se révèlent des "planches pourries" et vous claquent dans les doigts sans qu’on sache vraiment pourquoi, et il y a les vrais, ceux sur qui on peut indéfectiblement compter des décennies durant, quelles que soient les conneries qu’on ait pu faire (et on en fait tous !).

    Seuls ceux-ci valent la peine, évidemment, mais ils ne sont pas faciles à repérer, et Dieu sait que l’on peut se tromper, j’en ai fait l’expérience cuisante et absurde il n’y a pas si longtemps...

    Quoi qu’il en soit, moi qui d’habitude ne fête qu’un anniversaire par an, j’ai fait hier soir exception à la règle pour célébrer mes vingt ans d’amitié avec un ami très cher, ainsi que d’autres plus récent(e)s (mais tout aussi fiables !), et je peux vous dire qu’on ne l’a pas regretté, LOL !



    Vu que ce Blog (contrairement à tant d’autres, cf. plus bas l’article sur BLOGWISE) n’est normalement pas destiné à vous assommer avec mon inintéressante vie privée, il faut quand même que je fasse au moins semblant de vous livrer une vraie info. Suite à diverses circonstances assez accablantes, nous avons en effet finalement annulé la super méga fête prévue au départ, pour nous rabattre en tout petit comité vers un superbe restaurant du quartier (N.B : Paris, 75017), et quel restaurant !

    Voilà, c’est ça l’info. Ça s’appelle EPICURE 108, c’est au 108 rue Cardinet dans le XVIIème arrondissement de Paris, et on y déguste de l’excellentissime cuisine française mijotée avec art par un chef japonais formé à Strasbourg - Mr Tetsu Goya. C’est délicieux, c’est beau, jugez-en par vous-mêmes (joues de boeuf, filet de boeuf, et filet de pageot) :




    Le menu entrée, plat, dessert tourne autour de 30 Euros, ce qui n’est rien pour une cuisine artistique de cette qualité, sans compter que la très vaste carte des vins s’avère tout aussi attractive et raisonnable. Si vous n’habitez pas trop loin, à recommander de toute urgence !

    On n’a pas l’air tellement déçus, d’ailleurs :


    Après, c’est une autre histoire. Comme on s’était bien lâché sur le Bordeaux (Hé... Vingt ans, c’est vingt ans, quoi !), ils m’ont tous obligé de poser comme un top-model (à mon âge !), juste par jalousie, en fait... parce que j’avais quand même des Buffalos à paillettes dorées super canons et super rares qu’ils auraient tous secrètement rêvé de posséder, et surtout d'oser porter totalement décomplexé comme je le fais, LOOOL !



    BUFFALOS... JUST DO IT !

    Libellés : , ,

    samedi, octobre 29, 2005

    GLORIA !

    Et voilà, encore la rançon du succès : depuis le 23 octobre, mon second Blog SNEAKERS & BUFFALOS vient d'être intégré au répertoire mondial des blogs (le fameux BLOGWISE), ce qui n'est pas rien, puisque seuls 2718 Blogs français figurent dans cette liste très sélective, wouaaaah comment je me passe de la pommade, là, LOL !

    Non, sans rire, BLOGWISE est un outil très précieux à ne pas sous-estimer si vous vous intéressez à un sujet super pointu (une "niche", comme on dit), car il vous permettra peut-être de rencontrer un autre passionné au Mexique ou à Wallis & Futuna, ce que ne permet pas (encore) Google. En outre, BLOGWISE ne sélectionne (après examen) que les Blogs 1) présentant un minimum de cohérence thématique, et 2) régulièrement alimentés et entretenus par leurs propriétaires, ce qui vous épargne tous les blogs, 80% à vrai dire, abandonnés à peine créés, et dont le contenu se limite à une page dans le meilleur des cas !

    Il vous suffit de taper "Buffalos", par exemple, et vous allez tomber sur cette page directement, BLOGWISE : MY PAGE.

    Trop cool !

    Libellés : ,

    mercredi, octobre 26, 2005

    ET DE MILLE !

    Et bien voilà, on a atteint le cap des mille visiteurs, ce qui est plutôt encourageant, finalement, pour un BLOG aussi disparate...
    La mauvaise nouvelle, c'est que du coup, je ne vais pas me décourager et continuer consciencieusement à publier ce BLOG, qui contre toute attente semble intéresser pas mal de gens, en fin de compte !
    Ceci dit, je m'avance peut-être beaucoup : comme les compteurs ne sont pas sélectifs, il est après tout possible qu'il n'y ait eu qu'un seul visiteur, un fan absolu qui se serait connecté mille fois, LOL ("On peut tromper une fois mille personnes, mais on ne peut pas tromper mille fois mille personnes... Non, attendez, on ne peut pas tromper mille fois une personne, non, c'est pas ça..." ***) !
    Alors bon, y pas de quoi fêter Noël, mais vous savez quoi ? On va quand même le faire, et compte tenu que sur ce site MOVIES, MONTAGNES, MUSIQUES (& BUFFALOS, LOL !), on a énormément parlé de "movies", un peu moins de montagne, encore moins de musique, et quasiment pas de Buffalos vu qu'il y l'autre site pour cela (SNEAKERS & BUFFALOS), (un "must" absolu pour les "Aficionados", hein, Remrem ?), ce sera l'occasion de se rattraper, et tant pis pour vous si ce n'est pas votre tasse de thé, c'est la mienne et c'est MON site, re-LOL (et d'ailleurs, que celui qui n'a jamais souhaité un "père" Noël pareil me jette la première pierre, Évangile selon Saint Vincent, 16 : 8) !!!





    RHAAAAAAA, j'en veux une comme ça pour mon anniversaire (ou à défaut, une paire de "Buffs" comme sur la quatrième photo, elles sont trop belles) !

    Bon. Si ça vous branche, j'ai laissé la mention du site à votre intention, site super bien fait avec un domaine "free" assez monstrueux et des copines plutôt "canon", dans l'ensemble, et comme ça, je pourrais au moins dire que je leur ai fait de la "pub" avant qu'elles ne me collent un procès sur le dos pour diffusion illicite d'images sur Internet.

    (Je pense en réalité que nous sommes actuellement dans une phase où le phénomène des BLOGS est dans une telle expansion que ça devient totalement incontrôlable, invérifiable et ingérable, au point peut-être qu'il faudrait presque autant de "grandes oreilles" de la NSA qu'il n'y a de "Bloggers" pour vérifier systématiquement tous les contenus, chose impossible dans l'état actuel des choses, de sorte qu'on peut grosso modo faire à peu près ce qu'on veut... mais rassurez-vous (ou plutôt, devenez encore davantage paranoïaques), s'ils ne peuvent pas encore le faire, ils vont sûrement trouver la parade un jour ou l'autre, et là, et bien comme d'habitude, le carcan de la législation et l'épée de Damoclès feront qu'on ne pourra plus publier un seul extrait de film, une image tirée d'un autre site, etc., et comme d'habitude la créativité inhérente à tout phénomène en voie de développement sera pour ainsi dire "tuée dans l'oeuf", et la plupart des BLOGS - y compris le mien, à supposer que cela ne soit pas déjà le cas - deviendront d'un ennui mortel ou d'une banalité affligeante).

    Moralité : créez votre BLOG dès demain, "Now", sans plus attendre... Si je ne me trompe pas, dans cinq ou dix ans, il sera trop tard !

    (Notez bien qu'en tant qu'Aquarius (verseau, noté dans mon "profil"), j'ai malgré tout une certaine confiance dans l'esprit de rébellion, d'anticonformisme et de haine de l'autorité inhérent à certains êtres humains nés entre le 22 janvier et le 23 février, il suffit de citer Mozart, André Breton ou J.P.Gauthier pour en avoir une idée, donc soyons optimistes ! Quoi que trouve la NSA avec toute sa bureaucratie, on trouvera de toute façon forcément mieux, et plus vite, hé hé hé... Vive les verseaux !!!).

    *** : Bien évidemment, tous les amateurs des "Nuls" auront reconnu cette citation extraite de LA CITÉ DE LA PEUR !

    Libellés : ,

    UPDATE (N°3 & FIN)

    Choses promises, choses dues... Enfin le bout du tunnel concernant la révision et l’amélioration de tous mes négatifs scannées du grand Nord, dont je vous avais promis les dernières moutures, dont acte ! (voir plus loin dans ce blog pour d’autres photos de Norvège et d’Islande).
    (Bonus : j'ai pris la peine cette fois de compresser les photos, de sorte que non seulement elles s'affichent toutes en grand par simple clic (ainsi que celles de l'excellent message suivant, et donc précédent, LOL !), mais que si elles vous branchent comme fond d'écran, vous réussirez à les télécharger très rapidement.)

    1) La Baie de la Madeleine, au Nord-ouest du Spitzberg, un endroit véritablement féerique :




    Pour les vrais montagnards, ce serait le terrain de jeu rêvé, inexploré, inexploité, quasiment infréquenté, bref, le rêve... Quel dommage qu’à cause des ours blancs (dont la population au Spitzberg, contrairement à une opinion bien répandue, a considérablement augmenté ces dernières années), il reste pratiquement inaccessible en dehors d’expéditions à la logistique minutieuse, avec gardes norvégiens armés, etc.


    Alors, bon. Si pour faire de la montagne tranquillement, il faut tuer des animaux (même très prédateurs), là, je dis non ! Dommage...


    2) Longyarbeen, la "capitale", LOOOOL, 1200 habitants environ !!! Mais tout de même, un petit aéroport, un hôtel, un cinéma, une église et une école cernée de barbelés (toujours nos amis les gentils nounours), bref, un vrai décor de Western, ambiance garantie !

    Ne manque plus que le grand Clint sur son beau cheval bai...


    3) Le Cap Nord, certes (un peu) décevant après le Spitzberg, mais ne boudons pas notre plaisir, c’est quand même "top" (ainsi que la certitude d’être bientôt délivré du soleil de minuit, qui à force finit par rendre fou !) :




    4) La mer intérieure, un chenal serpentant au travers de la myriade d’îles du Nord de la Norvège (la côte la plus découpée du monde !), magnifique en ceci que l’eau si sombre de la mer du Nord se transforme d’un coup en lagon vert digne de Bora Bora (n’était-ce la température, certes...) !




    5) Les Lofoten, un autre chapelet d’îles fameux pour son microclimat très doux et ses pics acérés (parmi les premiers lieux de colonisation Vikings) :



    6) Le Svartisen, un immense glacier non loin du Geiranger Fjord :


    7) Et de nouveau celui-ci, vu cette fois de Dalsnibba, mille mètres au-dessus, au milieu de gigantesques glaciers, c’est grandiose :




    8) Hélas, hélas, "les meilleures choses ont une fin" (pourquoi ? D’où ça vient, ces espèces de "proverbes" idiots et intangibles ???), il faut bien revenir au point de départ : Dunkerque, l’une des plus belles villes de France (en concurrence serrée avec Caen, Le Havre, Modane, La Souterraine, etc.), LOL !



    Si ce genre de croisière vous tente, le bon plan à connaître est le suivant : Transtour, qui officiellement facture autour de 1200 Euros ce voyage de dix jours (toujours en juillet ou en août), tente de vous allécher en offrant une réduction de 10% si vous prenez la peine de faire votre réservation avant février.

    Ce qu’il se garde bien de préciser, c’est que comme le bateau n’est (pratiquement) jamais plein un mois avant le départ, il reste toujours un nombre assez important de places bradées sur leur site Internet à 50% de leur valeur, et croyez-moi sur parole : vu ce qu’on se met dans les yeux durant ces dix jours (sans parler de la qualité des repas, des services, et tant d’autres petits plaisirs qui font qu’il est impossible de s’ennuyer, contrairement à une idée préconçue), 600 Euros (4000 Frs), c’est quasiment gratuit !

    On imagine les conversations à l’heure du dîner, entre ceux qui ont payé plein pot et les petits malins connectés en permanence sur MOVIES, MONTAGNES, MUSIQUES (& BUFFALOS, LOL !), qui ont eu les "vrais" bons plans... LOL !

    Libellés :

    mardi, octobre 25, 2005

    MANQUE DE TEMPS ?

    Trop génial (heureusement qu'il y a mon neveu pour me refiler des sites pareils, LOL !).
    Vous êtes fatigué, débordé, stressé, surbooké, harassé, halluciné, bref, j'en passe et des meilleures... et vous n'avez ABSOLUMENT pas le temps de consacrer une heure et demie voire deux heures à la vision d'un chef-d'oeuvre du cinéma, même si vous avez lu la "pub" sur mon site (ce qui est un peu inexcusable, mais bon, je ferme les yeux pour cette fois...).
    En ce cas, cet autre site est VRAIMENT fait pour vous (lien direct) :
    Réalisés en dessins animés, tous les plus grands "Blockbusters" du cinéma résumés en trente secondes chrono, ni plus ni moins, pour les gens pressés et ultra stressés, LOL !
    Entres autres : ALIEN, SHINING, PULP FICTION, JAWS, TITANIC, et j'en oublie, bien sûr...
    C'est à se pisser dessus, honnêtement (surtout si vous connaissez par coeur le film d'origine) !!!

    Libellés : ,

    samedi, octobre 22, 2005

    ALLELUIA !!!

    Comme prévu, Super-Valéna a magistralement réussi son entrée en cycle supérieur de violoncelle du premier coup, et ceci explique d’ailleurs sa mine extrêmement réjouie, à juste titre (sinon, on ne l’appellerait pas Super-Valéna, LOL !) :


    Il faut dire qu’on a joué un Respighi quasiment parfait – encore que "parfait", on s’en fout un peu, s’il n’y a pas l’émotion musicale derrière, mais elle était là et bien là, ce qui n’était pas gagné à 11h du matin, surtout pour moi, heure que j’assimile habituellement plutôt à 35h du soir, mais ça a marché, c’est l’essentiel – et qu’ensuite elle a enchaîné avec une "Sardaigne" de Cassado durant laquelle au moins deux des membres du jury "dansaient" de la tête pendant qu’elle jouait, autant dire que c’était déjà dans la poche (en fait, les gens aiment bien s’éclater, finalement, même quand ils ont l’air aussi vieux et pénibles que des examinateurs, LOL) !

    Voilà pourquoi tout ceux qui n’ont pas suffisament consulté mon Blog et suivi mon conseil concernant le concert (gratuit) du mardi 4 octobre ont vraiment loupé quelque chose, et voilà aussi pourquoi tout ceux ou celles qui soutiennent Super-Valéna peuvent pour une fois passer outre leur paresse et leur fainéantise habituelles (Audrey, Albane, Alexandra, etc... ) pour lui laisser un message d’encouragement et de félicitations sur ce super Blog (et je le redis encore une énième fois, ne jamais passer par l’identité Blogger pour laisser des commentaires, mais toujours choisir "autres" ou "anonymes", cent fois plus simple et plus rapide).

    Merci pour elle...

    Et encore Bravo à Super-Valéna, qui va continuer de nous étonner, j'espère bien !!!

    Libellés : ,

    jeudi, octobre 20, 2005

    POUR LES VIEUX...

    Comme j'ai des amis à moi (plus jeunes !) qui n'ont pas l'air de comprendre mon point de vue concernant les concerts, pourtant évident, je me sens obligé de republier ici cet article déjà publié sur mon autre Blog, le désormais fameux SNEAKERS & BUFFALOS :

    Selon les codes de la "planète" Sneakers & Buffalos, traditionnellement plus axée sur le Hip-Hop et les graffitis, la musique classique apparaît souvent comme une sorte de vieux truc plutôt poussièreux (voire emm...), interprété dans un silence macabre par des pingouins d'un autre âge, habillés en garçons de café et à peu près aussi excitants que la majorité des voyageurs du métro.

    Et bien non, ce n'est pas une fatalité, on peut très bien jouer Mozart en Buffalos, et je peux même dire par expérience que, se sentant plus à l'aise dans ses bottes (pour reprendre la malencontreuse expression de Juppé à une certaine époque), on le joue d'autant mieux.


    Alors voilà, il faut y aller doucement (mais sûrement), sachant que c'est un milieu très "coincé" sur certaines choses, même de la part de collègues beaucoup plus jeunes que moi, ce qui ne cessera jamais de m'étonner.

    Quand on allait voir un Big Band de Jazz dans les années 80, c'est vrai qu'ils se la jouaient tous encore "nostalgie du grand Duke ou du grand Count", tous bien sapés à l'antique derrière leur pupitres rutilants... Mais bon, on est au XXIème siècle, et c'est fini, tout ça : les jazzmans l'ont enfin compris, et bien sûr rockers et rappers depuis belle lurette (au contraire, là, on vend la musique avec, voire grâce au concept vestimentaire, allez faire un tour sur le site de MISSY ELLIOTT, si seulement on en était là) !

    Alors il est grand temps que les musiciens classiques le comprennent à leur tour, du moins en petite formation, ne serait-ce que pour attirer le jeune public, qui est absolument découragé et consterné par le côté académique et rigide de tout ce décorum.

    L'an dernier, on a fait un véritable tabac avec le concert VIA CRUCIS, et Dieu sait qu'il était bien inutile d'en rajouter par rapport à l'austérité de l'oeuvre... et tout le monde a adoré. Bon, je sais sais bien que la photo est très mauvaise, et qu'on devine à peine mes Buffalos en Nubuck rouge, mais bon : toujours est-il qu'elles étaient là, et bien là, et qu'elles ne me m'ont absolument pas empêché d'interpréter comme il le fallait les parties pianistiques de l'oeuvre.

    C'est ça, l'idée... On ne pourra pas ôter à Bach, Brahms ou Bruckner leur génie propre, mais s'il y a au moins une façon de les rendre accessible aux jeunes, et qu'en plus on se sente beaucoup mieux sur scène, alors pourquoi pas ?

    Bon. Je suis (très) habitué au mutisme des commentaires sur ce blog, mais dans ce cas de figure, ça me ferait très très plaisir de me sentir soutenu... Et en plus, j'aurais quelque chose comme une "preuve" écrite à opposer à mes amis réactionnaires, ou encore pour le jour où on m'obligera à porter un costume pour un concert (ce qui ne risque plus d'arriver, vu que j'ai jeté le dernier qui me restait il y a peu de temps, LOL !)...

    Libellés : ,

    lundi, octobre 17, 2005

    THE "D" DAY !

    Voilà. C'est aujourd'hui même, ça se passe sur M6 à 23h, et ça s'appelle CUBE, le premier film totalement génial d'un jeune réalisateur canadien de 26 ans, Vincenzo Natali (comme Cronenberg ou Glenn Gould, y sont tous fous ces canadiens !), et en relisant ma chronique d'il y a quelques jours, je pense ne pas suffisament vous avoir alléché sur ce film qui n'est pas un film, mais une vraie "expérience" comme il ne s'en produit que trois ou quatre par siècle...
    Première chose : ne pas se laisser impressionner par la scène d'ouverture, qui de fait est particulièrement "gore" (mais ce n'est pas le propos du film, pas du tout).

    Cinq personnes se réveillent dans un cube, qui s'avère être une concaténation de milliers de cubes en mouvement, sans même savoir le pourquoi du comment elles sont arrivées là. Il y a une étudiante, un flic, une psy, un ingénieur, un militaire, etc... bref, cinq approches du monde différentes. Et ce méga cube se révèle peu à peu truffé de pièges (comme la vie elle-même), c'est une véritable métaphore de l'existence. Et bien sûr, tout le monde cherche, comme nous tous, à y trouver un sens... ce qui commence par les nombres "premiers", peut-être une clef pour comprendre l'enchaînement des différents cubes :

    Mais petit à petit, le doute et le découragement s'insinuent :


    Il y a sûrement un plan, mais quel est-il ? Comme toujours, croyants d'un côté et sceptiques de l'autre se disputent l'ultime "Vérité" :

    Tout le monde y va de sa propre théorie, de la perfection des nombres premiers (pour l'étudiante) à la théorie du complot (pour le flic). Mais le plus réaliste, celui qui a conçu la "coque", pense qu'il n'y a aucun plan, et que c'est l'unique hypothèse :

    Bref... Un film profondément mystique & philosophique, très noir, il faut bien l'avouer, dans sa conclusion (je ne vous dis rien), mais absolument époustouflant, surtout pour un premier film. La minceur des budgets n'est en outre absolument pas visible à l'écran, en partie grâce au sponsoring de pratiquement tous les effets numériques, mais surtout grâce au génie propre du réalisateur, qui jamais ne nous laisse supposer que le film entier a en réalité été tourné dans un seul cube !!!

    Ne ratez ce chef-d'oeuvre sous aucun prétexte, même si le doublage français s'avère relativement consternant (croyez-moi, j'ai vu les deux...) !

    Et si vous êtes plutôt couche-tôt, scopez le en VHS, et régalez-vous avec CHAT NOIR, CHAT BLANC de Kusturica sur Arte, à une heure de chrétien pour une fois !!!

    Libellés :

    samedi, octobre 15, 2005

    UPDATES

    Comme promis il y a une semaine ou deux, quelques nouvelles photos parmi les plus belles de mon voyage dans le Grand Nord de 2003, au fur et à mesure de mon lent travail de révision qui n'avance pas vite, et pour cause : vu la très mauvaise qualité de mes négatifs, je suis obligé de jongler entre trois logiciels pour obtenir un résultat situé entre "bof" et "pas mal", disons... ce qui à la longue est assez frustrant.
    Mais bon. On arrive quand même à en sauver quelques unes :
    1) Les chutes de Godafoss en Islande (ceci signifie "la cascade des Dieux", et ce n'est absolument pas usurpé, comme vous pouvez le constater) :

    2) Le désormais fameux "petit" geyser, depuis que le "grand" s'est éteint pour toujours (l'avantage étant que le grand projetait son jet à 90 mètres toutes les heures et demie seulement, alors que le petit y va généreusement de ses trente mètres toutes les dix minutes) :

    3) Le lac imprononçable de Dingvallavatn ("Vatn", suffixe de tous les lacs, étant certainement une racine liée à "Wasser" ou "Water"), le plus grand d'Islande, toute une ambiance :

    4) Le site de Krisuvik, hallucinant au niveau fumerolles et couleurs de la terre :

    5) L'île, totalement magique et inconnue, de Jan Mayen (c'est un lien), à mi-chemin entre l'Islande et le Spitzberg, habitée seulement par une dizaine de personnes employées par une station de recherche météo, ainsi que plusieurs centaines d'ours blancs qui n'ont qu'une idée en tête, se faire un bon repas avec les précédentes, LOL !

    En tous cas, c'est un ancien volcan (d'ailleurs nommé Beeresspitze, la "Pointe des Ours", 2277m), de sorte que l'arrivée en bateau donne vraiment l'impression de voir le Fujiyama au beau milieu de l'océan, une sentation absolument inoubliable !


    6) "Le p'tit train, là-bas dans la campagne..." (air connu, des Rita Mitsouko si mes souvenirs sont bons). L'unique installation ferroviaire du Spitzberg, dont la conquête au XIXème siècle fut uniquement motivée, au départ, par la présence massive de charbon. Aujourd'hui, l'ensemble garde un côté "Far West" totalement surréaliste, avec ce petit train, ses maisons de bois bricolées à la hâte, le bureau de poste, le "Saloon" et l'hôtel (sans rire !) :

    7) Les "drains" encore sur pied de la mine désaffectée :

    8) Tout cela au milieu de ce sublime panorama sur le Kongsfjord, ce qui ne veut pas dire "la Baie des Cons", mais "la Baie du Roi", nuance...


    J'espère que vous avez apprécié... Nouvelles updates d'ici quelques jours ou quelques semaines sur la Baie de la Madeleine (Spitzberg), le glacier du Svartisen ou les îles Lofoten (Norvège), si le temps le permet !

    (Comme d'habitude, pour une raison inconnue - un "bug" de Blogger pour l'instant inexplicable - certaines photos (2, 3, 5, 8) ne peuvent être ni agrandies, ni téléchargées).

    Désolé !

    Libellés :