À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : L'HÔPITAL (TER)
  • L'HÔPITAL (BIS)
  • L'HÔPITAL

  • À admirer sur "Sneakers & Buffalo" :
  • NEW : BOYS & GIRLS, LOL !
  • BUFFALO 2410-57 (#2)

  • vendredi, juillet 01, 2005

    RECETTES

    Voici donc les fameuses recettes, avec quelques petites précisions pour les débutants complets. Tout d'abord, cette petite entrée tout à fait facile :

    Pour le thon : une minute grand maximum de chaque côté, voire moins (car si l'intérieur reste cru, c'est encore bien meilleur). Pour cette raison, ne pas faire des tranches trop fines, car ce poisson cuit quasi instantanément !
    Le plat de résistance, très simple (et peu coûteux), pour peu que vous sachiez faire des oeufs pochés, et là, ça n'est pas gagné, il faut le coup de main, quand même (mais au prix des oeufs, rien ne vous empêche de vous entraîner plusieurs jours à l'avance). Quatre règles bien connues à respecter absolument :
    1) Ne pas les mouiller
    2) Ne jamais leur donner à manger après minuit
    Ah non, merde, je confonds avec mon autre Blog, LE CINÉMA DE VINCENT, là... Désolé, je reprends :
    1) Ne jamais pocher plus de quatre oeufs à la fois
    2) Toujours ajouter du vinaigre blanc à l'eau de cuisson (et pas de sel)
    3) Trouver la température idéale, à peine frémissante, en fait (trop chaude, les oeufs se désagrègent, trop froide, ils coulent au fond de la casserole)
    4) Dans le cas où vous les prépareriez à l'avance (conseillé), les conserver tout de suite dans une casserole d'eau froide, et les replonger au dernier moment quelques minutes dans de l'eau à 50-60°

    Pour les champignons, une bonne astuce afin de les débarasser de leur eau reste encore de les passer au four moyen (thermostat 4 ou 5) pendant cinq minutes, ensuite de les cuire à la poêle durant une petite dizaine de minutes (comme conseillé par la célèbre Madame Saint-Ange, un classique !).
    Et pour finir, le dessert qui épatera tous vos amis (et ça, c'est comme les recettes à base de pigeon, avec certains invités, il vaut mieux ne révéler qu'après que c'était à base d'aubergines, lol !) :

    Quelques rectifications que j'ai fini par faire à force de réaliser cette recette (ça doit bien faire la sixième fois !) :
    1) La dose de sucre dans la farce est beaucoup trop élevée, je ne mets plus que cent grammes, désormais
    2) Congeler les rouleaux environ une heure et demie avant de servir, cela rendra la découpe plus facile et préservera plus longtemps le contraste chaud/froid
    3) Préchauffer les assiettes, pour les mêmes raisons
    4) Pour la ganache (et ceci d'après les conseils d'un ex-ami cuisinier), faire cuire séparement la crème fleurette et la verser sur le chocolat froid, ceci donne apparement de meilleurs résultat que si l'on commence par faire fondre le chocolat.
    Si ces recettes vous tentent, ainsi que d'autres du même genre, vous trouverez tout ceci dans ces deux livres très bon marché (le second pour la recette du dessert) :

    Miam, miam, miam !

    Libellés :