À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • samedi, août 06, 2005

    UNE SEMAINE AU VERT !

    Et bien voilà, ça fait pas du mal, une petite semaine à glander, jouer au tarot, plonger dans la piscine, visiter de superbes monuments historiques, etc, etc...
    Faut avouer que mes hôtes m'avaient invité dans une baraque plutôt somptueuse, il faut dire :

    Non, je déconne, là... Ce que vous voyez là, c'est le château de Beynac, l'un des plus beaux châteaux médiévaux de France, à l'exacte ex-limite entre la Guyenne (le Bordelais) Anglaise et le Périgord Français durant la Guerre de Cent Ans. En plus, les gestionnaires du lieu ont tenté (avec succès) de reconstituer du mieux possible l'ambiance de l'époque, avec des lampes à huiles, etc... bref, un vrai voyage dans le temps très dépaysant et passionnant, si jamais vous passez dans le coin, ne loupez sous aucun prétexte cette étape incontournable !

    Ceci dit, on était pas mal quand même :

    ...étant donné que derrière le petit muret assez inesthétique se cache une piscine de la même taille environ, ce qui n'a jamais fait de mal à personne, même aux gens comme moi - qui du fait de la concaténation des trois signes d'air, n'ont jamais eu une passion vraiment soutenue pour la flotte.

    Bon. Ceci dit, il s'est passé des choses assez curieuses durant ce séjour, notamment un "pataquesse" (que j'espère rattrapable) entre deux de mes meilleurs amis, pour des raisons apparemment totalement futiles, ou alors c'est moi qui n'ai rien compris au film, ou encore j'ai loupé un épisode, bref... Comme le disait déjà Desproges en son temps, rien ne peut se comparer à la sentation vénéneuse - qui confirme quelque part la malignité fondamentale de l'être humain - de se sentir trahi par l'un de ses meilleurs amis, surtout lorsqu'on ne comprend pas un traître mot de l'histoire...

    Comme je suis d'une nature à toujours voir le bon côté des choses, espérons que tout cela s'arrangera bien vite...

    Quoiqu'il en soit, exploit : une semaine dans le Périgord noir sans manger une seule tranche de foie gras, c'est pas beau, ça, limite héroïque ???

    En fait, il y a une bonne raison à tout cela : c'est qu'à côté de notre maison se trouvait un grand étang, dans lequel CONTRE TOUTE ATTENTE il y avait tellement d'écrevisses que même avec des cannes à pêche de fortune, genre un bout de bambou, un peu de fil et un bouchon de supermarché, on arrivait parfois à en sortir une toute les trois minutes, hallucinant !

    Je ne sais pas si vous avez déjà mangé des écrevisses, quoiqu'il en soit, c'est un crustacé qui ne se trouve pratiquement plus jamais chez les poissonniers, et qui est devenu au fil des ans d'une rareté absolue (alors que c'est un met qui occupait toujours autrefois une place de choix dans la cuisine des Roys de France). D'où notre dédain du foie gras - qui est aussi bon à Paris - au profit de ces petites bèbètes fort sympathiques :



    L'autre avantage d'avoir une piscine - et là, il faut bien que j'essaye tant bien que mal de coller au titre de mon blog - , c'est que le fameux "bleu piscine" s'avère une irremplaçable couleur complémentaire pour certains des plus beaux fleurons de ma collection, jugez-en par vous-même (celles-là, contrairement aux photos précédentes, pèsent moins d'un méga, donc un simple clic vous permettra de les agrandir, y compris la photo de la petite fille plus bas, ce qui n'est hélas pas le cas des écrevisses ou du château de Beynac... et d'ailleurs, incidemment, si vous connaissez un petit utilitaire gratuit et téléchargeable permettant de réduire "après coup" la taille d'une photo, cela me serait assez précieux pour ce blog... vu que bien sûr, il serait assez appréciable pour tout le monde de pouvoir considérer comme un fait accompli que toute photo que l'on clique puisse s'afficher plein écran, donc si vous avez des tuyaus là-dessus, n'hésitez surtout pas à m'en faire part, merci d'avance...):



    Et bien voilà... Vous ne vous en rendez peut-être (sûrement) pas compte, mais pour moi, tout ça, c'est de la "poésie" à l'état pur, c'est comme ça... A 40 ans, on ne se refait pas, n'est-ce pas ?

    Néanmoins, si par miracle vous aimez ces photos (faut quand même être déjà un peu atteint, je ne voudrais pas dire...), vous en trouverez dix fois plus sur le fameux site teuton déjà cité dans mes liens, le fameux Buffalo Links Schuhfetisch Album - attention, il faut s'inscrire officiellement pour profiter de toutes les possibilités et du téléchargement, mais ça reste quand même du 100% gratuit !

    Bon. L'autre côté agréable de ce séjour (pas pour tout le monde, apparemment...), c'est qu'il y avait une petite fille de neuf ans vraiment très intelligente, ultra-créative, et en plus très jolie, ce qui ne gâte rien, bien sûr...



    En plus, c'est une passionnée des animaux, c'est comme ça, et pour tout dire, par expérience, je me méfie toujours des gens qui n'aiment pas les animaux, donc...

    L'occasion de replacer une excellente phrase d'Erik Satie : "Plus je connais les hommes, plus j'admire les chiens !"

    Voilà. C'était le mot de la fin, au moins pour ce soir...

    A bientôt pour de nouvelles aventures !!!

    Libellés : ,