À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • dimanche, octobre 30, 2005

    AMI-AMI ?

    Dans la "vraie" vie, c’est comme dans les langues étrangères : il y a les "faux amis", ceux sur qui on croit pouvoir compter et qui, sans la moindre explication, se révèlent des "planches pourries" et vous claquent dans les doigts sans qu’on sache vraiment pourquoi, et il y a les vrais, ceux sur qui on peut indéfectiblement compter des décennies durant, quelles que soient les conneries qu’on ait pu faire (et on en fait tous !).

    Seuls ceux-ci valent la peine, évidemment, mais ils ne sont pas faciles à repérer, et Dieu sait que l’on peut se tromper, j’en ai fait l’expérience cuisante et absurde il n’y a pas si longtemps...

    Quoi qu’il en soit, moi qui d’habitude ne fête qu’un anniversaire par an, j’ai fait hier soir exception à la règle pour célébrer mes vingt ans d’amitié avec un ami très cher, ainsi que d’autres plus récent(e)s (mais tout aussi fiables !), et je peux vous dire qu’on ne l’a pas regretté, LOL !



    Vu que ce Blog (contrairement à tant d’autres, cf. plus bas l’article sur BLOGWISE) n’est normalement pas destiné à vous assommer avec mon inintéressante vie privée, il faut quand même que je fasse au moins semblant de vous livrer une vraie info. Suite à diverses circonstances assez accablantes, nous avons en effet finalement annulé la super méga fête prévue au départ, pour nous rabattre en tout petit comité vers un superbe restaurant du quartier (N.B : Paris, 75017), et quel restaurant !

    Voilà, c’est ça l’info. Ça s’appelle EPICURE 108, c’est au 108 rue Cardinet dans le XVIIème arrondissement de Paris, et on y déguste de l’excellentissime cuisine française mijotée avec art par un chef japonais formé à Strasbourg - Mr Tetsu Goya. C’est délicieux, c’est beau, jugez-en par vous-mêmes (joues de boeuf, filet de boeuf, et filet de pageot) :




    Le menu entrée, plat, dessert tourne autour de 30 Euros, ce qui n’est rien pour une cuisine artistique de cette qualité, sans compter que la très vaste carte des vins s’avère tout aussi attractive et raisonnable. Si vous n’habitez pas trop loin, à recommander de toute urgence !

    On n’a pas l’air tellement déçus, d’ailleurs :


    Après, c’est une autre histoire. Comme on s’était bien lâché sur le Bordeaux (Hé... Vingt ans, c’est vingt ans, quoi !), ils m’ont tous obligé de poser comme un top-model (à mon âge !), juste par jalousie, en fait... parce que j’avais quand même des Buffalos à paillettes dorées super canons et super rares qu’ils auraient tous secrètement rêvé de posséder, et surtout d'oser porter totalement décomplexé comme je le fais, LOOOL !



    BUFFALOS... JUST DO IT !

    Libellés : , ,